North Vancouver

North Vancouver, Colombie-Britannique, constitué en district en 1891, population 85 935 (recensement 2016) et 84 412 (recensement 2011); aussi, entité distincte constituée en ville en 1907, population 52 898 (recensement 2016) et 48 196 (recensement 2011). Le district de North Vancouver et la ville du même nom se trouvent dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique, adjacents à la ville de Vancouver. Située sur la rive nord de la baie Burrard, la ville s’étend du fleuve Capilano à l’ouest jusqu’au-delà de Deep Cove à l’est. Le district entoure la ville, dont l’axe principal est Lonsdale Avenue, sauf sur le front de mer. L’altitude à North Vancouver varie du niveau de la mer à 1 400 m. Les montagnes North Shore, dont les monts Grouse et Seymour, forment un arrière-plan panoramique.



Sur cette carte, la ligne de contour délimite le district de North Vancouver, qui entoure la ville située dans la partie riveraine.

Peuplement

North Vancouver se trouve sur le territoire ancestral de plusieurs peuples salish de la côte : Squamish, Tsleil-Waututh et Musqueam, pour qui la baie Burrard était une importante source de poissons, de mollusques et de crustacés, d’algues marines et de plantes.

Les premiers Européens à pénétrer dans la baie sont des explorateurs espagnols et un groupe d’Anglais mené par George Vancouver au début des années 1790. Les premiers contacts avec des Salish de la côte datent de cette époque.  

Au 19e siècle, la Compagnie de la Baie d’Hudson alimente la traite des fourrures avec les peaux récoltées dans toute la Colombie-Britannique, y compris la région des basses-terres continentales où s’étend aujourd’hui Vancouver. Des épidémies de variole déciment les populations autochtones, qui ne sont pas immunisées contre cette maladie venue de l’étranger.

Les riches forêts de la rive nord de la baie attirent les premiers colons dans la région. En 1862, T.W. Graham et George Scrimgeour acquièrent une terre à bois de 194 hectares à l’endroit où se trouve aujourd’hui North Vancouver. Érigées à la hâte, les scieries Pioneer Mills ont tôt fait d’expédier du bois d’œuvre. (Voir aussiHistoire du commerce du bois.)

Développement

Une petite localité de sciage de bois installée au bord de l’eau devient bientôt la plus grande colonie de la baie. Un Américain, Sewell P. Moody, achète les anciennes Pioneer Mills en 1865 et, dès le début des années 1870, la colonie prend le nom de Moodyville. En 1891, cinq ans après que Vancouver a été constituée en ville, la rive nord devient le district de North Vancouver. Le pont Second Narrows, qui enjambe en 1925 le second détroit de la baie Burrard, offre un lien routier et ferroviaire fixe avec Vancouver. Un deuxième s’ajoute avec l’achèvement du pont Lions Gate en 1938 (voirOuverture du pont Lions Gate à la circulation). Rebâti en 1960, le pont Second Narrows sera renommé plus tard Ironworkers Memorial Bridge, en mémoire de 19 travailleurs ayant perdu la vie dans un accident de construction en 1958. L’expansion du chemin de fer Pacific Great Eastern (maintenant partie du réseau du Canadien National) à partir de Squamish dans les années 1950 accroît l’importance de North Vancouver comme point de transbordement.

Pont Lions Gate
Le pont Lions Gate par un jour d’automne brumeux, à Vancouver (Colombie-Britannique).

Économie

Le port de North Vancouver est un important centre d’expédition de bois d’œuvre, de minerais et de céréales. Les chantiers navals ont été un élément essentiel de l’économie canadienne pendant une bonne partie du 20e siècle. La Burrard Dry Dock Company ‒ renommée plus tard Burrard Yarrows, puis Versatile Pacific Shipyards ‒ était l’une des plus grandes entreprises de construction navale au Canada. C’est elle qui a construit à 1928 la goélette St. Roch de la Gendarmerie royale du Canada, aujourd’hui exposée au musée de la mer de Vancouver. Après la fermeture de la Versatile Shipyards en 1992, la Vancouver Drydock Company a continué d’exploiter le secteur est des chantiers navals, tandis que le secteur ouest tombait à l’abandon. En 2004, le gouvernement fédéral a fait officiellement de la construction navale à la Burrard Dry Dock Company un événement historique national. Le secteur ouest a été revitalisé depuis grâce à un effort concerté de réaménagement résidentiel, récréatif et commercial.

North Vancouver

Photo prise le 17 janvier 2016.

(avec la permission de Rick Schwartz/flickr, CC)

Aujourd’hui, la construction navale se poursuit sur le front de mer à la Vancouver Shipyards, un important employeur de la ville. L’Insurance Corporation of British Columbia, qui a son siège à North Vancouver, emploie également de nombreuses personnes.

North Vancouver abrite plusieurs studios de cinéma et sert de décor au tournage de films et d’émissions de télévision. Les permis de tournage procurent d’ailleurs d’importants revenus à la ville et au district.

Gouvernement

Le district et la ville sont gouvernés par un maire et six conseillers chacun.

Tourisme

Les nombreux parcs de la région ont de quoi attirer les amateurs de plein air : pêcheurs, plaisanciers, skieurs et alpinistes. Tout près du parc régional du même nom, le célèbre pont suspendu Capilano étire ses 137 m de longueur à 70 m au-dessus du canyon où serpente le fleuve Capilano. Le barrage Cleveland, au nord du parc, alimente la région métropolitaine de Vancouver en eau potable venue du lac Capilano. La partie est du district abrite le parc provincial du mont Seymour. Au nord se trouvent le parc régional Lynn Headwaters et l’aire de conservation Lower Seymour.

Les attraits touristiques comprennent aussi le marché de Lonsdale Quay, le Skyride du mont Grouse, l’écloserie de saumon Capilano, l’Université Capilano, le musée et centre d’archives de North Vancouver et la galerie d’art contemporain The Polygon.

Le pont suspendu de Capilano
Le célèbre pont suspendu traverse le canyon Capilano sur une longueur de 137 mètres et à une hauteur de 70 m.

Lecture supplémentaire