Michael « Pinball » Clemons

Michael « Pinball » Clemons, O.Ont., joueur de football, entraîneur, conférencier spécialiste de la motivation (né le 15 janvier 1965 à Dunedin, en Floride). Michael Clemons a été l’un des athlètes les plus accomplis de la Ligue canadienne de football (LCF) et le premier Afro-Américain à entraîner dans le cadre de la Coupe Grey. Largement connu sous son surnom de « Pinball », intronisé au Temple de la renommée de la LCF, il a remporté quatre fois la Coupe Grey avec les Argonauts de Toronto, trois fois en tant que joueur (1991, 1996 et 1997) et une fois en tant qu’entraîneur (2004). Avec 25 438 verges, il trône en tête du classement du total combiné de gains dans l’histoire de la LCF. Citoyen canadien naturalisé, il a entamé une carrière de dirigeant au sein du bureau de direction des Argonauts après avoir pris sa retraite en tant qu’entraîneur. Il participe à de nombreuses activités caritatives, notamment par le biais de la Fondation Pinball Clemons.

Jeunesse et formation

Michael Clemons, né à Dunedin en Floride, est élevé par sa mère célibataire, Anna Marie Bryant. Son père, Willie, vit à plus d’une heure de route, à Palmetto, où il poursuit des études en vue de l’obtention d’un diplôme en éducation. Âgée d’à peine 18 ans à la naissance de Michael, Anna Marie, sacristaine à la Shiloh Missionary Baptist Church et qui deviendra plus tard la première Afro‑Américaine à occuper un poste administratif au sein de la municipalité de Dunedin, sera la personne qui exercera le plus d’influence sur son fils.

À l’âge de huit ans, le jeune Michael découvre le football et commence à jouer pour les Goldens Eagles de Dunedin de la Police Athletic League, une organisation de jeunesse financée par les services de police locaux. Malgré une taille relativement modeste, il est doté de qualités athlétiques innées. Élève à la Dunedin High School, il pratique de nombreuses activités sportives, notamment le base‑ball, le basketball et le football, un sport dans lequel il devient le meilleur marqueur du comté.

Toutefois, Michael Clemons considère rapidement que c’est le football qui lui offre les meilleures chances de poursuivre des études à l’université. En 1983, en dernière année d’école secondaire, sélectionné dans l’équipe virtuelle des meilleurs footballeurs de l’État (All‑State) et nommé athlète de l’année de la Dunedin High School, il reçoit de nombreuses offres d’établissements d’enseignement postsecondaires, notamment de la Harvard University où il est accepté grâce à ses notes. Cependant, Harvard n’accordant pas de bourses aux étudiants‑athlètes, il choisit plutôt d’accepter une bourse d’étudiant‑footballeur du College of William & Mary à Williamsburg, en Virginie.

Alors qu’au départ, les entraîneurs sont inquiets et estiment que Michael Clemons, qui mesure 1,65 m, est trop petit pour le football universitaire, il va exceller sur le terrain et être nommé membre de l’équipe virtuelle des meilleurs joueurs amateurs aux États‑Unis (All‑America) en 1986. Il rencontre également le succès en dehors du terrain et est nommé, en dernière année universitaire, au tableau d’honneur de l’Eastern College Athletic Conference. À l’issue de ses études au College of William & Mary, il obtient un diplôme en économie. En 1987, il est sélectionné au huitième tour du repêchage de la NFL (218e position générale) par les Chiefs de Kansas City pour lesquels il joue huit matchs.

« Pinball » arrive au Canada

En 1989, Michael Clemons signe un contrat avec les Argonauts de Toronto, une équipe de la LCF. Le terrain, plus grand qu’aux États‑Unis, et le style de jeu ouvert qu’on pratique au Canada lui conviennent parfaitement. Le 27 juillet, pour son premier match, une victoire contre les Eskimos d’Edmonton sur la marque de 21‑17, il réussit sept retours de botté de 108 verges et est nommé meilleur joueur de la rencontre.

Au cours de sa saison de recrue, l’entraîneur‑chef des Argos, Bob O’Billovich, surnomme Michael Clemons « Pinball » (billard électrique) en hommage à sa capacité à conserver sa vitesse et son équilibre lorsqu’il « rebondit » après un choc avec de puissants défenseurs. Voici ce que l’intéressé en dit à Jim Ducibella, spécialiste des communications du College of William & Mary : « À de nombreuses reprises, on a essayé de m’affubler de tel ou tel surnom, mais aucun n’est jamais resté. Quand l’entraîneur m’a appelé comme ça, c’était assez cool et peut‑être même plutôt justifié. Maintenant, les gens me connaissent mieux sous ce nom que sous celui que m’a donné ma mère. En fait, c’était un surnom plutôt affectueux. »

Carrière et records battus

En 1990, Michael Clemons connaît une saison exceptionnelle pour sa deuxième année avec les Argonauts. En dehors des retours de botté, il porte la balle 105 fois, attrape 72 passes et marque 14 touchés. Il termine la saison avec 3 300 verges gagnées au sol, ce qui représente à l’époque un record pour le football professionnel. Il est le troisième Argo, après Bill Symons et Condredge Holloway, à être nommé joueur par excellence de la LCF.

En 1991, l’année même où un groupe d’actionnaires, avec à leur tête Bruce McNall, John Candy et Wayne Gretzky, prend le contrôle de l’équipe, Michael Clemons contribue à donner aux Argonauts leur première Coupe Grey en huit ans, grâce à une victoire contre les Stampeders de Calgary sur la marque de 36‑21. Il met la main sur une autre Coupe Grey avec l’équipe en 1996, en grande partie grâce à une excellente entente avec le nouveau quart‑centre, Doug Flutie. Cette année‑là, à Hamilton, en Ontario, dans des conditions météo dantesques qui vaudront à cette rencontre le surnom de « boule de neige », les Argonauts remportent, sur la marque de 43‑37, contre les Eskimos d’Edmonton, l’une des batailles les plus mémorables et les plus incertaines de l’histoire de la Coupe Grey.

L’année suivante, lors du match décisif pour l’attribution du championnat 1997, les Argonauts remportent une victoire impressionnante sur la marque de 47‑23 face aux Roughriders de la Saskatchewan, Michael Clemons rattrapant, lors du troisième quart‑temps, une passe de touché de Doug Flutie et décrochant, à l’issue du match, sa deuxième Coupe Grey successive. Cette même année, il se distingue avec un total de 3 840 verges gagnées, battant son propre record en la matière sur une seule saison et obtenant, au passage, une deuxième sélection dans l’équipe des étoiles de la LCF.

En 1999, Michael Clemons devient le premier joueur de football professionnel à dépasser 5 000 verges dans quatre catégories : course, réception, retour de botté d’engagement et retour de botté de dégagement. Après une carrière de joueur qui s’étend sur 12 ans, de 1989 à 2000, il prend sa retraite, détenteur du record de la LCF au classement du total combiné de gains, avec 25 438 verges.

Carrière d’entraîneur

Au cours de la saison 2000, sa dernière en tant que joueur, Michael Clemons devient entraîneur adjoint des Argos. Après seulement deux matchs en tant que joueur‑entraîneur adjoint, il arrête sa carrière de joueur pour assumer pleinement les fonctions d’entraîneur principal. À l’issue de la saison 2001, il devient président du club, mais effectue un retour sur le terrain comme entraîneur le 17 septembre 2002 après un début de saison perdant et une fiche de 4‑8.

En 2004, Michael Clemons devient le premier Afro‑Américain à entraîner une équipe dans le cadre de la Coupe Grey. Alors qu’il est aux commandes, les Argos remportent leur 15e championnat en battant les Lions de la Colombie‑Britannique sur la marque de 27‑19. Il est finaliste pour le titre d’entraîneur de l’année de la LCF quatre saisons consécutives, de 2003 à 2006.

À l’issue de la saison 2007, Michael Clemons prend sa retraite d’entraîneur avec à son actif une fiche record en saison régulière de 68‑55‑1. Il est le deuxième entraîneur ayant remporté le plus de victoires dans l’histoire de la franchise et l’un des trois à avoir dirigé les Argos à l’occasion d’au moins 100 matchs. Après sa retraite, il intègre le bureau de direction de la franchise en tant que vice‑président, l’équipe remportant une nouvelle Coupe Grey en 2012.

Citoyen canadien et icône du football

Largement considéré comme la personnalité emblématique des Argonauts de Toronto, Michael Clemons figure sur un timbre en leur honneur émis dans le cadre d’une série célébrant le centième anniversaire de la Coupe Grey.

Le 28 avril 2015, Michael Clemons devient officiellement citoyen canadien; il déclare à cette occasion : « Je n’avais pas l’intention de tomber amoureux [du Canada], et pourtant, c’est ce qui s’est passé! Il y a près de 26 ans, je suis venu ici pour vivre ma passion pour le football. Cette passion ne s’est jamais éteinte et n’est dépassée en intensité que par mon amour pour ce magnifique pays. »

Ses trois filles, Rachel, Raven et Rylie, sont nées au Canada.

Participation à la vie de la collectivité et activités caritatives

Icône du football canadien, Michael Clemons est également connu pour son travail au sein de la collectivité. Il donne de nombreuses conférences et visite régulièrement des écoles et des hôpitaux pour enfants dans tout le pays.

En février 2006, Michael Clemons est nommé président du Fonds Action Jeunesse par le premier ministre de l’Ontario, Dalton McGuinty. Il est également membre du conseil d’administration de l’initiative Stop the Violence de la Fondation Argos. Il collabore étroitement avec Craig et Marc Kielburger, fondateurs d’Enfants Entraide, s’exprimant à l’occasion de nombreuses manifestations et activités et travaillant en partenariat avec l’organisme caritatif pour aider tous ceux qui vivent, partout sur la planète, dans des villages « UNIS ».

En 2007, avec sa femme, Diane, Michael Clemons lance la Fondation Pinball Clemons qui a contribué depuis à la construction de plus de 200 écoles dans huit pays.

Distinctions et récompenses