Vannelli, Gino

Gino Vannelli. Chanteur, compositeur (Montréal, 16 juin 1952). Son père, (Joseph) Russ Vannelli, chanta avec les orchestres de danse montréalais des trompettistes Bix Bélair et Maynard Ferguson.

Vannelli, Gino

Gino Vannelli. Chanteur, compositeur (Montréal, 16 juin 1952). Son père, (Joseph) Russ Vannelli, chanta avec les orchestres de danse montréalais des trompettistes Bix Bélair et Maynard Ferguson. Le jeune Vannelli joua de la batterie dans son jeune âge, tout en suivant des cours particuliers, et, avec son frère Joe, claviériste (Montréal, 28 décembre 1950), il forma un orchestre rhythm and blues. Même si Vannelli enregistra dès 1970 (chez RCA sous le nom de Vann Elli), ce n'est qu'en 1974 qu'il connut son premier succès américain et canadien - « People Gotta Move » (A & M). Ce 45t. fut suivi de « Powerful People » (1975) et « Love of My Life » (1976), ses propres compositions. Son enregistrement de « I Just Wanna Stop », chanson de son frère Ross (Montréal, 6 mars 1956), a été son plus grand succès et lui valut d'être mis en nomination pour un Grammy Award (É.-U.). Durant cette période, il reçut aussi les Juno Awards du chanteur le plus prometteur de l'année (1975) et du chanteur de l'année (1976 et 1979). Ses micr. chez A & M (1973-78) ont connu du succès : Crazy Life (SP-4395), Powerful People (SP-3630), Storm at Sun Up (SP-4533), The Gist of the Gemini (SP-4596), A Pauper in Paradise (SP-4664), qui inclut une « symphonie » du même titre en quatre parties, écrite par Vannelli et enregistrée à Londres avec le Royal Philharmonic Orchestra, et Brother to Brother (SP-4722). En 1979, Vanelli partagea avec Joe et Ross un prix Juno pour la production de son micr. le plus populaire, Brother to Brother, qui s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires au Canada et à plus d'un million aux États-Uniz. Vannelli commença à effectuer des tournées au Canada et aux États-Unis en 1975, d'abord avec un ensemble inusité de trois synthétiseurs (dont Joe Vannelli) et percussion. Il se fixa près de Los Angeles en 1978 mais ne fit plus de tournée avant 1990. En 1991, il se produisit au Canada, aux États-Unis, en Europe et au Japon. Il a cependant enregistré pendant sa période d'inactivité et connu du succès au Canada avecLiving Inside Myself (1981, sur Nightwalker, Arista AL-9539), « Black Cars » et « Hurts to Be in Love » (1985, sur Black Cars, Poly. PDS-1-6415), « Wild Horses » (1987, sur Big Dreamers Never Sleep, Poly. 831-6001) et « The Time of Day » (sur Inconsolable Man, Poly. 843-638, CD et cassette). Les ventes canadiennes de Balck Cars dépassèrent les 100 000 exemplaires et plusieurs autres de ses albums dépassèrent les 50 000. À ses débuts, sa musique était ambitieuse, intense et flamboyante, mais sa crédibilité comme musicien a beaucoup souffert du fait que son apparence physique et ses ébats sur scène ont toujours été un élément important de son succès; il a même été qualifié de « premier symbole sexuel exporté par le Canada depuis Robert Goulet » (Steven Davey, Toronto Star, 25 novembre 1977). Dernièrement, il semblait travailler dans une perspective plus réduite, sinon vraiment introspective, et laissait voir ce qu'il appelle lui-même sa nouvelle spiritualité.


Music of
Vannelli, Gino

Lecture supplémentaire

  • Jackson, Marni. 'High-flying Gino Vannelli: more than meets the eye,' Maclean's, 28 May 1979

Liens externes