Nordiques de Québec

Les Nordiques de Québec forment une équipe de hockey qui est, à l'origine (1972), une concession de l'Association mondiale de hockey (AMH). En 1977, l'équipe des Nordiques gagne le championnat de l'AMH.

Les Nordiques de Québec forment une équipe de hockey qui est, à l'origine (1972), une concession de l'Association mondiale de hockey (AMH). En 1977, l'équipe des Nordiques gagne le championnat de l'AMH. De 1976 à 1979, deux de ses joueurs-étoiles, Marc Tardif et Réal Cloutier, remportent, les quatre dernières années, les titres de marqueurs de l'Association. En 1977, la brasserie Carling O'Keefe devient propriétaire à part entière de l'équipe pour la somme d'environ 2 millions de dollars. En 1979, sous la direction de leur président, Marcel Aubut, les Nordiques participent à la fusion de la AMH et de la LNH. En 1987, un groupe de propriétaires, sous la direction de Marcel Aubut, achète l'équipe à la suite de l'acquisition de Carling O'Keefe par Molson, propriétaire de l'équipe rivale des Canadiens de Montréal. Les Nordiques jouent au Colisée de Québec, un stade de 15 434 places, comme membres de la section Adams, puis de la section Atlantique et développent une intense rivalité avec les Canadiens de Montréal.

Les Nordiques sont les premiers à engager des joueurs tchécoslovaques ayant fait défection : les frères Peter, Anton et Marian Stastny. En 1982, ils éliminent les Canadiens et les Bruins de Boston, qui sont en voie d'accéder à la finale de la conférence Prince de Galles. En 1986, les Nordiques gagnent leur premier championnat de section de la saison régulière. L'année suivante, ils finissent au 4e rang de leur section. Plusieurs années à occuper le dernier rang de la ligue leur permettent d'obtenir le meilleur choix au repêchage. C'est ainsi qu'en 1991, ils choisissent Eric Lindros, le joueur le plus en demande après Mario Lemieux. Cependant, Lindros refuse de jouer pour eux et il est finalement échangé contre cinq jeunes joueurs de Philadelphie. Les Nordiques deviennent ainsi un concurrent de taille dans la section Atlantique.

L'équipe gagne le championnat de leur section lors de la saison 1994-1995, écourtée par une grève. Elle est toutefois éliminée des séries d'après saison par les champions en titre, les Rangers de New York. Jouer dans le plus petit marché économique de la LNH s'avère cependant insoutenable financièrement pour les propriétaires et c'est pourquoi l'équipe est vendue en mai 1995 à COMSAT Video. L'équipe est relogée à Denver (sous le nom d'Avalanche) pour la saison 1995-1996. Sous ce nom, elle gagne la Coupe Stanley dès sa première saison à Denver.


En savoir plus // Nordiques de Québec

En savoir plus