Brascan Ltd.

Brascan Ltd., anciennement Brazilian Traction Light and Power Co. Ltd.

Brascan Ltd.

Brascan Ltd., anciennement Brazilian Traction Light and Power Co. Ltd., est une grande entreprise d'exploitation de ressources naturelles qui possède des intérêts considérables dans les produits de consommation et des avoirs importants dans les services financiers des économies canadienne, américaine et brésilienne. En 1899, William Mackenzie et d'autres prennent le contrôle d'un vieux tramway tiré par des mules à Sao Paulo et en font la Sao Paulo Tramway, Light and Power. En 1904, les mêmes promoteurs établissent la Rio de Janeiro Tramway, Light and Power Co. En 1912, les deux compagnies deviennent la propriété de la nouvelle Brazilian Traction, Light and Power Co., une société de portefeuille que les Brésiliens appellent « la Lumière ».

Un important membre de la direction de la société est Alexander Mackenzie (aucun lien de parenté avec William), qui consacre toute sa carrière à l'entreprise brésilienne. Il fournit au sud-est industriel du Brésil des services d'énergie électrique, de tramways, de téléphone et de gaz jusqu'à la fin de 1978, au moment où les actifs sont vendus au gouvernement brésilien. À l'origine, l'entreprise appartient surtout à des intérêts européens et américains. En 1954, 51 p. 100 sont passés à des intérêts canadiens. En 1975, ce sont 54 p. 100.

Au Canada, le premier investissement d'importance de Brascan concerne John Labatt Ltée. L'entreprise se départit de ses avoirs dans Labatt en 1993. En 1995, Brascan détient une participation de 44 p. 100 dans Noranda Inc. et de 48 p. 100 dans la Corporation financière Trilon, qui contrôle le London Insurance Group Inc. et les courtiers en immobilier Royal LePage Ltée. Depuis son siège social de Toronto, Brascan brasse des actifs de 4,4 milliards de dollars (1994). Avec un produit annuel de ventes de 6,1 milliards de dollars, Brascan se classe parmi les plus importantes sociétés canadiennes et est aujourd'hui une entreprise canadienne à part entière.


Lecture supplémentaire

  • P. Best and A. Shorthill, The Brass Ring: Power, Influence and the Brascan Empire (1987).