James Wolfe

James Wolfe, officier anglais et commandant de l'expédition britannique qui réussit à s'emparer de Québec, en 1759 (né le 2 janvier 1727 ou 1728 à Westerham, Angleterre; décédé le 13 septembre 1759 à Plaines d'Abraham).

Mort de Wolfe
La toile de Benjamin West compte parmi les plus célèbres peintures historiques de tous les temps, mais parmi les pires en ce qui a trait à la reconstitution historique. Néanmoins, sa représentation d'une mort héroïque sur un champ de bataille à l'étranger demeure une image puissante (avec la permission du Musée des beaux-arts du Canada/8007).
Wolfe, James
Portrait de James Wolfe réalisé par George Townshend, aquarelle (avec la permission du Musée McCord/U. McGill).
Bataille de Québec

James Wolfe, officier anglais et commandant de l'expédition britannique qui réussit à s'emparer de Québec, en 1759 (né le 2 janvier 1727 ou 1728 à Westerham, Angleterre; décédé le 13 septembre 1759 à Plaines d'Abraham). Figure légendaire de l'histoire canadienne, Wolfe est surtout connu comme le vainqueur de Montcalm en 1759, victoire qui marque le début du régime britannique au Canada.

Guerre de Sept Ans

James Wolfe participe à des combats en Flandre et en Écosse, où il se taille une réputation enviable avant de gagner l'Amérique du Nord en 1758 comme officier supérieur dans les troupes de Jeffrey Amherst, venues attaquer Louisbourg. Au cours du siège, Wolfe, un personnage charismatique, joue un rôle actif et se distingue, d'où sa nomination au poste de commandant en chef de l'expédition vers Québec, prévue pour l'année suivante.

Expédition vers Québec 1759

Durant la plus grande partie de la campagne de 1759, James Wolfe n'accomplit guère de progrès, en partie à cause de ses hésitations et de ses idées bornées. L'assaut contre les positions retranchées de Montmorency, le 31 juillet, se solde par un échec sanglant, et ni le bombardement de Québec ni la destruction des établissements voisins n'entraînent de résultats concrets. Il est très malade et ses relations avec trois officiers supérieurs, soit Robert Monckton, George Townshend et James Murray, de même qu'avec les autorités de la Marine sont gâchées par de profonds désaccords. Cependant, lorsqu'au mois d'août ses subalternes suggèrent un débarquement en amont de Québec, il commence à planifier une opération amphibie qui couperait les lignes d'approvisionnement ennemies et obligerait l'adversaire à livrer bataille.

Après avoir franchi le fleuve Saint-Laurent de nuit, et grâce à une série de coups de chance, ses soldats réussissent à prendre position sur les Plaines d'Abraham le 13 septembre 1759. Les troupes de Montcalm attaquent, mais les forces britanniques, mieux entraînées, mettent les Français en déroute au cours d'une brève mêlée. Wolfe lui-même est mortellement blessé, mais il survit assez longtemps pour apprendre la nouvelle de sa victoire.

Voir aussi Guerre de Sept Ans.


Lecture supplémentaire

  • C.P. Stacey, Québec, 1759 (1959).