Détroit de Northumberland

L'eau étant en général peu profonde, elle entraîne de forts courants de marée, des eaux turbulentes et une forte concentration de silt et d'argile rouge en suspension qui recouvrent le fond marin, ce qui explique pourquoi les premiers colons français avaient nommé cet endroit « la mer rouge ».

Pont de la Confédération
Pont de la Confédération (photo de John Sylvester).
Le détroit de Northumberland est un bras de mer sujet aux marées qui sépare l'Île-du-Prince-Édouard de la côte Est du Nouveau-Brunswick et de la côte Nord de la Nouvelle-Écosse. Il s'étend sur 225 km de l'ouest-nord-ouest à l'est-sud-est, de Cap-Lumière, au Nouveau-Brunswick, au cap George, en Nouvelle-Écosse, et sa largeur varie entre 4 et 17 km. L'extrémité est a une profondeur de 68 mètres, mais une grande partie du centre a une profondeur inférieure à 20 mètres. Des vallées préglaciaires et glaciaires taillées dans des grès et des siltstones rouges débouchent des deux extrémités du détroit pour rejoindre le fond du golfe du SAINT-LAURENT. Après le retrait des glaciers, il y a environ 13 000 ans, le détroit et les terres avoisinantes furent inondés par la mer. Peu après, le relèvement isostatique entraîna l'émersion de la partie centrale, formant ainsi un isthme rejoignant les côtes de part et d'autre du détroit. Enfin, il y a environ 5000 ans, le niveau de la mer s'est graduellement élevé pour recouvrir l'isthme et rétablir le détroit. Cette inondation se poursuit graduellement encore aujourd'hui.

L'eau étant en général peu profonde, elle entraîne de forts courants de marée, des eaux turbulentes et une forte concentration de silt et d'argile rouge en suspension qui recouvrent le fond marin, ce qui explique pourquoi les premiers colons français avaient nommé cet endroit « la mer rouge ». Les eaux peu profondes du détroit expliquent aussi pourquoi l'eau y est la plus chaude (16 °C en juillet) dans l'Est du Canada, ce qui stimule l'activité touristique estivale, de même que la pêche abondante des coquillages et du homard. La constance du climat et les terres cultivables étendues favorisent une agriculture mixte et la culture de légumes (surtout la pomme de terre) des deux côtés du détroit. Le détroit a longtemps été desservi par deux traversiers, l'un reliant le cap Tourmentin, au Nouveau-Brunswick, à Borden, à l'Île-du-Prince-Édouard, et l'autre reliant Caribou Ferry, en Nouvelle-Écosse, à Wood Island, à l'Île-du-Prince-Édouard.

En novembre 1987, le gouvernement fédéral lance un appel d'offres pour la construction d'un pont ou d'un tunnel reliant les 14 kilomètres qui séparent le cap Tourmentin de Borden et, en janvier 1988, 60 p. 100 des électeurs de l'Île-du-Prince-Édouard votent en faveur de la construction d'un lien fixe. En 1997, on inaugure le pont de la Confédération. Le service de traversiers entre le cap Tourmentin et Borden a depuis cessé. Les côtes du détroit sont habitées par des Acadiens (voir ACADIE) français au début du XVIe siècle et par des Anglais, des LOYALISTES et des ÉCOSSAIS au XVIIIe siècle. Les principales villes côtières sont CHARLOTTETOWN et SUMMERSIDE à l'Île-du-Prince-Édouard, PICTOU en Nouvelle-Écosse, SHEDIAC et Richibucto au Nouveau-Brunswick. Le détroit a été nommé d'après le HMS Northumberland, le navire-major de l'amiral Colville.


Liens externes