Winnie-the-Pooh (Winnie l'ourson)

Winnie-the-Pooh (en français, Winnie l’ourson) est un personnage populaire de la littérature, du cinéma et des séries télévisées pour enfants. Il apparaît pour la première fois dans Winnie‑the‑Pooh, un livre pour enfants écrit par A. A. Milne en 1926. L’auteur s’est inspiré, pour créer ce personnage de fiction, d’une ourse noire achetée à White River, en Ontario. Elle s’appelait également Winnie et avait été donnée au zoo de Londres par Harry Colebourn, vétérinaire dans l’armée canadienne durant la Première Guerre mondiale.

Historique

Le 24 août 1914, Harry Colebourn, vétérinaire dans l’Armée canadienne, achète une oursonne noire orpheline à un trappeur à White River, en Ontario, pour la somme de 20 $. La transaction se déroule à la gare de White River, alors que Harry Colebourn est en route pour Valcartier, au Québec, où l’armée canadienne organise ses brigades d’infanterie pendant la Première Guerre mondiale. Il nomme la petite ourse « Winnipeg » en hommage à la ville où il habite au Canada, lui étant originaire de Birmingham en Angleterre. L’oursonne devient rapidement la mascotte officieuse de son régiment, le Fort Garry Horse, qui fait partie de la 3e Division canadienne.

Harry Colebourn et Winnie
C'est une photo d'eux sur la plaine de Salisbury. Il semble être en train de la nourrir. Cette photo a été utilisée pour sculpter la statue de Harry et Winnie dont un exemplaire se trouve à Winnipeg et l'autre à Londres, en Angleterre.
\u00ab L
Cette photo témoigne donc de la grande confiance qui existait entre l'homme de la photo et l'ourse. On ne sait pas exactement à qui appartient ce bras, c'est peut être celui de Harry Colebourn, c'est peut être celui d'un autre soldat; mais c'est l'espèce d'espièglerie qui émane de cette photo de Winnie.
Winnie au zoo de Londres
Winnie au zoo de Londres en 1916.
Winnie avec la 2e Brigade d
Winnie est assis sur le genoux de l'un des soldats de la 2e Brigade d'infanterie canadienne à Valcartier, Québec.

En 1914, Winnipeg (surnommée « Winnie ») accompagne le régiment en Europe lors d’un long périple, de Valcartier, au Québec, jusqu’à la plaine de Salisbury, en Angleterre, où les soldats canadiens s’entraînent au combat. Avant de partir au front en France, Harry Colebourn décide qu’il est préférable de laisser Winnie aux soins du zoo de Londres, ce qu’il fait le 9 décembre 1914.

L’animal devient l’une des attractions les plus populaires du zoo où, pour la première fois, aux environs de 1926, elle retient l’attention du jeune Christopher Robin Milne qui se prend d’affection pour elle, inspirant à son père, l’auteur A. A. Milne, une série de livres autour d’un personnage qu’il appelle « Winnie‑the‑Pooh ».

L’ourse Winnie a vécu au zoo de Londres jusqu’à sa mort en 1934. Harry Colebourn, qui a survécu à la Première Guerre mondiale, est revenu à Winnipeg où il est décédé le 24 septembre 1947.

Culture populaire

Winnie‑the‑Pooh est publié pour la première fois le 14 octobre 1926, suivi, en 1928, d’un autre roman mettant en scène Winnie, The House at Pooh Corner. Dans When we Were Very Young, datant de 1924, et dans Now We are Six, paru en 1927, l’auteur intègre également des poèmes sur Winnie.

En 1947, la traduction française du premier livre de la série est publiée sous le titre Histoire d’un ours-comme-ça.

Au début des années 1960, les ayants droit cèdent à Disney les droits d’utilisation relatifs à l’œuvre de A. A. Milne. Depuis, l’entreprise de divertissement a sorti de nombreux dessins animés et de nombreuses séries télévisées autour du personnage de Winnie.

Les aventures de la vraie ourse ayant inspiré le personnage de fiction sont présentées dans le téléfilm de 2003 A Bear Named Winnie, dans lequel Michael Fassbender interprète Harry Colebourn. L’acteur canadien Gil Bellows ainsi que les célèbres acteurs britanniques David Suchet et Stephen Fry sont également au générique du film. Cette histoire fait aussi l’objet d’un livre pour enfants paru sous le titre Finding Winnie: The True Story of the World’s Most Famous Bear écrit par Lindsay Mattick, l’arrière‑petite‑fille de Harry Colebourn.

(Voir aussi Entretien avec Lindsay Mattick et Le vrai Winnie l’ourson.)


En savoir plus // Winnie-the-Pooh

Lecture supplémentaire

  • Ann Thwaite, A.A. Milne: The Man Behind Winnie-the-Pooh (1990); Ann Thwaite, The Brilliant Career of Winnie-the-Pooh (1994)

Liens externes