HMS Shannon

Le HMS Shannon est une frégate de 38 canons de la classe Leda, l'une des plus imposantes frégates construites spécifiquement pour prendre part aux ​Guerres napoléoniennes​.

HMS \u00ab Shannon \u00bb
Guidant le USS \u00ab Chesapeake \u00bb dans le port de Halifax. Les Haligoniens viennent en masse célébrer la victoire navale (avec la permission du Musée maritime de l'Atlantique, \u00e0 Halifax).

HMS Shannon

Peu de navires britanniques ont été autant louangés pour la victoire remportée pendant la Guerre de 1812 que le HMS Shannon. En juin 1813, après une âpre bataille sanglante, le navire britannique bat et capture la frégate américaine USS Chesapeake, tirant le navire symbolisant les États-Unis jusqu'à Halifax.

Le HMS Shannon est une frégate de 38 canons de la classe Leda, l'une des plus imposantes frégates construites spécifiquement pour prendre part aux Guerres napoléoniennes. Elle est dotée de deux ponts - toutes les principales armes sont placées sur le pont supérieur - et peut accueillir un équipage de 330 hommes. Lancée à la mer en 1806, la frégate est commandée par le capitaine Philip Broke qui a suivi des études à la Royal Navy Academy et qui a servi à bord du Dryad. Broke a déjà pris part à de nombreuses guerres et batailles, il a été notamment à bord du HMS Southampton lors de la bataille de Saint-Vincent en 1797 au cours de laquelle les Britanniques eurent raison de la flotte espagnole de l'amiral Don Jose De Cordoba. Aux commandes du Shannon, Broke ne va pas tarder à se distinguer.

Les guerres napoléoniennes

Pendant les guerres napoléoniennes, le vaisseau fait partie de la flotte du commodore Owen, chargée d'assiéger Boulogne et prend part au bombardement de la ville à l'aide de roquettes Congreve. Le Shannon est également chargé de protéger les intérêts britanniques en matière de pêche au large du Groenland (l'île de Shannon a été ainsi nommée en l'honneur du navire). La frégate participe à la prise de Madère (1807), s'occupant de remorquer les vaisseaux français faits prisonniers, et capture le navire-pirate Pommereuil.

Des expéditions aussi diverses ont bien préparé l'équipage à la guerre de l'autre côté de l'Atlantique. Sous le commandement de Broke, le Shannon devient l'un des meilleurs navires armés d'artillerie de la Marine royale. L'équipage de Broke est formé à tirer en direction de la coque des vaisseaux ennemis et non en direction des mâts. Quant à Broke, il s'est préparé aux attaques navales individuelles entre deux navires et refuse de capturer les vaisseaux marchands américains parce que cela revient à dire qu'il faut qu'une partie de l'équipage monte à bord de ces vaisseaux pour les conduire à Halifax, ce qui nuirait à l'efficacité du Shannon.

La guerre de 1812

Le HMS Shannon reçoit l'ordre de se rendre en Amérique du Nord en 1811. Il jette l'ancre à Halifax. Broke a reçu le commandement d'un escadron chargé de maintenir le blocus naval de la France et lors du déclenchement de la guerre de 1812, le Shannon remporte très rapidement une victoire quand il fait prisonnier le USS Nautilus en juillet 1812. Broke et son escadron tentent peu de temps après de se saisir la frégate américaine Constitution, mais au bout de 60 heures de chasse, doivent s'avouer vaincus. En réalité, la plupart des batailles navales entre la Grande-Bretagne et les États-Unis qui ont lieu au début de la guerre se soldent par un échec pour les Britanniques. À l'époque, de nombreuses frégates américaines sont plus grandes, plus rapides et sont dotées de plus de canons que les frégates de la Marine royale. L'issue de ces batailles est souvent désastreuse pour les Britanniques.

En juin 1813, le Shannon efface tous ses échecs quand il livre une bataille sanglante au Chesapeake, l'infâme navire au cœur de la controverse de 1807. Broke avait formé ses hommes pour en faire une machine de guerre mortelle et efficace et alors que le Chesapeake lutte vaillamment, la victoire tombe rapidement aux mains des Britanniques. Bien qu'ayant subi des dommages et bien que de nombreux hommes aient péri ou aient été blessés y compris Broke, le Shannon capture le Chesapeake et le remorque jusqu'à Halifax à la suite de ce que d'aucuns considèrent comme la plus belle bataille entre deux navires à l'ère de la voile.

Fin de carrière

Au lendemain de sa victoire, Broke est fait baron. Le commandement du HMS Shannon passe aux mains de Humphrey Senhouse et fait l'objet de quelques réparations. Le vaisseau sert ensuite de bateau-école et il est renommé le St. Lawrence en 1884. Il est démoli en 1859 sans avoir connu d'autres moments de gloire que la défaite du Chesapeake. En 1855, une frégate de classe Liffy sera baptisée HMS Shannon, elle prendra part aux batailles lors de la mutinerie indienne et durant le siège de Lucknow, elle sera le vaisseau d'où partiront tous les membres de l'équipage. Parmi ces membres se trouve William Neilson Hall, le premier noir, le premier Néo-Écossais et le premier récipiendaire canadien de la Croix de Victoria.


Liens externes