Syndicat des marins canadiens

Le Syndicat des marins canadiens (SMC) est fondé en 1936 dans le but d'améliorer les conditions de travail archaïques et les salaires des marins commerciaux ordinaires.

Syndicat des marins canadiens

Le Syndicat des marins canadiens (SMC) est fondé en 1936 dans le but d'améliorer les conditions de travail archaïques et les salaires des marins commerciaux ordinaires. Affilié au CONGRÈS DES MÉTIERS ET DU TRAVAIL DU CANADA (CMTC) (aujourd'hui Congrès du Travail du Canada), ce syndicat industriel efficace, nationaliste, dirigé par des communistes et bénéficiant d'un grand soutien contribue largement aux efforts du Canada pendant la Seconde Guerre mondiale, malgré les volte-face de la direction. Il obtient des concessions, est reconnu comme agent de négociation collective pour les marins ordinaires et lutte, mais en vain, pour le maintien de la flotte marchande canadienne, la quatrième en importance des pays occidentaux.

Exploitant la peur du communisme (bien que la plupart des membres ne soient pas communistes) et une grève malencontreuse en 1949, des sociétés de transport maritime, y compris celle du gouvernement fédéral, de connivence avec le gouvernement et des dirigeants syndicaux canadiens succombent à la pression des syndicalistes internationaux américains et introduisent au pays un criminel bien connu, Hal BANKS, du SYNDICAT INTERNATIONAL DES MARINS (SIM), qui entraîne le démembrement violent du SMC. En 1950, le CMTC retire son statut à la filiale canadienne du SIM, un syndicat de façade, et met fin à son affiliation. Pour un temps, le syndicalisme national piétine.