Thomson, Heather

Heather Thomson. Soprano (Vancouver, 7 décembre 1940). Élève de Phylis Dilworth Inglis à Vancouver (1954-61), elle fut en 1961 une gagnante du Concours national de la SRC et finaliste aux auditions régionales du Metropolitan Opera.

Thomson, Heather

Heather Thomson. Soprano (Vancouver, 7 décembre 1940). Élève de Phylis Dilworth Inglis à Vancouver (1954-61), elle fut en 1961 une gagnante du Concours national de la SRC et finaliste aux auditions régionales du Metropolitan Opera. Elle étudia à l'Université de la Colombie-Britannique et à l'Université de Toronto, travailla ensuite avec Irene Jessner au RCMT et fit ses débuts avec la COC dans le rôle de la Fée de la rosée dans Hansel and Gretel (1962), suivi de Mimi dans La Bohème (1963). Elle fut la gagnante des auditions du San Francisco Opera en 1964. Tout en étant membre du Sadler's Wells (1964-66) où elle chanta Mimi, Anne Trulove dans The Rake's Progress (lors de la tournée européenne de 1965) et Marguerite dans Faust, elle se produisit avec la COC dans les rôles de Rosalinda dans Die Fledermaus (1964) et de Marguerite (1966). Parmi ses autres rôles avec cette compagnie, citons Giulietta et Antonia dans Les Contes d'Hoffmann (1967), Liù dans Turandot (1969), Donna Elvira dans Don Giovanni (1970), Tatiana dans Eugene Onegin (1972), de nouveau Marguerite (1974), le rôle titre de Manon Lescaut (1975), Ellen Orford dans Peter Grimes (1980) et de nouveau Rosalinda (1986). En 1973, elle créa le rôle de Heloise lors de la création de Heloise and Abelard de Charles Wilson par la COC. Elle fut la Comtesse dans Les Noces de Figaro à Festival Canada (Festival Ottawa) en 1971, Nedda dans I Pagliacci à l'Opéra du Québec en 1973 et Hanna dans la présentation par l'Orchestre symphonique de Québec de La Veuve joyeuse aux Jeux olympiques de Montréal en 1976. Elle interpréta Eurydice dans Orpheus and Euridice de Gluck réalisé par le Festival du printemps de Guelph 1984, Leonora dans une production d' Il Trovatore par le Pacific Opera Victoria en 1986 et Madeleine dans Andrea Chénier de Giordano réalisé par Opera Hamilton en 1987. Elle s'est produite également avec les opéras d'Edmonton, du Manitoba, de l'Alberta du Sud, à Vancouver, à Boston, à la Nouvelle-Orléans, à Pittsburgh et à San Diego. En 1969, elle fit ses débuts avec le New York City Opera dans le rôle de Marguerite et, en 1974, ses débuts européens dans celui de Violetta dans La Traviata à l'Opéra d'Augsbourg où son mari, le ténor amér. Perry Price, était premier ténor. En 1980, elle se produisit dans le rôle titre de La Tosca au cours d'une tournée en Angleterre avec le Welsh National Opera. Elle a chanté dans les productions inaugurales de plusieurs compagnies d'opéra, dont le New Haven Opera (Rosalinda dans Die Fledermaus, 1989) et le Birmingham (Alabama) Opera (le rôle titre dans Tosca, 1990). Elle s'est fait entendre à la radio et à la télévision de la SRC, notamment dans une production télévisée de Manon (Edmonton Opera, 1980) et une autre d' I Pagliacci (Opera Hamilton, 1982). En 1984, accompagnée du pianiste Bryan Gooch, elle donna sur les ondes un concert de chansons rarement interprétées de W.O. Forsyth, Clarence Lucas et Eward Manning (voir États-Unis). Thomson possède une voix capable à la fois d'accents lyriques et dramatiques. Elle rend aussi bien une mélodie toute simple que des airs d'opéras exigeants. Sa technique est prodigieuse, et elle a une approche sensible de la musique et du texte, une grande compréhension des mots avec toutes leurs nuances ainsi que des exigences de la scène et de l'intrigue. En 1990, elle demeurait au Connecticut, donnait des cours particuliers et continuait de se produire partout en Amérique du Nord et en Europe.


Lecture supplémentaire

  • Cansino, Barbara. 'Heather Thomson's three busy lives,' PfAC, Winter 1977