Renée Claude

Renée Claude (née Bélanger). Chanteuse, comédienne (Montréal, 3 juillet 1939). Elle étudie le piano à l'École Vincent-d'Indy et suit des cours de chant avec Alphonse Ledoux. En 1955, elle gagne le premier prix à l'émission Découvertes de Billy Munro à CKVL (Verdun).

Renée Claude

Renée Claude (née Bélanger). Chanteuse, comédienne (Montréal, 3 juillet 1939). Elle étudie le piano à l'École Vincent-d'Indy et suit des cours de chant avec Alphonse Ledoux. En 1955, elle gagne le premier prix à l'émission Découvertes de Billy Munro à CKVL (Verdun). En 1960, elle paraît pour la première fois à la télévision de la SRC à l'émission Chez Clémence, puis fait ses débuts sur scène à la Boîte à chansons à Québec. À ses débuts, elle interprète des chansons françaises, notamment celles de Léo Ferré et de Georges Brassens. La première chanson canadienne qu'elle interprète est « Ton visage », que Jean-Pierre Ferland a écrit pour elle. Invitée au Johnny Carson Show au réseau NBC en mai 1967, elle se produit ensuite à l'Expo 67.

Chant

Son premier succès commercial sur disque, « Shippagan » de Michel Conte (1967), est suivi de « C'est le début d'un temps nouveau », « Le Tour de la Terre » et « C'est notre fête aujourd'hui » de Stéphane Venne. En 1968, elle obtient un trophée Méritas (meilleure interprète) au Gala des artistes organisé par l'hebdomadaire Radiomonde et, en juin 1970, elle gagne le premier prix au Concours de la Clé d'or avec « Viens faire un tour » de Michel Conte. Ce premier prix lui permet d'accéder au concours international Chanson sur mesure.

En vedette durant deux semaines au Pavillon du Canada à l'Expo 70 d'Osaka, elle se fait entendre aussi avec l'Orchestre symphonique de Montréal à la Place des Arts en août de la même année. Sa présence au théâtre des Variétés de Moscou en 1971 est suivie d'une tournée dans plusieurs villes de l'U.R.S.S., où elle se produit de nouveau l'année suivante. Elle participe aux fêtes de la Saint-Jean-Baptiste sur le mont Royal (1975), puis chante à la Place des nations de Terre des hommes, à Camp Fortune (Ottawa) et au Centre national des arts (1976). Elle est invitée à Paris dans les émissions Roger Pierre et Jean-Marc Thibault (1971), Spécial Québec avec Yvon Deschamps, André Gagnon et Gilles Vigneault (1976) et Numéro un... le Québec.

Renée Claude représente le Canada au Festival de Sopot, en Pologne (août 1966), avec « Tu es noire » de François Dompierre et Stéphane Venne, au concours Chansons sur mesure de Paris (1969), avec « Le Geste » de Jacques Blanchet, aux Olympiades de la chanson d'Athènes (1970), au Festival mondial Ondo Nueva de Caracas (1972) ainsi qu'au Festival international de la chanson de Spa, Belgique (1976), à titre d'invitée spéciale.

Elle donne de nombreux récitals à Montréal (Comédie-Canadienne, Patriote, PDA, théâtre Saint-Denis, Boîte à chansons de l'hôtel Méridien) et à Québec (Palais Montcalm, Université Laval, Institut canadien, Grand Théâtre). Elle effectue également plusieurs tournées, notamment au Québec, en Ontario, aux États-Unis et en Europe. Pour les textes ou la musique de nouvelles chansons, elle fait appel au talent de Jacqueline Barrette, Michel Conte, Marc Desjardins, Clémence Desrochers, François Dompierre, Jean Fugère, André Gagnon, Germain Gauthier, Mouffe, Luc Plamondon, Stéphane Venne et les musiciens du Ville Émard Blues Band.

Théâtre, opéra, télévision et cinéma

Au début des années 1980, Claude crée deux spectacles thématiques, le premier à partir de l'oeuvre de Clémence Desrochers (Moi, c'est Clémence que j'aime le mieux, 1980), le second à partir de celle de Georges Brassens (Georges Brassens, j'ai rendez-vous avec vous, 1981). En 1987, elle partage la scène du théâtre Arlequin de Montréal avec Claude Léveillée dans Partenaires dans le crime. On la retrouve au Festival de Saint-Malo en 1988 et aux Journées internationales Georges Brassens à Sète en 1989. Suit l'interprétation du rôle de Robertine Barry, journaliste et protectrice d'Émile Nelligan, dans l'opéra Nelligan de Michel Tremblay et d'André Gagnon. En 1991, elle interprète des chansons de Georges Brassens au Casino de Paris et à Milan. C'est en 1991 qu'elle joue pour la première fois au théâtre, dans Tu faisais comme un appel de Marthe Mercure. Elle participe ensuite à la série télévisée Avec un grand A (Radio-Québec) écrite par Jeannette Bertrand. En 1998, elle joue dans le film réalisé par Denise FiliatraultC't'à ton tour, Laura Cadieux.

Prix et récompenses

Son élégance naturelle et sa voix raffinée, tendre et sensuelle en font une interprète de choix, particulièrement appréciée dans les chansons d'amour. La boîte à chanson montréalaise Le Patriote décerne le trophée Renée-Claude à de nombreux interprètes de 1965 à 1972. En 1996, Claude reçoit le Prix Charles-Cros à Paris pour son album On a marché sur l'amour. Claude devient membre de l'Ordre du Canada en 2009.

Discographie

Renée Claude I : 1963; Sel S-398.024.

Renée Claude II : 1964; Sel S-398.071.

Renée Claude III (« Il y eut un jour ») : 1965; Sel SSP-24130.

Renée Claude IV : 1966; Sel SSP-24246.

Renée Claude Le Disque d'or : Sel S-398.150.

Renée Claude « Shippagan » : 1967; Col FS-673.

Renée Claude : 1968; Barclay 80038.

Le Tour de la Terre : 1969; Barclay 80065.

Le Début d'un temps nouveau : 1970; Barclay 80087.

Tu trouveras la paix : 1971; Barclay 80116.

Je reprends mon souffle : 1972; Barclay 80141.

Ce soir je fais l'amour avec toi : 1973; Barclay 80177.

Les Grands succès I : 1973; Barclay 75008.

Les Grands succès II : 1975; Barclay 75018.

Je suis une femme : 1975; Lon LFS-9012.

L'Enamour/Le Désamour : 1976; Lon LFS-9019.

Bonjour : 1979; Solset SOLT-1001.

Moi, c'est Clémence que j'aime le mieux : 1982; Pro-Culture PC-6016.

Renée Claude : 1986; Groupe Marc Desjardins GMD-1302-04.

Renée Claude chante Brassens : 1988; Groupe Marc Desjardins GMD-1303-05.

J'ai rendez-vous avec vous : 1993; Transit TRMC-9018.

On a marché sur l'amour : 1994; Transit TRMC-9109-10.

Entre la terre et le soleil : 2006; Transit TRCD 9118/9.

Voir aussi DISCOGRAPHIE de Chansonniers.

Bibliographie

Massue BELLEAU, « Renée Claude : <Je ne suis pas une fille triste> », Maclean (avril 1965).

Jean-Louis BROUILLÉ, « Renée Claude en face de Renée Claude », L'Actualité (nov. 1970).

« Two singers try to cross the pop music culture gap », Canadian Composer , 63, oct. 1971.

Daniel GRÉGOIRE, « Cette mystérieuse Renée Claude », Madame, I (sept. 1974).

Pierre BEAULIEU, « Renée Claude aux prises avec son image », La Presse (Montréal, 23 juin 1979).


Lecture supplémentaire

  • Belleau, Massue. "Renée Claude: 'Je ne suis pas une fille triste'," Maclean's, Apr 1965

    Brouillé, Jean-Louis. "Renée Claude en face de Renée Claude," L'Actualité, Nov 1970

    "Two singers try to cross the pop music culture gap," Canadian Composer, 63, Oct 1971

    Grégoire, Daniel. "Cette mystérieuse Renée Claude," Madame, vol 1, Sep 1974

    Beaulieu, Pierre. "Renée Claude aux prises avec son image," Montreal La Presse, 23 Jun 1979