Great Western Railway

  La London and Gore Railroad Co., constituée en corporation le 6 mai 1834, change son nom pour celui de Great Western Rail Road Co. en 1845, puis pour celui de Great Western Railway (GWR) en 1853.

Locomotive
Locomotive de la Great Western Railway.
Catastrophe ferroviaire
Le 12 mars 1857, un train de voyageurs fait s'écrouler le pont du grand Chemin de fer Occidental au-dessus du canal Desjardins, faisant 59 victimes (avec la permission de la Metropolitan Toronto Reference Library/T14996).
Niagara, pont suspendu de
Achevé en 1854, ce pont au-dessus de la rivière Niagara en Ontario est une grande réussite en termes d'ingénierie. Il permet au chemin de fer de la Great Western de faire la liaison avec une grande partie des États-Unis (avec la permission du Canadien National).
Great Western, ateliers de la
Les chemins de fer stimulent l'industrialisation et procurent du travail à une main-d'oeuvre qualifiée comme dans cette usine de Hamilton, en Ontario (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada).

Great Western Railway

La London and Gore Railroad Co., constituée en corporation le 6 mai 1834, change son nom pour celui de Great Western Rail Road Co. en 1845, puis pour celui de Great Western Railway (GWR) en 1853. Promu par l'avocat et politicien Allan Napier MACNAB et de manière plus significative par Isaac et Peter Buchanan, R.W. Harris et John Young, des commerçants de Hamilton, et favorisé par des garanties du gouvernement, le chemin de fer attire suffisamment de capitaux américains et britanniques pour ouvrir sa ligne principale (Niagara Falls-Hamilton-London-Windsor) en janvier 1854. En 1882, il exploite 1280 km de voies dans le Sud-Ouest de l'Ontario et 288 km au Michigan.

Sous la direction dynamique de Charles John Brydges, le GWR encaisse d'abord des profits, mais après la dépression de 1857 il souffre des conséquences d'une construction négligente, d'une expansion rapide, de l'augmentation de la concurrence locale et d'un conflit de gestion interne prolongé. Alors qu'il favorise la stimulation et l'intégration de l'économie locale, il dépend également, dans une proportion de 40 à 60 p. 100 de son revenu brut, du trafic américain de transit entre les États de New York et du Michigan. Comme les concurrents américains fusionnent leurs lignes, les tarifs de transit baissent et le GWR et son principal concurrent local, le GRAND TRUNK RAILWAY, en pâtissent. En 1882, après des décennies de concurrence désastreuse, les deux chemins de fer unissent leurs forces pour concurrencer plus efficacement les chemins de fer rivaux américains.


Liens externes