Le pôle Nord

Le pôle Nord n'est devenu l'objectif principal des EXPLORATIONS DE L'ARCTIQUE que relativement tard. Les premiers explorateurs qui ont cherché à s'y rendre tentaient surtout de découvrir une route polaire vers l'est. En 1827, W.E.

Amundsen, Roald
Roald Amundsen, un des plus grands explorateurs de l'histoire, est le premier à effectuer la traversée complète du passage du Nord-Ouest (avec la permission de la Bancroft Library, U. de Californie, Berkeley).
Pôle magnétique nord
Entre 1984 et 1994, le pôle magnétique nord s'est déplacé d'environ 150 km vers le nord, soit la moitié plus loin que prévu. Le diagramme montre la déclinaison magnétique, soit l'angle entre la direction au compas et le Nord géographique. La déclinaison doit être prise en compte pour la navigation au compas.

Le pôle Nord

Point géographique formant l'extrémité nord de l'axe de la Terre, le pôle Nord est situé dans l'océan Arctique à plus de 720 km au nord de l'ÎLE D'ELLESMERE, là où l'océan accuse une profondeur de 4087 m et est habituellement recouvert d'amas de glaces. Il y fait jour durant 6 mois, suivis de 6 mois d'obscurité. Partant de ce point, on ne peut se diriger que vers le sud. Comme les rayons du soleil atteignent les régions polaires nord et sud sous un angle très réduit, celles-ci n'absorbent qu'un minimum de chaleur. Sous l'effet de la force centrifuge, la Terre présente un renflement à l'équateur et un léger aplatissement aux pôles. On a cependant pu établir, au cours de l'Année internationale de géophysique (1957-1958), que la planète a un peu la forme d'une poire, le pôle Nord étant situé à sa plus petite extrémité. Ce gonflement, d'une quinzaine de mètres de hauteur, s'étend sur des millions de kilomètres carrés autour du pôle.

Le pôle Nord n'est devenu l'objectif principal des EXPLORATIONS DE L'ARCTIQUEque relativement tard. Les premiers explorateurs qui ont cherché à s'y rendre tentaient surtout de découvrir une route polaire vers l'est. En 1827, W.E. PARRY quitte Spitzbergen en direction du pôle et atteint 82°45' de latitude Nord. Des expéditions britannique et américaine sont ensuite conduites au cours des années 1860 et 1870. Il est généralement admis de nos jours que l'explorateur américain Robert E. Peary, parti de l'île d'Ellesmere le 1er mars 1909, a été le premier à atteindre le pôle Nord. Il a franchi la dernière étape accompagné de son conducteur de traîneau à chiens, Matthew Henson, et de quatre Inuits. Ils seraient parvenus au pôle le 6 avril et y seraient demeurés 30 heures. Un ancien compagnon de Peary, F.A. Cook, a contesté cette version, prétendant avoir atteint le pôle le 21 avril 1908 et y être resté deux jours.

La controverse n'a pas cessé, mais le récit de Peary semble davantage digne de foi et a été accepté par le Congrès américain et par des institutions de géographie dans de nombreux pays. En 1926, Richard E. Byrd et Floyd Bennett survolent le pôle en avion pour la première fois et, la même année, l'équipe internationale formée de Roald AMUNDSEN, Lincoln Ellsworth et Umberto Nobile s'y rend par dirigeable. En 1958, le Nautilus, sous-marin américain à propulsion nucléaire, atteint aussi le pôle Nord.

Depuis 1907, de nombreux Canadiens ont invoqué le « principe du secteur » pour fonder en droit la souveraineté du Canada sur la région polaire. Selon cette thèse, le Canada aurait juridiction sur un territoire en forme de coin situé entre le 60e degré de longitude Ouest (au nord d'un point situé près de l'île d'Ellesmere) et le 141e méridien à l'ouest de Greenwich (frontière entre l'Alaska et le territoire du Yukon). Comme tous les méridiens de l'hémisphère Nord, ceux-ci se rejoignent au pôle Nord. La théorie n'est cependant pas reconnue partout comme fondement d'une prétention à la souveraineté. Le pôle Nord est aussi l'habitat du mythique père Noël. À titre de service public, la Société canadienne des Postes et ses employés assurent la liaison postale à l'adresse du père Noël : Pôle Nord, Canada, H0H 0H0.

Voir aussiPÔLES MAGNÉTIQUES.


Lecture supplémentaire

  • A. Cooke and C. Holland, The Exploration of Northern Canada, 500 to 1920 (1978); M. Zaslow, ed, A Century of Canada's Arctic Islands (1981).