Doug Flutie

Douglas Richard Flutie, joueur de football, philanthrope (né le 23 octobre 1962 à Manchester, dans le Maryland). Doug Flutie est largement considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire de la Ligue canadienne de football (LCF). Après avoir remporté le trophée Heisman en tant que meilleur joueur de football universitaire aux États Unis, il a joué, entre 1985 et 2006, pour huit équipes dans trois ligues différentes au cours d’une carrière de joueur professionnel de football qui s’est étendue sur 21 ans. Il a occupé le poste de quart arrière pour trois équipes de la LCF, les Lions de la Colombie Britannique, les Stampeders de Calgary et les Argonauts de Toronto, a disputé quatre Coupes Grey, remportant trois championnats avec, à chaque fois, un titre de joueur le plus utile à la clé. Il est le premier étranger à avoir été, en 2007, intronisé au Panthéon des sports canadiens. En 1998, il a créé, avec sa femme, la Doug Flutie Jr. Foundation for Autism.

Doug Flutie
Doug Flutie, 2009

Jeunesse

Né à Manchester, dans le Maryland, Doug Flutie déménage avec sa famille à Melbourne Beach, en Floride, à l’âge de six ans lorsque son père, Richard, accepte un poste en ingénierie dans l’industrie aérospatiale. La vitesse du jeune garçon, sa capacité à mystifier ses adversaires en lovoyant entre‑eux et à échapper aux blocages ainsi que la solidité de son bras font sa réussite sur un terrain de football. Alors qu’il est âgé de 13 ans, sa famille retourne en Nouvelle‑Angleterre et s’installe à Natick, dans le Massachusetts, où il joue pour l’équipe de l’école secondaire de la ville. En dépit d’une sélection dans l’équipe virtuelle des meilleurs athlètes de l’État (All‑State), seul le Boston College lui propose une bourse d’études pour intégrer un programme de la division I‑A de la National Collegiate Athletic Association (NCAA), en raison d’inquiétudes concernant sa taille; en effet, ne mesurant que 1,78 m, il est considéré comme relativement petit pour un quart‑arrière.

« Hail Flutie » et l’« effet Flutie »

Le 23 novembre 1984, les Boston College Eagles, l’équipe de Doug Flutie, font face aux Hurricanes de Miami, les champions en titre, à l’Orange Bowl à Miami. Menés 45‑41 alors qu’il ne reste que 28 secondes à jouer, les Eagles réussissent, en partant de leur propre ligne de 20 verges, à rejoindre la ligne de 48 verges des Hurricanes. Sur la dernière action du match, alors qu’il ne reste que six secondes, Doug Flutie réussit à échapper aux défenseurs, évite un blocage et lance la balle qui traverse le terrain sur 64 verges, contre des vents défavorables soufflant à près de 50 km/h, pour atterrir entre les mains de son coéquipier Gerard Phelan dans la zone de but qui scelle la victoire pour le Boston College sur cet ultime retournement de situation.

Lors de cette rencontre, Doug Flutie cumule 472 verges par la passe et devient le premier quart‑arrière universitaire à franchir la marque des 10 000 verges en carrière. À l’issue de cette année, il termine sa carrière universitaire en décrochant le titre de meilleur passeur de la NCAA de tous les temps avec 10 579 verges.

Aujourd’hui, cette passe extraordinaire gravée dans les mémoires est tout simplement désignée comme « Hail Flutie » (une « Hail Mary pass » ou passe « Je vous salue Marie » est une très longue passe tentée en dépit d’une faible chance de réussite). Fox Sports a sélectionné cette action parmi les « dix moments les plus inoubliables du sport », une action qui a également été classée cinquième par The Telegraph dans sa liste des « dix moments les plus miraculeux de l’histoire sportive. »

L’exploit de Doug Flutie braque les projecteurs sur le Boston College qui, l’année suivante, reçoit un nombre de candidatures plus important qu’à l’accoutumée. Ce phénomène que l’on appelle aujourd’hui « effet Flutie » relie l’intérêt suscité auprès des étudiants par un établissement universitaire à ses performances sportives.

En novembre 1985, la Ville de Natick, au Massachusetts, nomme l’une de ses rues « Flutie Pass » en l’honneur du héros local.

Débuts dans le football professionnel

Bien que Doug Flutie ait remporté, au cours de sa dernière année, le trophée Heisman décerné au meilleur joueur de football universitaire, sa taille semble, une nouvelle fois, inquiéter les dépisteurs de talents et les entraîneurs quant à ses possibilités de se montrer compétitif à l’échelon supérieur. Avec ses 1,78 m, il est en effet notablement plus petit que la moyenne des quarts‑arrière de la NFL qui s’établit légèrement au‑dessus de 1,91 m. En 1985, il intègre la United States Football League (USFL), aujourd’hui disparue, au sein des New Jersey Generals (une équipe appartenant à Donald Trump), devenant la recrue la mieux payée, tous sports confondus. Trois mois plus tard, il est sélectionné au 11e tour du repêchage de la NFL par les Rams de Los Angeles. Il joue une saison en USFL, avant que cette ligue ne disparaisse en 1986.

Les droits de repêchage de Doug Flutie sont échangés aux Bears de Chicago et il fait ses débuts en NFL, avec cette équipe, le 9 novembre 1986. Le 13 octobre 1987, il est à nouveau échangé, cette fois aux Patriots de la Nouvelle‑Angleterre. Alors que la NFL Players Association est en grève, il franchit la ligne de piquetage pour avoir l’occasion de jouer. Après trois saisons, il est libéré par son club.

Après avoir quitté les Patriots, Doug Flutie déclare à Sports Illustrated : « J’étais conscient qu’en NFL, je serais considéré comme un réserviste et moi, je voulais absolument jouer, sachant pertinemment qu’une carrière de joueur professionnel ne dure pas si longtemps. C’est pourquoi j’ai compris qu’il valait mieux que je tente ma chance en LCF. »

Doug Flutie

Carrière en LCF

Le 21 juin 1990, Doug Flutie signe avec les Lions de la Colombie‑Britannique et fait ses débuts en LCF le 13 juillet. Alors âgé de 27 ans, il rencontre certaines difficultés à l’occasion de sa première saison, lançant plus d’interceptions que de passes de touché. Cependant, en 1991, il s’affirme comme le meilleur quart‑arrière de la ligue, trônant au sommet des classements au chapitre des gains par la passe (avec 6 619 verges, un record de la LCF) et des touchés (avec un total de 38) et remportant son premier prix de joueur par excellence de la LCF.

En 1992, Doug Flutie signe avec les Stampeders de Calgary qu’il conduit, cette année‑là, à la victoire contre les Blue Bombers de Winnipeg lors de la finale de la Coupe Grey, une rencontre dont il est nommé le joueur le plus utile. Après quatre saisons à Calgary, il signe avec les Argonauts de Toronto.

Par deux fois, lors des saisons 1996 et 1997, Doug Flutie mène Toronto à un record de franchise de 15 victoires, décrochant au passage deux titres supplémentaires de joueur par excellence de la LCF. Il fait également son retour en Coupe Grey et met la main sur deux championnats successifs au cours des deux années qu’il passe avec les Argonauts. En 1996, ce sont en moyenne 3,9 millions de personnes qui ont regardé la retransmission télévisée de la Coupe Grey sur CBC et ont pu voir le natif de Manchester remporter pour la deuxième fois le prix du joueur le plus utile de la partie à l’occasion de cette victoire 43‑37 sur les Eskimos d’Edmonton à l’issue d’un duel à couper le souffle marqué par un retournement de situation de dernière minute. Les conditions météo exceptionnelles – températures glaciales, vents soufflant à 40 km/h et terrain couvert de neige – ont valu à cette bataille mémorable à l’Ivor Wynne Stadium de Hamilton le surnom de « boule de neige ». L’année suivante, le quart‑arrière des Argonauts répète son exploit en participant à la victoire de son équipe sur les Roughriders de la Saskatchewan sur la marque de 47 à 23, mettant à cette occasion la main sur son troisième titre de joueur le plus utile en trois victoires en Coupe Grey.

Doug Flutie prend sa retraite de la ligue la saison suivante avec à son actif, sans aucun conteste, la carrière la plus brillante de tous les joueurs ayant foulé un terrain de football en LCF. Ses 48 passes de touché, en 1994, constituent un record de la ligue qui tient toujours, tout comme sa moyenne de 306,3 verges gagnées par la passe par match. Au total, il a reçu six prix du joueur par excellence de la LCF, dont quatre successifs entre 1991 et 1994.

En 2006, un groupe de 60 joueurs, actifs et retraités, l’élisent « numéro un » sur la liste des plus grands joueurs de la LCF de tous les temps. Son frère cadet, Darren, qui a connu une grande réussite en LCF au poste de receveur éloigné, prend, quant à lui, la 50e place de ce palmarès. L’année suivante, Doug Flutie devient le premier étranger intronisé au Panthéon des sports canadiens.

Le 24 juillet 2017, 20 ans après sa dernière saison à Toronto, Doug Flutie devient le 24e joueur à être nommé « All‑Time Argo » (équipe d’étoiles de tous les temps des Argonauts).

Retour en NFL

En 1998, à l’âge de 35 ans, Doug Flutie revient en NFL avec les Bills de Buffalo. Lors de sa première apparition dans l’équipe, le 18 octobre, il mène ses coéquipiers à la victoire sur les Jaguars de Jacksonville, jusqu’ici invaincus. Neuf ans après avoir joué pour la dernière fois en NFL, il est nommé « Comeback Player of the Year » (joueur ayant effectué le meilleur retour en NFL dans l’année). Cette année‑là, il joue également le Pro Bowl, devenant le quart‑arrière le plus petit à participer au match des étoiles de la NFL.

Doug Flutie poursuit sa carrière chez les Chargers de San Diego et chez les Patriots de la Nouvelle‑Angleterre avant de prendre sa retraite le 15 mai 2006 à l’âge de 43 ans. Cet été‑là, il a failli signer un retour chez les Argonauts, désormais entraînés par son ancien coéquipier Michael « Pinball » Clemons, avant de finalement décider de ne pas donner suite. Il se lance plutôt dans une carrière à la télévision en tant qu’analyste pour le football universitaire.

Doug Flutie Jr. Foundation for Autism
En 1995, Doug Jr., le fils de trois ans de Doug Flutie, reçoit un diagnostic d’autisme. Trois ans plus tard, en 1998, il crée avec son épouse, Laurie, la Doug Flutie Jr. Fondation for Autism avec pour objectif de collecter des fonds pour les familles n’ayant pas les moyens de financer l’équipement, les outils éducatifs et les autres ressources requises pour élever des enfants atteints d’autisme.

Des céréales pour le petit déjeuner, les Flutie Flakes, sont également commercialisées afin de sensibiliser le public au problème de l’autisme, le produit des ventes étant intégralement reversé à la Doug Flutie Jr. Foundation. Ce sont plus de trois millions de boîtes de Flutie Flakes qui seront ainsi vendues.

Doug Flutie continue à s’occuper activement de sa fondation qui organise chaque année une course de 5 km et un tournoi de golf dans le Massachusetts.

Récompenses et réalisations