Saint-Lambert

Saint-Lambert (Québec), population de 21 861 habitants (recensement de 2016), de 21 555 habitants (recensement de 2011). Saint-Lambert a d’abord été colonisé au 17e siècle. Elle est constituée en tant que ville en 1921 et constituée de nouveau en 2006. Saint-Lambert a été fusionnée à la ville de Longueuil de 2002 à 2006 avant de retrouver son statut de municipalité. Elle est située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent en face de Montréal. Le pont Victoria (terminé en 1859) la relie à Montréal.

Saint-Lambert est située sur le territoire ancestral des Kanyen’kehà:ka. Celui-ci demeure non cédé et est donc considéré comme un territoire autochtone.

Saint-Lambert (Québec), population de 21 861 habitants (recensement de 2016), de 21 555 habitants (recensement de 2011). Saint-Lambert a d’abord été colonisé au 17e siècle. Elle est constituée en tant que ville en 1921 et constituée de nouveau en 2006. Saint-Lambert a été fusionnée à la ville de Longueuil de 2002 à 2006 avant de retrouver son statut de municipalité. Elle est située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent en face de Montréal. Le pont Victoria (terminé en 1859) la relie à Montréal.Saint-Lambert est située sur le territoire ancestral des Kanyen’kehà:ka. Celui-ci demeure non cédé et est donc considéré comme un territoire autochtone.


Colonisation et développement

En 1636, la Compagnie des Cent-Associés cède une importante concession à François de Lauzon. Ce vaste territoire, connu sous le nom de La Citière, s’étend sur le bord du fleuve Saint-Laurent, englobe les régions de La Prairie de Magdelaine et de La Prairie de Saint-Lambert. Son nom lui vient vraisemblablement de Raphaël-Lambert Closse, greffier de la cour et major de la garnison de Ville-Marie. Saint-Lambert est aussi appelée Mouille-Pied. En effet, en raison des sols marécageux, les chasseurs de la région reviennent souvent avec les pieds mouillés. En 1647, François de Lauzon cède aux Jésuites une partie de ses terres, incluant Mouille-Pied.

En 1688, des colons construisent le fort Saint-Lambert pour se protéger des attaques des Haudenosaunee.

Au 19e siècle, la région continue de se développer grâce à la construction de nouvelles infrastructures. L’arrivée du Champlain and Saint Lawrence Railroad, en 1852, amène de nombreux colons dans la région. Deux ans plus tard, on entreprend la construction du pont Victoria, qui finit par relier Saint-Lambert à Montréal. Cette communauté principalement agricole est constituée en municipalité en 1857. Elle devient un village en 1892, une petite ville en 1898 et une grande ville en 1921. La ville a été dissoute en 2002, mais reconstituée en 2006 après une brève fusion avec Longueuil. Elle fusionne avec Préville en 1969.

Paysage urbain

Saint-Lambert est essentiellement une banlieue résidentielle et la plupart de ses habitants vont travailler à Montréal. C’est aussi la porte de la Voie maritime du Saint-Laurent et l’écluse de Saint-Lambert attire de nombreux touristes. Plusieurs maisons historiques existent toujours le long du chemin Riverside, telle la maison d’Antoine Marsil (1749) qui abrite maintenant un musée des textiles et du vêtement, le Musée Marsil.