Musique ukrainienne au Canada

Ukraine. Vers la fin du XIXe siècle, de nombreux Ukrainiens commencèrent à arriver au Canada et s'établirent en majorité dans les Provinces des Prairies.

Vers la fin du XIXe siècle, de nombreux Ukrainiens commencèrent à arriver au Canada et s'établirent en majorité dans les Provinces des Prairies. À la fin des années 1980, le pays comptait plus de 950 000 Canadiens ukrainiens dont les plus fortes concentrations se trouvaient à Edmonton, Winnipeg, Toronto et Montréal. Leur héritage culturel a été préservé par le Ukrainian-Canadian Arts Council, le Ukrainian Cultural and Educational Centre (Winnipeg), la Ukrainian Youth Federation, l'Assn of United Ukrainian Canadians et la Ukrainian Youth Assn (SUM), et par de nombreux choeurs, ensembles instrumentaux et groupes de danse. Les traditions musicales subsistent dans cinq genres : folklore traditionnel, musique liturgique, classique, country et pop. La musique folklorique est la plus vivante et la plus populaire et elle a conservé au Canada des caractéristiques et des formes archaïques telles que le rituel du cycle des chansons folkloriques et la ballade épique. Des recherches sur le terrain effectuées durant les années 1950 et 1960 par Tetjana Koshetz, Jaroslav Rudnyckyj, Kenneth Peacock, Robert Klymasz et d'autres indiquent que la presque totalité de la tradition musicale folklorique de l'Ukraine a été transplantée au Canada. Dans les années 1970, cette tradition constituait toujours une source d'inspiration pour d'autres formes de musique.

Parallèlement à l'attention accordée à la culture de nature folklorique, un intérêt croissant se manifesta à l'égard de l'opérette et de la musique chorale. Après la Deuxième Guerre mondiale, cette diversification s'intensifia grâce à l'impact de la radio et de l'enregistrement sonore, le contact avec le courant principal de l'activité musicale canadienne, l'arrivée d'une élite culturelle ukrainienne constituée de réfugiés politiques et l'émergence, au cours des années 1960 et 1970, d'une nouvelle génération de Canadiens ukrainiens aux goûts musicaux plus larges. Le chant choral, domaine de prédilection des Ukrainiens, se développa dans les secteurs religieux, artistique et récréatif. Les figures dominantes en ont été Nestor Horodovenko (1885-1965) à Montréal et Oleksander Koshetz (1875-1944) à Winnipeg. Ce dernier ajouta une importante contribution par ses harmonisations pour choeur de chansons folkloriques ukrainiennes, dont une édition complète fut publiée par le Ukrainian Cultural and Educational Centre de Winnipeg (1949-56) qui conserve également ses manuscrits et documents. La tradition chorale ukrainienne trouve un autre gardien en la personne de Paul Macenko, musicologue, compositeur et critique musical de Winnipeg qui commença dans les années 1950 à mettre sur pied des ateliers pour la formation de chantres d'église (djaky) et de directeurs de chorales. Figurant parmi les chorales canado-ukrainiennes dignes de mention, l'Oleksander Koshetz Memorial Choir de Winnipeg, pris en main par Walter Klymkiw en 1952, a effectué des tournées au Canada et s'est produit à la radio et la télévision de la SRC. D'autres choeurs remarquables ont été les Voloshky Singers de Vancouver, le Centennial Ukrainian Choir de Calgary, le Ukrainian Women's Choir de Thunder Bay, le Ukrainian National Youth Federation Mixed Choir de Winnipeg et les choeurs Prometheus et Dibrova (respectivement masculin et féminin) de Toronto.

En général, les Ukrainiens sont membre des Églises grecque catholique ou grecque orthodoxe (rite oriental). (Voir Musique religieuse grecque orthodoxe et ukrainienne.)

Pour les besoins de l'accompagnement et du solo, les ensembles de danses folkloriques et les choeurs canado-ukrainiens utilisent toujours les instruments à cordes traditionnels - le tympanon semblable au dulcimer, la bandoura à plusieurs cordes, la « kobza » apparentée à la lyre, la vielle connue sous le nom de « lira » - en plus de la mandoline et du violon. Parmi les groupes folkloriques les mieux connus ont figuré le Dnipro Ensemble d'Edmonton, le Hoosli Ukrainian Folk Ensemble de Winnipeg et le Shevchenko Musical Ensemble de Toronto. Le Dnipro Ensemble fut organisé en 1953, à Edmonton, par Roman Soltykewych (1909-1976) sous le nom de Dnipro Male Chorus. Avec l'addition de voix de femmes en 1971, il devint le Dnipro Chorus. Un orchestre, dirigé par John A. Achtymichuk, et des danseurs s'y ajoutèrent en 1974. Maria Dytyniak en devint la dir. en 1976. L'ensemble s'est produit partout en Alberta, aux É.-U. en 1974 et à Ottawa en 1976. Il a participé à des émissions de radio et de télévision, et effectué en 1979 une tournée dans le Pacifique Sud et en Australie.

Fondé en 1951 comme choeur masculin, le Shevchenko Musical Ensemble de Toronto (120 membres, choeur, orchestre, danseurs) s'adjoignit un orchestre quand Eugene Dolny (Montréal 1928 - Toronto, 13 juin 1983) en devint le dir. en 1952. Il s'est produit dans tout le Canada et il a visité huit villes ukrainiennes en 1970. Pour cette tournée, l'ensemble avait commandé Suite canadienne à Morris Surdin. Il lui commanda également A Feast of Thunder et mit à contribution Leon Zuckert (1974) et Ben McPeek (1977). Sous la direction principale d'Andrew Markow, le groupe effectua une tournée en Ukraine (1989) lors du 175e anniversaire de naissance de Taras Chevchenko. Les programmes incluaient des danses et chants folkloriques canadiens et ukrainiens.

Des ensembles constitués par certaines communautés ukrainiennes ont émergé des musiciens professionnels, surtout des instrumentistes d'orchestre. Le Yevshan Ukrainian Orchestra de Saskatoon fut fondé en 1974 par son premier chef, Bohdan Wowk, pour interpréter de la musique symphonique canado-ukrainienne. Des compositions instrumentales de cette catégorie ont atteint un haut niveau, et de grands orchestres symphoniques canadiens ont exécuté des oeuvres de George Fiala et de Serhij Yaremenko (d'Edmonton). Capriccio pour piano et orchestre de Fiala (1962) fut exécuté à la fin des années 1960 par la pianiste Tatiana Nikolayeva et l'OS de la radio et de la télévision de l'U.R.S.S. Du même compositeur, la Symphonie n 4, sous-titrée « ukrainienne », fut dédiée à la ville de Winnipeg (à l'occasion de son centenaire) et à sa communauté ukrainienne. Cet anniversaire fut aussi souligné par l'interprétation de la Fantasia on Ukrainian Themes de Leon Zuckert (1973). Festive Overure de Fiala fut créée lors d'un concert symphonique ukrainien au Carnegie Hall le 1er avril 1984 qui mettait en vedette également le Canadian-Ukrainian Opera Chorus.

La musique ukrainienne de style country et pop occupa le devant de la scène au cours des années 1960 et 1970, surtout à Winnipeg où la musique country eut pour pionniers le couple Mickey and Bunny (Sklepowich) et où la musique pop trouva des protagonistes chez les D-Drifters-5. À Montréal, le quatuor de voix d'hommes et d'instrumentistes Rushnychok apporta aussi une remarquable contribution à ce genre musical. Une quantité considérable de musique ukrainienne de style pop a été enregistrée sur étiquette V par Mike Domish et la chanteuse de folklore et dir. de choeur Mae Chwaluk (Seech, Man., 8 août 1917).

Si les Canadiens ukrainiens ont fièrement préservé leur musique indigène, traditionnelle et nationale, ils n'en ont pas moins tourné leur attention vers la vie musicale plus large de leur pays d'adoption. Les Ukrainiens qui ont contribué à la vie musicale au Canada incluent l'accordéoniste Ted Komar; le réalisateur de télévision de la SRC (Winnipeg) Ernie Zuk; les chefs d'orchestre Ivan Romanoff et Ted Kardash; les compositeurs Gary Kulesha, Larysa Kuzmenko, Zenoby Lawryshyn, William Pura, Wasyl Sydorenko et J.B. Weselowsky; le violoneux Al Cherny; les mezzo-sopranos Renata Babak et Hanna Kolesnyk (ex-membres des opéras du Bolchoï et de Kiev respectivement); les pianistes et professeurs Richard Gresko, Lubka Kolessa, Larisa Lyusternik, John Melnyk père et fils, Alissa Mitchenko, Ireneus et Luba Zuk; les chanteurs Ed Evanko, Juliette (Sysak), Debbie Lori Kaye et Wally Koster; la basse Cecil Semchyshyn; les sopranos Anna Chornodolska, June Kowalchuk, Roxolana Roslak et Lesia Zubrack; le joueur de guitare basse et de mandoline William Kuinka; les violonistes Walter Babiak, Michael Barten (membre de l'orchestre du Metropolitan Opera en 1966), Philip Bassa, George Bornoff, Mikhail Brat, Donna Grescoe, Basil Gresko, Frederick Grinke, Halyna Holynska (1902-1976), Michael Humenick (né en 1909), Eugène Husaruk, Anne Pomer, Walter Prystawski et Steven Staryk; l'altiste Gerald Stanick; et la violoncelliste Olga Kwasniak. Le violoniste John Moskalyk (Toronto, v. 1918 - 15 août 1966), professeur à la faculté de musique de l'Université de Toronto et au RCMT, fut un enseignant remarquable qui eut entre autres comme étudiants Kuinka, Staryk et Campbell Trowsdale. Jury Krytiuk, cofondateur de Boot Records, et John Cripton, dir. de l'Office des tournées du CAC jusqu'en 1980, sont tous deux d'ascendance ukrainienne.

La basse Yosyp Hoshuliak (Ukraine, 7 octobre 1922) s'établit au Canada en 1950. Fixé à Toronto, il s'est produit en récital, il a chanté avec la COC, la Manitoba Opera Assn et l'Opera in concert de Stuart Hamilton, et a enregistré (avec le Canadian Symphony Orchestra dirigé par Ernesto Barbini) Bass Arias and Monologues (1975, Boot BMC-3005).

Plusieurs artistes ukrainiens ont visité le Canada. En 1961, Yuri Lutsiv, dir. de l'Orchestre philharmonique de Lvov, était au pupitre de l'Orchestre philharmonique de Calgary alors que le chef de ce dernier, Henry Plukker, dirigeait des orchestres à Lvov et Kiev. La soprano Tamara Didyk, la mezzo-soprano Valentina Reka, le ténor Anatoli Solovianenko et la basse Andrei Kikot se produisirent tous à l'Expo 67 à Montréal, de même que les interprètes de la bandoura Yulia Gamova, Eleonora Mironiuk et Valentina Parkhomenko. En 1978, le chef d'orchestre Anatoly Avdievsky, le baryton Dimitri Gnatiuk, la soprano colorature Evgenia Miroshnitchenko, des membres du Théâtre d'État d'opéra et de ballet Chevchenko ainsi qu'Alla Tolstych, pianiste, se produisirent dans 16 centres canadiens grâce à un échange organisé par les gouvernements du Canada et de l'Union soviétique. L'ensemble de bandura de l'état de l'Ukraine, U.R.S.S., entreprit une tournée nord-américaine en 1988, se produisant à Toronto, et le Dudaryk Ukrainian Boys' Choir de Lviv visita le Canada en 1990, se produisant à Edmonton et à l'International Choral <u>K</u>athaumixw à Powell River, C.-B.

Victor Feldbrill dirigea plusieurs orchestres en Ukraine au cours d'une tournée en 1963, et l'Oleksander Koshetz Memorial Choir s'y produisit en 1978.

Parmi les manifestations spécifiquement ukrainiennes au Canada, on mentionnera le Festival national ukrainien qui se tient chaque été à Dauphin, Man., et la Tsymbaly [cymbalum] Competition de la station de radio CFCW d'Edmonton, inaugurée en 1967. La Canadian Ukrainian Opera Assn de Toronto a présenté des oeuvres lyriques ukrainiennes. En 1975 et 1984, elle mit en scène The Cossacks Beyond the Danube de Semen Hulak-Artemovsky (1863), et en 1979, elle donna la première nord-amér. de Kupalo d'Anatole Vachnianyn, une oeuvre qui n'avait été exécutée qu'une fois, soit lors de sa création en Ukraine en 1929. En 1979 également, le Vesnivka Girls' Choir de Toronto présenta l'opérette pour enfants Koza Dereza de Mykola Lysenko.

Au Canada, les mille ans de christianisme en Ukraine (988-1988) furent célébrés par diverses manifestations, notamment un concert gala le 8 novembre 1987 au Roy Thomson Hall où la Canadian Ukrainian Opera Assn présenta la première de Concerto Cantata de Fiala, et la série de concerts et d'ateliers « A Celebration of Note », présentée à Winnipeg par l'ensemble Choeur et danseurs Veryovka d'Ukraine, l'Orchestre symphonique de Winnipeg et l'Oleksander Koshetz Memorial Choir, où l'on créa trois oeuvres ukrainiennes.

L'année 1991 marquait le centenaire du début de l'immigration ukrainienne au Canada, lequel fut célébré par plusieurs fêtes dont le Ukrainian Canadian Centennial Festival, une série de trois concerts organisés par l'Assn of United Ukrainian Canadians et la Workers Benevolent Assn. Les concerts, qui eurent lieu à Edmonton, Winnipeg et Toronto, présentèrent le même programme, mais avec des artistes différents afin d'assurer la plus grande participation possible à travers le pays. Au nombre des artistes invités d'Ukraine figuraient Stepan Petrovych, Lydia Ivanivna Kondrashevska et Myron Vaslovych Cherepanyn. La même année également, Gary Kulesha et Larysa Kuzmenko se rendirent à Lviv à l'invitation de la Ukrainian Composers' Assn pour y entendre des exécutions de leurs oeuvres.

D'autres musiciens canadiens nés en Ukraine, outre ceux déjà cités, sont Sara et Jacob Barkin, Boris Berlin, Jan Cherniavsky, Jacob Groob, John Konrad, Peter Koslowsky, Nicholas Koudriavtzeff, Isaac Mamott, Vladimir Orloff, Elie Spivak et Maurice Zbriger.


Lecture supplémentaire

  • Simpson, G.W. Alexander Koshetz in Ukrainian Music (Winnipeg 1946)

    Bassa, Philip. 'Ukrainian musical culture in Canada,' MA thesis, University of Montreal 1951

    Wytwycky, W. 'Ukrainian music in Canada,' Ukraine: A Concise Encyclopedia, vol 2 (Toronto 1971)

    Klymasz, Robert B. 'Social and cultural motifs in Canadian Ukrainian lullabies,' Slavic and East European J, vol 12, 1968

    Macenko, Paul. Narysy fo istoriji ukrajins'koji cerkovnoji muzyky (Winnipeg 1968)

    Klymasz, Robert B. A Bibliography of Ukrainian Folklore in Canada, 1902-64, National Museum Anthropology Paper 21 (Ottawa 1969)

    - An Introduction to the Ukrainian Canadian Immigrant Folksong Cycle, National Museum Bulletin 234 (Ottawa 1970)

    - The Ukrainian Winter Folksong Cycle in Canada, National Museum Bulletin 236 (Ottawa 1970)

    Marunchak, M.H. Ukrainian Canadians: A History (Ottawa, Winnipeg 1970)

    'Canada's music ambassadors to the Ukraine,' CanComp, 54, Nov 1970

    Klymasz, Robert B. 'Ukrainian folklore in Canada: an immigrant complex in transition,' PH D thesis, Indiana U 1971

    - '''Sounds you never before heard'': Ukrainian country music in western Canada,' Ethnomusicology, vol 16, 1972

    Henderson, Alan, and Proracki, Anthony. 'Ukrainian-Canadian folk music of the Waterford area,' CFMJ, vol 2, 1974

    Pelinski, Ramón. 'The music of Canada's ethnic minorities,' CMB, 10, Spring-Summer 1975

    Bandera, Mark J. '"The western Canadian championships": tsymbaly competitions at the Red Barn,' CFMJ, vol 11, 1983

    Erickson, Kim. 'Stella Trylinski and the Ukrainian Women's Choir of Thunder Bay,' Musicworks 38, Spring 1987

    Berthiaume-Zavada, Claudette. 'Stratégies musicales de préservation et adaptation chez les Ukrainiens-Montréalais,' CFMJ, vol 17, 1989

    Crossley, Peter. 'Centenary jubilee,' Bravo, May-Jun 1991

    Cherwick, Brian Anthony. 'Polkas on the prairies: Ukrainian music and the construction of identity,' PhD thesis, U. of Alberta 1999

    Ukrainian Cultural and Educational Centre Archives. Winnipeg