Parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne, fondé en 1929, a une superficie de 25,7 km2 et regroupe 59 îles situées au large de la côte sud-est de la Baie Georgienne.

Flowerpot Island
À l'extrémité de la péninsule Bruce (Corel Professional Photos).
 Île Beausoleil (nord)
L'île Beausoleil (ici, nord de l'île) est la plus grande des 59 îles du parc national des Iles-de-la-Baie-Georgienne (photo de Greg Gemmell; avec la permission de Parcs Canada).

Le parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne, fondé en 1929, a une superficie de 25,7 km2 et regroupe 59 îles situées au large de la côte sud-est de la Baie Georgienne.

Histoire naturelle
Plusieurs de ces îles austères et balayées par le vent, qui font partie du bouclier canadien, ont inspiré des peintres du Groupe des Sept. Malgré son étendue réduite, le parc abrite plusieurs espèces peu communes. L'île de Beausoleil, la plus vaste du parc, constitue l'un des derniers refuges du massasauga, le seul serpent venimeux présent dans l'Est du Canada. De fait, parmi tous les parcs nationaux du Canada, celui-ci peut s'enorgueillir d'abriter la plus grande diversité de reptiles et d'amphibiens. Au nombre des autres espèces protégées dignes de mention, on trouve la couleuvre fauve, la couleuvre à nez retroussé et la tortue ponctuée. Le parc accueille également plusieurs espèces végétales rares, dont l'aristide bleutée fourchue en voie de disparition.

Évolution humaine
Voilà 4000 ans, des camps de chasse et de pêche de toutes sortes étaient érigés sur les berges de l'île de Beausoleil par des peuples nomades identifiés à la période du sylvicole inférieur. Vers la fin des années 1800, les Ojibwés y élisent domicile.

Installations et services
La région est considérée depuis longtemps comme un paradis de la navigation de plaisance. Le parc compte neuf débarcadères, et des terrains de camping pour les plaisanciers dans l'île de Beausoleil, accessible seulement par bateau.