Dunton, Arnold Davidson



Dunton, Davidson
Dunton a été en grande partie \u00e0 l'origine de l'expansion de la Société Radio-Canada. Il a aussi été co-président de l'importante Commission royale d'enqu\u00eate sur le bilinguisme et le biculturalisme (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/PA-157772).

Dunton, Arnold Davidson

Arnold Davidson Dunton, fonctionnaire, éducateur (Montréal, 4 juill. 1912 -- Ottawa, 7 févr. 1987). Il reçoit sa formation au Lower Canada College de Montréal et à différentes universités au Canada, en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne. Il est journaliste au Montreal Star de 1935 à 1937, puis rédacteur en chef adjoint de 1937 à 1938, année où il devient rédacteur en chef du Montreal Standard. Il entre au service de la Commission d'information en temps de guerre en 1942 et en assume la direction générale de 1944 à 1945. Vers la fin de 1945, à l'âge de 33 ans, il est le premier à être nommé président à plein temps de la Société Radio-Canada(SRC).

Tout au long de la polémique sur le financement et la réglementation de ce nouveau moyen de communication qu'est la télévision, il défend avec acharnement l'indépendance de la SRC et fait valoir avec force la nécessité pour l'État de financer un réseau de télévision dont la nation profitera grandement. Peu après que la SRC eut complété son réseau d'un bout à l'autre du pays en juillet 1958, il démissionne et devient recteur de l'université Carleton. Le tact et l'intelligence avec lesquels il a présidé à l'évolution de la SRC ont fait l'objet de nombreux éloges.

En 1963, il est nommé coprésident de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, qui a une profonde influence sur les politiques linguistiques du gouvernement fédéral. En 1972, il démissionne comme recteur de l'U. Carleton pour devenir directeur de l'Institute of Canadian Studies à Carleton (1973-1978) et par la suite, membre de cet institut. Il a été fait Compagnon de l'Ordre du Canada et a reçu des diplômes honoris causa de sept universités canadiennes.