Daudelin, Charles

Daudelin a aussi conçu des marionnettes, des affiches, des programmes, des décors de théâtre et de ballet et a illustré des livres. Il a également réalisé des médailles et des trophées.

Charles Daudelin, O.Q., sculpteur (né le 1er octobre 1920 à Granby, QC; décédé le 2 avril 2001 à Pointe-Claire, QC). Il travaille à l'atelier de Gilles Beaugrand (1939-1941) et fréquente l'École du meuble de Montréal. Entre 1944 et 1945, il effectue deux visites à New York où il fréquente l’atelier de Fernand Léger. Entre 1946 et 1948, il effectue un séjour à Paris où il revoit régulièrement Léger en plus de faire la connaissance du sculpteur Henri Laurens, qu’il rencontre à plusieurs reprises. Il enseigne entre autres à l'École des beaux-arts de Montréal de 1964 à 1968. Il reçoit le deuxième prix des Concours artistiques du Québec, section peinture (1946) et section sculpture (1964 et 1969). Daudelin réalise d'importantes sculptures pour le Centre national des arts d'Ottawa, le complexe G de Québec, le palais de justice de Montréal, la fontaine de l’édifice du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard à Charlottetown, et le foyer du Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts de Montréal. Il réalise l’aménagement de l'église Saint-Jean à Pointe-Saint-Charles et l'église Saint-Thomas d'Aquin de Saint-Lambert, ainsi que les objets liturgiques coulés en bronze. On lui doit le retable de la chapelle du Sacré-Coeur de la Basilique Notre-Dame de Montréal, la conception artistique de la station de métro Mont-Royal de Montréal ainsi que la fontaine de la Place du Québec à Paris.

Daudelin a aussi conçu des marionnettes, des affiches, des programmes, des décors de théâtre et de ballet et a illustré des livres. Il a également réalisé des médailles et des trophées. Les oeuvres de Daudelin figurent dans plus d'une cinquantaine de grandes collections publiques de notre pays dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée d'art contemporain de Montréal, du Musée des beaux-arts du Canada, de l'Université de Montréal et de l'Université de Sherbrooke.

Les Musées d'Art Contemporain et le Musée du Québec lui ont consacré une importante rétrospective en 1974. En 1972, il reçoit la bourse Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada et, en 1981, le prix Philippe-Hébert de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. En 1985, il reçoit le prestigieux Prix Borduas pour l'ensemble de son œuvre. Il est également reçu comme membre de l'Académie Royale des Arts du Canada. En 1997, le Musée du Québec présente Daudelin qui retrace le parcours de l’artiste au travers de plus de 180 œuvres. En 1998, il est reçu comme Grand Officier de l’Ordre national du Québec.