Milton

Milton (Ontario), constituée en ville en 1857; population de 110 128 habitants (recensement de 2016), de 84 362 habitants (recensement de 2011). Milton, qui partage une frontière avec six communautés en raison de sa forme peu habituelle, est l’une des quatre villes de la municipalité régionale de Halton. Son territoire actuel, délimité en 1974, regroupe le canton de Nassagaweya, la ville de Milton et des parties des cantons d’Esquesing, de Trafalgar et de Nelson.

Milton est établie sur les terres ancestrales des Neutres, des Hurons-Wendats, des Haudenosaunee et des Anichinabés, notamment les Mississaugas. La terre est administrée par les Traités 3 ¾, 14 et 19 (voir Les cessions de terres du Haut-Canada).

Milton (Ontario), constituée en ville en 1857; population de 110 128 habitants (recensement de 2016), de 84 362 habitants (recensement de 2011). Milton, qui partage une frontière avec six communautés en raison de sa forme peu habituelle, est l’une des quatre villes de la municipalité régionale de Halton. Son territoire actuel, délimité en 1974, regroupe le canton de Nassagaweya, la ville de Milton et des parties des cantons d’Esquesing, de Trafalgar et de Nelson. Milton est établie sur les terres ancestrales des Neutres, des Hurons-Wendats, des Haudenosaunee et des Anichinabés, notamment les Mississaugas. La terre est administrée par les Traités 3 ¾, 14 et 19 (voir Les cessions de terres du Haut-Canada).


Peuples autochtones

Les peuples autochtones vivent dans la région de Milton depuis des millénaires. Des trouvailles archéologiques prouvent que sept villages iroquoiens ont été bâtis à moins de 3 km du lac Crawford, un plan d’eau situé au cœur de Milton. Ces villages, qui datent des années 1200 à 1500 de notre ère, comptaient 200 à 3 000 habitants. Les archéologues croient que, en général, les villages entourant le lac Crawford appartenaient à des ancêtres des Neutres et des Hurons-Wendats, tous deux faisant partie du groupe culturel iroquoien.


Lac Crawford


La région de Milton fait également partie du territoire traditionnel des Haudenosaunee et des Anichinabés. Lorsque les Européens arrivent au 17e siècle, les commerçants français s’allient aux Hurons-Wendats et deviennent les ennemis des Haudenosaunee. Les guerres menées à l’époque, partiellement motivées par le contrôle de la traite de fourrures, causent le dépeuplement des Hurons-Wendats. Les maladies introduites par les colons contribuent également à décimer leur peuple. Au début du 18e siècle, les Anichinabés, y compris les Mississaugas, entreprennent une migration vers le sud-ouest de l’Ontario.

Le saviez-vous?
Le lac Crawford est un lac méromictique, ce qui signifie que ses eaux ne se mélangent pas. Pour toutes sortes de raisons, comme la forme et la taille, l’eau des lacs méromictiques ne circule pas. Puisque la profondeur du lac Crawford dépasse sa superficie, le vent ne réussit pas à mélanger entièrement l’eau. Le fond du lac Crawford est donc couvert de couches de sédiments remontant à 1 000 ans avant notre ère. Dans ces couches, des scientifiques ont trouvé du pollen de plantes, comme du maïs, ce qui indique la présence de fermes autochtones à proximité et a permis aux archéologues de trouver les villages iroquoiens en 1971.

Peuplement et croissance

La parcelle de Brant (Traité 3 ¾, 1795) couvre une petite portion de Milton qui longe Burlington. Achetée par la Couronne, la parcelle est offerte au chef Joseph Brant pour le remercier d’avoir mené les guerriers des Six Nations sur le champ de bataille lors de la Révolution américaine. En 1805, les chefs mississaugas et la Couronne acceptent de modifier le Traité 13 et signent le Traité 14 en 1806. Aussi appelé Achat de Head-of-the-Lake, le Traité 14 couvre la majeure partie du territoire de Milton. L’Achat d’Ajetance (Traité 19, 1818) couvre quant à lui la partie la plus au nord de la ville. (Voir aussiCession de terres au Haut-Canada.)

Dans les années suivant la signature de chaque traité, les terres sont arpentées puis séparées en différents lots pour l’exploitation agricole. En 1821, le colon anglais Jasper Martin construit un moulin à broyer le grain sur le ruisseau Sixteen Mile, autour duquel Milton commence à s’établir. D’autres villages commencent également à s’installer aux alentours, notamment Campbellville.

La majorité des colons de la région sont alors anglais, irlandais ou loyalistes. En 1836, la communauté se dote d’un bureau de poste, ce qui implique que la ville se doit d’adopter un nom officiel. La famille Martin la désigne donc en l’honneur de son auteur favori, le poète anglais John Milton. En 1853, Milton est sélectionnée pour y établir le gouvernement du comté de Halton. Milton est constituée en ville en 1857.

Parmi les premiers jalons de la ville de Milton se trouvent sa société agricole (1853), sa première bibliothèque (1857) et son premier journal (The Canadian Champion, 1858).

Population


Milton, Ontario


De 2001 à 2011, Milton est considérée comme la municipalité canadienne connaissant la plus forte croissance. En effet, la population de la ville passe de 31 471 en 2001 à 110 128 en 2016.

La population de Milton présente une grande diversité sur le plan ethnique. Selon le recensement de 2016, les groupes ethniques les plus importants sont les communautés sud-asiatiques (21 % de la population), noires (4,9 %), philippines (3,9 %) et arabes (3,5 %). Près de la moitié des immigrants vivant à Milton sont nés au Pakistan, en Inde, au Royaume-Uni, aux Philippines ou en Pologne. Les peuples autochtones représentent 1 % de la population de Milton.

Économie et main-d’œuvre

Parmi les dix plus grands employeurs de Milton se trouvent trois centres de distribution et trois usines, ainsi que les entreprises Monaghan, qui se consacre à la culture des champignons, et Chudleigh’s, connue pour son verger et ses desserts glacés. La liste comprend également une entreprise de vente automobile par enchères et une piste de course attelée, le parc Woodbine Mohawk.

Le complexe correctionnel Maplehurst, une prison, et l’école Ernest C. Drury pour les sourds, financée par la province, se trouvent également à Milton.

Le saviez-vous?
Depuis 1908, la Robertson Manufacturing Company fabrique des tournevis à tête carrée à Milton. Peter Lymburner Robertson en est l’inventeur : l’idée lui est venue après avoir s’être coupé la main en faisant une démonstration avec un tournevis à tige régulière. L’usine, située sur la rue Bronte, comptait autrefois 600 employés.

Administration et politique

Chaque quartier de Milton élit un conseiller régional et un conseiller municipal. Bien que tous deux fassent partie du conseil municipal, seuls le maire et les conseillers régionaux participent aux décisions de la région de Halton.

La Ville de Milton offre des services comme l’urbanisme, l’entretien de la plupart des routes, la sécurité incendie, le transport en commun, des parcs, des loisirs et des bibliothèques. De son côté, la municipalité régionale de Halton, dite de « palier supérieur », est responsable des services comme la santé publique, la gestion des déchets et du recyclage, le logement et les travaux publics, et ce, tant pour Milton que pour les trois autres communautés qu’elle englobe.

En 2016, Gord Krantz devient le maire canadien ayant eu le plus long mandat dans l’histoire pour une municipalité de grande taille. Après avoir été conseiller municipal de 1966 à 1980, il est maire depuis 1981.

Vie culturelle


Mattamy National Cycling Centre


L’escarpement du Niagara est accessible depuis six aires de conservation. Autour du lac Crawford se trouvent des reconstructions de deux maisons longues ainsi qu’une structure muséale conçue pour ressembler à une troisième maison longue. Les oiseaux de proie incapables de vivre à l’état sauvage sont soignés et gardés au Raptor Centre de Mountsberg.

Un centre culturel géré par la ville regroupe un théâtre et une galerie d’art. Les tramways longue distance qui reliaient autrefois des communautés comme Milton à Toronto sont exposés au musée ferroviaire Radial du comté de Halton.

Le programme national d’entraînement de Cyclisme Canada se déroule au vélodrome de la ville, le Centre national de cyclisme de Mattamy. Les installations intérieures ont été bâties pour les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015.

Les lutteurs professionnels Tiger Jeet Singh et Tiger Ali Singh sont connus pour leur contribution philanthropique à la communauté. Une école de Milton porte également le nom de Tiger Jeet.

L’astronaute Chris Hadfield, qui a grandi à Milton, a quant à lui vu une école locale, une rue et un parc de la ville nommés en son nom.