Hollingsworth, Fred Thornton

Hollingsworth est particulièrement influencé par les principes organiques de Frank Lloyd Wright, qui lui offre un emploi en 1951, et par l'innovation formelle et spatiale de Bernard Maybeck.
Hollingsworth est particulièrement influencé par les principes organiques de Frank Lloyd Wright, qui lui offre un emploi en 1951, et par l'innovation formelle et spatiale de Bernard Maybeck.


Bosa, résidence
L'aile des chambres \u00e0 coucher donne sur le jardin, \u00e0 West Vancouver, en 1991-1994. Conception de Fred Thornton Hollingsworth (avec la permission de Fred Thornton Hollingsworth).

Hollingsworth, Fred Thornton

 Fred Thornton Hollingsworth, architecte (Golbourne, Lancaster, Angl., 8 janv. 1917). En 1929, Hollingsworth émigre avec sa famille à Vancouver, où il fréquente la Vancouver School of Art et entame d'abord une carrière en architecture commerciale. La qualité des plans de sa maison, à North Vancouver (1946; agrandissement, 1957), est reconnue par Charles E. Pratt, du remarquable cabinet moderniste vancouverois Sharp and Thompson, Berwick, Pratt (S & TBP), où il est engagé comme apprenti, de 1946 à 1951, et où il dessine un grand nombre de maisons bon marché pour les banlieues en croissance de Vancouver, de North Vancouver et de West Vancouver. Il combine le rationalisme européen et les courants de la côte Ouest américaine de l'architecture moderne d'après-guerre.

Hollingsworth est particulièrement influencé par les principes organiques de Frank Lloyd Wright, qui lui offre un emploi en 1951, et par l'innovation formelle et spatiale de Bernard Maybeck. Ses premières maisons sont des constructions à poteaux et à poutres sur une dalle de béton sur sol et munies d'un système de chauffage rayonnant incorporé. Il les dessine en respectant un plan général, qu'il adapte à chaque client, et les qualifie de « neoteric ». Plus de 50 de ces maisons seront construites dans le seul quartier Capilano de North Vancouver, et dans les dernières, l'architecte s'est livré à des expériences avec le bois de construction pré-coupé et le contreplaqué.

Pendant son apprentissage chez S & TBP, Hollingsworth développe un langage personnel, basé sur sa préoccupation de l'interrelation entre le bâtiment et le site, l'utilisation de matériaux naturels, l'intégration de la forme et de la structure et le jeu de plans sur plans afin de fournir, à chaque client, un plan informel, bien que taillé sur mesure, et une ambiance spatiale appropriée. La recherche d'une indépendance esthétique le conduit à se joindre à William Birmingham comme concepteur associé, de 1951 à 1958. Ensemble, ils privilégient un accroissement des éléments artisanaux, influencés qu'ils sont non seulement par Wright, mais aussi par leur goût pour le design asiatique et celui de la côte du Nord-Ouest. Ces traditions forment une partie des discussions du groupe « The Intellects », formé par Hollingsworth et son ami Ron Thom, et qui comprend en outre Bud Wood, Beans Justice, Arthur ERICKSON et Barry DOWNS, avec qui il s'associe en 1963.

Le modernisme propre à Hollingsworth se manifeste dans le « Red Feather » Community Chest and Council Building (1956, avec Birmingham et l'architecte-conseil Fred Lasserre; démoli), à Vancouver; l'Imperial Inn (1961-1962), à Victoria; et la Maltby House (1962-1963), à West Vancouver, qui lui vaut la médaille d'or Massey en 1964. Son association avec Downs, de 1963 à 1967, est très productive et prend fin parce que Hollingsworth veut se concentrer sur l'architecture résidentielle.

Il attire de plus en plus des clients audacieux tels que Richard Trethewey (maisons à Abbotsford, 1960, et à Haney, Colombie-Britannique, 1987), Steven Stewart (Provo, Utah, 1974) et Kenneth Malmgren (Burnaby, 1987-1988). Il en retient d'autres, non moins importants, tels que Jack Moon (Vancouver, 1950, et Calgary, 1978), Tom McGrath (Bellevue, Washington, 1966; ajouts, 1969; Seattle, 1984) et Peter et Marlena Fluckiger (White Rock, Colombie-Britannique, 1984 et 1997-1998). Il développe aussi une architecture institutionnelle novatrice, dont le Berkeley Private Hospital (1961), à White Rock, et la Law School Extension (1962-1963), de l'U. de la Colombie-Britannique.

La réputation de Hollingsworth repose sur une architecture résidentielle distinctive, à son meilleur, du point de vue esthétique et architectural, dans le manoir qu'il dessine pour le promoteur Nat Bosa, à West Vancouver (1991-1993). Il remporte les plus hauts honneurs professionnels : il est élu président de l'Architectural Institute of British Columbia en 1971-1972, président de l'Institut royal d'architecture du Canada en 1975-1976, et membre honoraire de l'American Institute of Architects en 1976.


Lecture supplémentaire

  • Rhodri Windsor Liscombe, The New Spirit: Modern Architecture in Vancouver, 1938-1963 (1997).