Rouyn-Noranda

Pendant de nombreuses années, Noranda est sous le contrôle et l'administration de Mines Noranda, une compagnie formée en 1922 afin d'exploiter l'un des gisements d'or et de cuivre les plus riches jamais découverts au Canada. Le nom « Noranda » est un mot formé de « Nord » et de « Canada ».


Rouyn-Noranda

 Rouyn-Noranda, ville du Qc; pop. 28 270 (recens. 2001), 30 936 A (recens. 1996), 28 958 (recens. 1991); superf. 348,07 km2; const. en 1986. Elle est le centre le plus grand de l'Abitibi-Témiscamingue et aussi sa capitale administrative. Elle résulte de la fusion de deux municipalités, en 1986. Toutes deux avaient été établies après la découverte de gisements d'OR et de CUIVRE dans les mines de Noranda au milieu des années 20. Noranda est fondée en 1926 par Mines Noranda limitée (maintenantNORANDA INC.). Les limites de la ville sont celles des propriétés minières de la compagnie sur la rive ouest du lac Osisko. À cette époque, on considérait Noranda comme le modèle des villes minières du Nord.

Pendant de nombreuses années, Noranda est sous le contrôle et l'administration de Mines Noranda, une compagnie formée en 1922 afin d'exploiter l'un des gisements d'or et de cuivre les plus riches jamais découverts au Canada. Le nom « Noranda » est un mot formé de « Nord » et de « Canada ». La mine, en exploitation de 1927 à 1966, est devenue l'immense empire minier d'aujourd'hui, Mines Noranda Inc. La fonderie de cuivre est l'une des plus importantes du Québec, et huit mines sont toujours en exploitation dans les environs.

Rouyn est située au sud de Noranda sur le bord du lac Osisko. Elle devient une ville en 1927 et obtient le statut de cité en 1948. Ce nom lui est donné en l'honneur de Jean-Baptiste de Rouyn, capitaine du régiment Royal-Roussillon de Louis-Joseph de Montcalm en Nouvelle-France. Au départ, Rouyn est un grand village minier où se côtoient prospecteurs, mineurs, aventuriers et marchands attirés par la découverte d'un gisement d'or par la mine Noranda en 1922. Rouyn reste une ville très animée.