Symons, Thomas Henry Bull

Thomas Henry Bull Symons, professeur, historien, recteur d'université et auteur (Toronto, 30 mai 1929). Il fait ses études à l'U. de Toronto, à Oxford et à la Sorbonne. En tant qu'universitaire et administrateur, il joue de nombreux rôles.

Symons, Thomas Henry Bull

Thomas Henry Bull Symons, professeur, historien, recteur d'université et auteur (Toronto, 30 mai 1929). Il fait ses études à l'U. de Toronto, à Oxford et à la Sorbonne. En tant qu'universitaire et administrateur, il joue de nombreux rôles. Il est le président fondateur de l'UNIVERSITÉ TRENT (1961-1972) et vice-président fondateur du CONSEIL DE RECHERCHES EN SCIENCES HUMAINES DU CANADA (1978-1984). On le connaît peut-être mieux comme président de la Commission sur les études canadiennes (1972-1984).

En tant qu'auteur de Se connaître : le rapport de la Commission sur les études canadiennes (1975), il fait prendre conscience aux Canadiens et aux universités canadiennes de l'importance de l'enseignement et de la recherche sur le Canada, ses perspectives, ses problèmes et sa situation. Ce rapport, et les défis qu'il pose, sont pondérés par la préoccupation de Symons de voir les Canadiens collaborer au monde plus vaste de l'érudition, à la fois en fournissant leur contribution en tant que Canadiens et en se montrant disposés à se renseigner sur les autres et à s'ouvrir à leurs visions.

Symons démontre l'importance qu'il accorde à la présence canadienne sur la scène universitaire internationale en participant à des travaux internationaux, notamment à l'occasion du Commonwealth Standing Committee on Student Mobility (1982), et en assurant la présidence de l'International Board of United World Colleges (1980) et celle de l'Association des universités du Commonwealth (1971-1972).

Praticien en plus d'être théoricien, Symons conseille le gouvernement ontarien, notamment en tant que président de la Commission ontarienne des droits de la personne (1975-1978), et le gouvernement fédéral à titre de membre du Comité d'étude de la politique culturelle fédérale (1979-1982) et de président de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (1986). Il est aussi président du Comité consultatif sur les politiques de R.L. STANFIELD (1968-1975).

Au nombre de ses publications, articles, revues et monographies sur une foule de sujets, on compte Life Together: A Report on Human Rights in Ontario (1977), rédigée avec Rosalie Abella et autres, et Some Questions of Balance: Human Resources, Higher Education and Canadian Studies (1984), rédigée avec James E. Page. En outre, il contribue à la rédaction de Ontario Universities: Access, Operations and Funding (éd. D.W. Conklin et T.J. Courchene, 1985).

Symons est Membre de la Société royale du Canada et Officier de l'Ordre du Canada (1976). Il a reçu la Médaille canadienne commémorative du jubilé d'argent de la Reine, la Médaille du centenaire du Canada et de nombreuses autres distinctions. (Voir aussi ÉTUDES CANADIENNES.)