Burlington

Burlington (Ontario), population de 186 948 habitants (recensement de 2021), de 183 314 habitants (recensement de 2016), est située à la tête du lac Ontario. Elle partage ses frontières avec Hamilton, Milton et Oakville. Burlington a été constituée en village en 1873, en ville en 1915 et en cité en 1974. Les limites actuelles de Burlington ont été créées en 1958, en fusionnant la ville de Burlington, le canton de Nelson et une partie du canton d’East Flamborough. Tout au long de l’histoire, la région de Burlington a été habitée par de différents groupes autochtones, à savoir les Neutres, les Haudenosaunee et les Anichinabés, y compris les Mississaugas. Le territoire est couvert par les Traités nos 3, 8, 14 et 19 (voir Les cessions de terres du Haut-Canada).

Burlington (Ontario), population de 186 948 habitants (recensement de 2021), de 183 314 habitants (recensement de 2016), est située à la tête du lac Ontario. Elle partage ses frontières avec Hamilton, Milton et Oakville. Burlington a été constituée en village en 1873, en ville en 1915 et en cité en 1974. Les limites actuelles de Burlington ont été créées en 1958, en fusionnant la ville de Burlington, le canton de Nelson et une partie du canton d’East Flamborough. Tout au long de l’histoire, la région de Burlington a été habitée par de différents groupes autochtones, à savoir les Neutres, les Haudenosaunee et les Anichinabés, y compris les Mississaugas. Le territoire est couvert par les Traités nos 3, 8, 14 et 19 (voir Les cessions de terres du Haut-Canada).

Peuples autochtones

Les peuples autochtones vivent dans la région de Burlington depuis des milliers d’années. Les Neutres vivaient le long de l’extrémité ouest du lac Ontario jusqu’aux guerres iroquoises du milieu et de la fin du 17e siècle. Au cours de ces guerres menées en partie pour le contrôle du commerce des fourrures, les Haudenosaunee ont dépeuplé et dispersé les Neutres. Au début des années 1700, les Anichinabés, dont les Mississaugas, ont commencé à migrer vers le sud-ouest de l’Ontario. Ils se sont notamment installés sur les rives du lac Ontario. Aujourd’hui, les peuples autochtones représentent environ 2 % de la population de Burlington.

Traités

Le territoire de Burlington est couvert par quatre traités. Le territoire de la communauté connue aujourd’hui sous le nom d’Aldershot, située dans le coin sud-ouest de Burlington, est couvert par le Traité no 3 de 1792, appelé « Achat entre les lacs ». Le gouvernement du Haut-Canada de John Graves Simcoe a conclu ce traité avec les Mississaugas afin d’y installer les loyalistes ayant fui la guerre de l’Indépendance américaine, dont des membres des Six Nations. Une partie des terres visées par le traité est devenue le canton de Geneva (rebaptisé plus tard canton d’East Flamborough).

La deuxième partie de ce qui est aujourd’hui Burlington est la parcelle de Brant, achetée aux Mississaugas et connue sous le nom de Traité no 8 (1797). Le gouvernement du Haut-Canada a accordé ces terres au chef des Six Nations Joseph Brant, ou Thayendanegea, en reconnaissance des services qu’il a rendus aux Britanniques pendant la guerre d’indépendance américaine. La parcelle se composait de 3450 acres (près de 1400 hectares) près de la baie de Burlington.

La majeure partie de Burlington est couverte par le Traité no 14, l’Achat de Head-of-the-Lake (1806). Ce traité comprend la majeure partie du centre et de l’est de Burlington. Une partie de cette zone visée par le traité a été nommée canton Nelson et a été arpentée pour la colonisation en 1806. La partie nord de Burlington est couverte par le Traité no 19, d’Ajetance (1818). (Voir aussi Les cessions de terres du Haut-Canada.)

Colonisation et développement

Au début des années 1800, Port Nelson et Wellington Square sont établis sur le lac Ontario comme ports d’expédition du grain vers les marchés de villes comme Montréal et Chicago. Tous deux sont construits sur des terrains achetés au domaine de Joseph Brant, près de l’actuelle rue Brant. Port Nelson se trouve à la base de la ligne Guelph, et est maintenant l’emplacement d’un parc du même nom. Les deux communautés sont constituées en 1873 en un seul village, appelé Burlington. Le nom vient de la baie de Burlington, toute proche, nommée ainsi par John Graves Simcoe en 1792 en l’honneur de Bridlington, en Angleterre (qui s’appelait Burlington jusqu’au 19e siècle).

La demande de bois de l’Angleterre donne lieu à une industrie forestière active. Les guerres napoléoniennes (1799-1815) ont en effet interrompu les importations en provenance des pays situés autour de la mer Baltique. Ainsi, en 1846, il y a 17 scieries dans le canton Nelson. Certaines de ces scieries sont devenues les communautés de Zimmerman, Lowville et Kilbride, tous des quartiers actuels de Burlington.

Dans les années 1880, les bateaux à vapeur remplacent les goélettes comme principal moyen de transport des marchandises sur le lac Ontario, ce qui accroît la demande de bois. Ces bateaux utilisent le bois comme combustible et, à la fin des années 1840, Alex Brown construit un quai pour les approvisionner. Connu sous le nom de Brown’s Wharf, il est situé dans le canton d’East Flamborough et se trouve aujourd’hui sur le site du parc LaSalle. Le quai mène à la création de la communauté d’Aldershot.

À la fin des années 1870, de nombreux agriculteurs de la région de Burlington se concentrent sur la culture des fruits et légumes. Leur production est vendue dans les expositions universelles. La ferme Gallagher développe une variété de cantaloup très appréciée, connue sous le nom de « sugar-salmon ». Le jus et le ketchup fabriqués par la Burlington Canning Company (connue plus tard sous le nom de Dominion Canners et aujourd’hui sous le nom d’Aylmer) sont vendus dans le monde entier.

Après la Deuxième Guerre mondiale, la population de Burlington, du canton Nelson et du secteur Aldershot du canton d’East Flamborough connaît une croissance rapide. En 1957, la Commission des affaires municipales de l’Ontario approuve l’annexion de Nelson et d’une partie d’East Flamborough par la ville de Burlington. Les frontières modernes de la ville entrent en vigueur le 1er janvier 1958.

Population

Burlington est la 28e plus grande ville du Canada, et la 13e plus grande ville de l’Ontario. Selon le recensement de 2016, les groupes ethniques prédominants dans la ville comprennent les Anglais (31,2 % de la population), les Canadiens (23,8 %), les Écossais (22,2 %), les Irlandais (20,6 %), les Allemands (10,4 %), les Italiens (7,9 %) et les Polonais (5,8 %).

Économie et population active

Burlington a continué à se développer au cours des dernières décennies, en partie grâce à son emplacement sur le lac Ontario et à sa proximité avec Hamilton et Toronto. Le Queen Elizabeth Way (1939) et le pont Burlington Skyway (1958, 1985) sont des sites familiers pour les navetteurs. (Voir aussi Autoroutes emblématiques au Canada.)

Les industries qui emploient un nombre important de résidents de Burlington comprennent le commerce de détail, les soins de santé et l’assistance sociale, et les services professionnels. Plus de 600 personnes travaillent au Centre canadien des eaux intérieures (1967), situé près du Skyway. L’installation comprend l’Institut national de recherche sur les eaux.

De 1952 à 1977, la société Munro Games est située à Burlington. L’entreprise a inventé le hockey sur table en 1932, à Toronto. Les entreprises actuelles comprennent Sofina Foods, une usine de transformation du porc, et le fabricant de biscuits Voortman Bakery.

Gouvernement et politique

Burlington a un maire et six conseillers. Tous siègent également au Conseil régional de Halton.

La ville gère des services tels que les bibliothèques, les parcs et les loisirs, le transport en commun et la plupart des rues locales. Le gouvernement régional s’occupe de services tels que les services sociaux, la santé publique et l’eau. Halton comprend également Milton, Halton Hills et Oakville.

Halton était auparavant un comté. En 1949, Mary Pettit, de Burlington, devient la première femme élue préfète (c’est-à-dire chef d’un conseil de comté) en Ontario.

Vie culturelle

La section principale des Jardins botaniques royaux, qui présente plus de 1500 types de plantes, se trouve à Burlington. La galerie d’art de Burlington présente quant à elle la plus grande collection de céramiques canadiennes contemporaines. En 1942, une réplique de la maison de Joseph Brant est construite pour créer le Musée Joseph Brant. Le Burlington Sports Hall of Fame est situé dans une gare ferroviaire historique.

Les groupes musicaux Walk off the Earth, Finger Eleven, Spoons et Sarah Harmer sont originaires de la ville. La fanfare Burlington Teen Tour Band, fondée en 1947, représente la ville lors d’événements dans le monde entier.

En 2021, on compte 25 lauréats de l’Ordre du Canada comme étant originaires de Burlington. Parmi eux, on compte le Dr Frank Hayden, qui a contribué à la création des Jeux paralympiques. Parmi les autres figures notables de la ville figurent le cycliste d’élite Steve Bauer, les canoéistes Mark et Scott Oldershaw et l’artiste Robert Bateman.