Kaytranada

Louis Kevin Celestin (alias Kaytranada), DJ, producteur de disques (né le 25 août 1992 à Port-au-Prince, en Haïti). Kaytranada est un DJ et producteur de disques né en Haïti et ayant grandi à Montréal. Sa musique dance/électronique combine une grande variété de styles musicaux, dont l’Afrobeat, le hip-hop, le funk, le soul et le rhythm and blues, et a connu un grand succès critique et commercial. Kaytranada a reçu de nombreuses distinctions, dont trois prix Juno, deux prix Grammy et le prix de musique Polaris 2016. Il joue aussi avec son frère Louis-Philippe (ou Lou Phelps) dans le duo hip-hop The Celestics.

Louis Kevin Celestin (alias Kaytranada), DJ, producteur de disques (né le 25 août 1992 à Port-au-Prince, en Haïti). Kaytranada est un DJ et producteur de disques né en Haïti et ayant grandi à Montréal. Sa musique dance/électronique combine une grande variété de styles musicaux, dont l’Afrobeat, le hip-hop, le funk, le soul et le rhythm and blues, et a connu un grand succès critique et commercial. Kaytranada a reçu de nombreuses distinctions, dont trois prix Juno, deux prix Grammy et le prix de musique Polaris 2016. Il joue aussi avec son frère Louis-Philippe (ou Lou Phelps) dans le duo hip-hop The Celestics.

Jeunesse et vie familiale

Kevin Celestin naît en Haïti en 1992 et immigre au Canada avec sa famille en 1993. Son père est chauffeur de taxi et agent d’immeuble. Sa mère travaille dans un centre de santé. Il grandit à Saint-Hubert, une banlieue de Montréal, où il partage une chambre au sous-sol avec son frère.

Souvent décrit comme timide, Celestin est victime d’intimidation pendant son enfance et redouble trois fois sa septième année à cause de ses déficiences en mathématiques et en histoire. Pendant son adolescence, il souffre de dépression, ce qu’il attribue au fait qu’il n’ose pas avouer à sa famille qu’il est bisexuel. Bien qu’il ait évoqué sa bisexualité en badinant lorsqu’il avait 16 ans, ce n’est qu’à 23 ans qu’il révèle ouvertement le fait à sa mère et son frère. « J’ai tout simplement craqué », dit-il dans une entrevue en 2016. « Je me sentais comme s’il y avait deux personnes en moi. J’essayais d’être quelqu’un que je n’étais pas, et j’étais frustré de ce que les gens ne sachent pas qui j’étais vraiment. »

Après le divorce de ses parents, alors qu’il a 14 ans, sa famille peine à joindre les deux bouts. Parfois, ils doivent survivre avec moins de 100 $ par semaine. Kaytranada se souvient d’avoir partagé cinq ailes de poulet avec sa famille pour souper. Pour soutenir sa famille, il décide de quitter l’école secondaire et de travailler comme DJ.

Début de carrière

Travaillant d’abord sous le nom de Kaytradamus, Celestin devient très connu au début des années 2010 pour sa musique originale, ses remix et ses beats, qu’il produit et publie sur SoundCloud. Son frère l’initie au logiciel de production musicale Fruityloops alors qu’il a environ 15 ans. La collection de disques de son père, un trésor de vidéos musicaux de rap donné par une tante en Haïti et les soirées de dance music diffusées la nuit dans les stations radio de Montréal comptent parmi ses premières influences. Il commence ses tournées sous le nom de Kaytranada en 2013, peu après que son remix de « If », de Janet Jackson, soit devenu viral. Il envoie la plus grande partie de ses cachets de tournée à sa famille. Dans une interview de 2016, il déclare à Fader : « Je me sentais comme si j’avais gagné à la loterie, quand j’ai fait une tournée et amassé tout cet argent. »

Avant d’obtenir son premier contrat d’enregistrement et de lancer son premier album, Kaytranada possède déjà une importante audience sur Internet, où il a publié une grande variété de musiques. En 2014, il signe auprès de XL Records, la maison de M.I.A. et Adele. Ses gérants l’encouragent à rester sur la route plutôt que d’enregistrer un premier album, mais au début de 2015, il refuse une tournée afin d’enregistrer. Néanmoins, lorsque Madonna le contacte personnellement pour lui demander d’être DJ en première partie de deux soirées de sa tournée Rebel Hearts en 2015, l’une à Vancouver et l’autre à Detroit, il accepte.

99.9% (2016)

Le premier album studio de Kaytranada, 99.9%, est enregistré dans la maison familiale de Celestin et lancé le 6 mai 2016. Il comprend des collaborations avec Anderson.Paak, Syd, GoldLink, AlunaGeorge, Vic Mensa et plusieurs autres. L’album est acclamé par la critique et remporte le prix de musique Polaris – une première pour un album hip-hop – de même que le prix Juno 2017 pour l’album électronique de l’année. Il demeure pendant 36 semaines sur le classement des albums Top Dance/Électronique de Billboard, culminant en deuxième position.


Bubba (2019)

Le deuxième album de Kaytranada, Bubba, sort le 13 décembre 2019. Comme le premier, il est presque universellement acclamé par la critique. Alors que pour son premier album Kaytranada a travaillé avec d’autres artistes à distance, il le fait dans un même studio pour le second. L’album personnifie ce qu’on appellera le « son Kaytranada », caractérisé par une grande variété de styles musicaux (dont l’afrobeat, le hip-hop, le funk, le soul et le R&B) fondus dans un album dance bien intégré. Beaucoup de critiques y ont vu une réalisation progressive majeure dans le monde du dance music. La promotion de l’album comprend une apparition surprise à l’Igloofest de Montréal, le prélancement du premier single de l’album et une tournée en Australie et en Nouvelle-Zélande au début des années 2020.

Bubba atteint la première position du classement Billboard des albums dance/électronique et est nominé pour le prix de musique Polaris 2020. Il remporte aussi le prix Grammy 2020 pour meilleur album dance/électronique, tandis que le single « 10 % » remporte le prix Grammy pour meilleur enregistrement dance. Bubba remporte aussi le prix Juno 2021 pour le meilleur enregistrement dance.


Autres activités

Kaytranada est renommé pour son éthique de travail et sa productivité exceptionnelles. Sans compter ses deux albums studio, il lance en avril 2021 trois EP, dix-huit singles, une douzaine de compilations, sept collaborations (incluant en tant que membre de The Celestics) et deux compilations remixées. En tant que producteur, Kaytranada a été encore plus prolifique, ayant à son crédit des centaines de titres remontant jusqu’à 2010, pour des artistes comme Mobb Deep, Talib Kweli, Snoop Dogg et Mary J. Blige. Il a aussi contribué aux percussions de l’album IV de BadBadNotGood (2016) et chanté sur l’album DAMN de Kendrick Lamar (2017).

Prix

  • Prix de musique électronique, SOCAN (2015)
  • Meilleur album de musique électronique (avec The Avalanches), Prix Rober (2016)
  • Prix de musique Polaris (2016)
  • Album de musique électronique de l’année (9%), Prix Juno (2017)
  • Artiste de l’année, Canadian Independent Music Awards (2017)
  • Meilleur album dance/électronique (Bubba), prix Grammy (2020)
  • Meilleur enregistrement dance (« 10% »), prix Grammy (2020)
  • Auteur-compositeur de l’année, prix SOCAN (2020)
  • Enregistrement dance de l’année (Bubba), prix Juno (2021)
  • Enregistrement dance de l’année (« Caution »), prix Juno (2022)