Crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est le fait pour les consommateurs canadiens d'acheter à crédit des biens ou des services ou d'emprunter des fonds pour financer des achats déjà faits.

Crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est le fait pour les consommateurs canadiens d'acheter à crédit des biens ou des services ou d'emprunter des fonds pour financer des achats déjà faits. Le type de crédit à la consommation le plus courant est le prêt en liquide habituellement consenti pour financer des achats au détail réglés par versements. De plus, les prêts servant à consolider des dettes existantes et à acquitter des soldes impayés sur les CARTES DE CRÉDIT comptent pour une importante partie, soit environ 20 p. 100, du total du crédit à la consommation. Quoique les biens achetés à crédit soient en général de gros articles comme de l'ameublement ou des automobiles, on remarque que de plus en plus de consommateurs utilisent leurs cartes de crédit pour acheter de l'essence et d'autres biens de consommation non durables. Au milieu des années 90, l'ensemble du crédit à la consommation représentait environ 26 à 27 p. 100 de l'endettement personnel au Canada. Plus de 90 p. 100 des soldes non réglés étaient dus aux institutions financières, alors que le reste était payable aux détaillants.

De nos jours, les banques, qui détiennent plus des deux tiers de ce marché, sont les principaux fournisseurs de crédit du Canada. Elles consentent du crédit sous forme de prêts remboursables par versements, comptabilisés directement dans leurs livres, ou au moyen des cartes de crédit qu'elles exploitent. Les COMPAGNIES DE FIDUCIE et les sociétés de prêts hypothécaires fournissent aussi du crédit à la consommation, bien qu'elles se partagent une plus petite part du marché. Les COOPÉRATIVES DE CRÉDIT et les CAISSES POPULAIRES sont aussi d'importants fournisseurs de crédit à la consommation, mais ces établissements traitent uniquement avec leurs membres et accordent d'habitude des prêts à des taux inférieurs à ceux des autres institutions financières. Les sociétés de financement et de crédit à la consommation sont des intermédiaires financiers se spécialisant à la fois dans le crédit à la consommation et dans le financement sur stocks de biens de consommation durables. Certaines de ces sociétés, appelées des sociétés de crédit par acceptation, appartiennent à des fabricants d'automobiles et autres manufacturiers. De nombreux grands détaillants possèdent et gèrent aussi leurs sociétés de financement pour répondre aux besoins de crédit de leurs clients.

À partir de 1955, les sociétés de financement sont en perte de vitesse. Elles détiennent alors plus de 30 p. 100 du marché du crédit à la consommation. Leur part, aujourd'hui, n'est plus que de 7 p. 100 environ. Les compagnies d'assurance-vie fournissent aussi du crédit à la consommation par le biais de prêts sur contrat d'assurance (prêts aux souscripteurs garantis par la valeur de rachat de leur contrat d'assurance-vie).

En général, les fournisseurs de crédit à la consommation sont des sociétés à but lucratif, sauf les coopératives de crédit, les caisses populaires et certaines mutuelles d'assurance-vie. Si c'est rentable, les prêteurs accorderont du crédit à toute catégorie de clients, mais seront réticents à en accorder aux clients qu'ils considèrent comme peu rentables ou représentant un risque supérieur à la normale. En conséquence, les minorités désavantagées ont parfois de la difficulté à obtenir du crédit à la consommation, les prêteurs jugeant ces emprunteurs moins intéressants ou encore plus à risque. Comme les coopératives de crédit et les caisses populaires sont des organismes coopératifs fondés sur le principe d'entraide, elles accordent parfois du crédit à la consommation dans des circonstances où d'autres prêteurs ne le feraient pas. En outre, à l'intérieur des limites prescrites par leurs politiques, les prêts sur police d'assurance-vie sont consentis à la seule discrétion des titulaires de la police.

Le principal avantage du crédit est qu'il permet aux consommateurs d'acheter et d'utiliser un article avant d'avoir les fonds pour le payer entièrement. Par l'intermédiaire du crédit à la consommation, on obtient des biens et des services grâce à l'argent d'autrui, mais moyennant un prix, à savoir l'INTÉRÊT. Les emprunteurs déterminent le montant des mensualités en choisissant les modalités du prêt. Des groupes de consommateurs et des hommes politiques ont à l'occasion exprimé leurs préoccupations quant aux taux d'intérêt élevés exigés sur les cartes de crédit et à leur apparente insensibilité aux variations des autres taux d'intérêt. Les demandes de réglementation à cet effet n'ont cependant rien donné.

Le deuxième avantage du crédit à la consommation est de permettre aux emprunteurs responsables de se constituer un bon dossier de crédit, ce qui rendra plus facile l'obtention du crédit lors de prochaines transactions. Son principal désavantage, toutefois, est que certaines personnes sont tentées d'emprunter plus que leur revenu ne leur permet, ce qui les empêche de rembourser facilement. Elles s'endettent ainsi à un point tel qu'elles ont du mal à acquitter les mensualités prévues.


Liens externes