Langues utilisées au Canada

Bien que le français et l’anglais soient les deux seules langues officielles au Canada, le pays possède une riche diversité linguistique. Selon le recensement de 2016, les Canadiens sont plus nombreux par rapport aux années précédentes à déclarer une langue maternelle ou une langue d’usage à la maison autre que l’anglais, le français ou les nombreuses langues autochtones. 

Bien que le français et l’anglais soient les deux seules langues officielles au Canada, le pays possède une riche diversité linguistique. Selon le recensement de 2016, les Canadiens sont plus nombreux par rapport aux années précédentes à déclarer une langue maternelle ou une langue d’usage à la maison autre que l’anglais, le français ou les nombreuses langues autochtones. 


Langues au Canada

Au plan strictement juridique du gouvernement fédéral, il existe trois grandes classes de langues au Canada : les langues officielles (ou de « charte »), soit le français et l’anglais, qui sont reconnues par la Loi sur les langues officielles de 1969; les langues ancestrales des peuples autochtones parlées traditionnellement par les Premières Nations, les Métis et les Inuits, lesquelles ne jouissent d’aucune protection juridique fédérale; enfin, celles que Statistique Canada appelle « langues immigrantes », qui n’ont aucun statut officiel au Canada, mais sont néanmoins couramment parlées.

Langue maternelle et Première langue officielle parlée (PLOP)

Le recensement canadien de Statistique Canada fait la distinction entre deux types de langues : la langue maternelle et la première langue officielle parlée (PLOP).

La langue maternelle est la première langue parlée et encore comprise par une personne. Le dénombrement selon la première langue officielle parlée sert à départager, globalement, les Canadiens qui parlent l’anglais et le français. La définition de la PLOP est dérivée de trois questions du recensement fédéral sur la connaissance des langues officielles du Canada, la langue maternelle et la langue utilisée à la maison. Les deux catégories s’ajoutent à la maîtrise générale d’une des deux langues officielles.

Anglophones au Canada

Selon le recensement de 2016, 29,97 millions de Canadiens, soit 86,2 % de toute la population canadienne, ont déclaré parler l’anglais. Les Canadiens dont la première langue officielle parlée est l’anglais représentent à peu près 75 % de la population, soit un peu plus de 26 millions de personnes. De ce nombre, 20 193 340 Canadiens ont déclaré que l’anglais était une de leurs langues maternelles.

L’anglais est la principale PLOP apprise par les immigrants : 82,5 % optent pour l’anglais, 10,8 % pour le français et 6,8 % n’apprennent aucune des deux langues.

Francophones au Canada

Bien que le gouvernement fédéral considère le français et l’anglais les deux langues officielles du Canada, seuls le Québec et le Nouveau-Brunswick reconnaissent le français comme langue officielle à l’échelle provinciale. Selon le recensement de 2016, environ 10,36 millions de Canadiens, soit 28,8 % de la population canadienne, ont déclaré parler le français. Les Canadiens dont la première langue officielle parlée est le français représentent 22,8 % de la population, soit un peu plus de 7,9 millions de personnes. Environ 7,45 millions de Canadiens, soit 21,4 % de la population, ont déclaré le français une de leurs langues maternelles. (Voir aussi : Langue française au CanadaFrancophone.) Au Québec, la plupart des immigrants ont appris le français à titre de PLOP (62,5 %), contre 33,1 % qui ont d’abord appris l’anglais.

Langues autochtones au Canada

On retrouve environ 70 langues autochtones au Canada. Ces langues appartiennent à 12 familles distinctes, et sont traditionnellement parlées par les Premières Nations, les Métis et les Inuits.

En 2016, Statistique Canada a rapporté qu’une quarantaine de langues autochtones du Canada ne comptaient que 500 locuteurs ou moins. Ces chiffres ne font aucune distinction entre des apprenants des langues concernées et ceux qui les parlent couramment. En d’autres mots, ces langues sont vraisemblablement parlées couramment par moins de personnes. Statistique Canada indique que 260 550 Autochtones ont déclaré pouvoir parler une langue autochtone : ceci représente une augmentation de 3,1 % par rapport à 2006. Les langues algonquines ont le plus grand nombre de locuteurs (175 825), suivies par le cri (96 575) et l’ojibwée (28 130).

Langues immigrantes au Canada

Selon Statistique Canada, les langues immigrantes sont celles « dont la présence provient initialement de l’immigration, après la colonisation française et anglaise ».

En 2016, plus de 7,12 millions de personnes, soit 11,2 % de la population canadienne, ont déclaré que leur seule langue maternelle est une langue immigrante. Parmi les langues maternelles uniques parlées, on compte le mandarin (592 040 locuteurs natifs), le cantonais (565 270), le punjabi (501 680), l’espagnol (458 850), l’arabe (419 890), le tagalog (431 380), l’allemand (384 035) et l’italien (375 635).

Les principales langues immigrantes parlées dans chaque province et territoire sont : le tagalog au Yukon, dans les Territoires-du-Nord-Ouest, au Nunavut, en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba, le pendjabi en Colombie-Britannique, le mandarin en Ontario et dans l’Île-du-Prince-Édouard et l’arabe au Québec, à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.