Roach-Leuszler, Winnie

Winnie Roach-Leuszler, nageuse (née le 3 février 1926 à Port Credit, en Ontario; décédée le 1er mai 2004 à Surrey, en Colombie-Britannique). Winnie Roach-Leuszler était une nageuse de marathon accomplie. En 1951, après avoir servi dans le Service féminin de l’Armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle est devenue la première personne canadienne à réussir la traversée de la Manche. Elle a également remporté le championnat de France en natation de marathon en 1962. Lauréate de l’Ordre de l’Ontario, elle a été intronisée au Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes, au Temple de la renommée des sports aquatiques de l’Ontario et au Temple de la renommée des sports de Mississauga.

Winnie Roach-Leuszler, nageuse (née le 3 février 1926 à Port Credit, en Ontario; décédée le 1er mai 2004 à Surrey, en Colombie-Britannique). Winnie Roach-Leuszler était une nageuse de marathon accomplie. En 1951, après avoir servi dans le Service féminin de l’Armée canadienne pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle est devenue la première personne canadienne à réussir la traversée de la Manche. Elle a également remporté le championnat de France en natation de marathon en 1962. Lauréate de l’Ordre de l’Ontario, elle a été intronisée au Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes, au Temple de la renommée des sports aquatiques de l’Ontario et au Temple de la renommée des sports de Mississauga.


Jeunesse

Enfant, Winnie Roach-Leuszler excelle dans plusieurs sports, aussi bien sur terre que dans l’eau, mais elle en vient rapidement à se démarquer en natation.

À neuf ans, elle remporte sa première médaille en natation de marathon lors d’une compétition à la rivière Credit. (Voir aussi Mississauga.) À onze ans, parmi des concurrentes bien plus âgées, elle se classe septième au championnat féminin senior de l’exposition nationale canadienne. La même année, elle remporte le championnat de l’Ontario.

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, Winnie Roach-Leuszler sert dans le Service féminin de l’Armée canadienne. En 1944, elle devient la première personne canadienne à remporter l’épreuve de 2,5 milles du championnat international junior de l’Amateur Athletic Union (AAU) à Clementon Lake Park, au New Jersey.

Jeune adulte, l’athlète réussit à concilier sa vie familiale et sa carrière de nageuse. En 1946, elle épouse Morris Leuszler, aviateur-chef de l’Aviation royale canadienne. L’année suivante, elle se classe deuxième lors de l’épreuve de 5 milles des Championnats du monde à Toronto, trois mois seulement après la naissance de son premier enfant. En 1948, enceinte de quatre mois de son deuxième enfant, elle réédite cet exploit.

Traversée de la Manche

À 25 ans, déjà mère de trois enfants, elle réussit la traversée de la Manche. Le journal Daily Mail de Londres, au Royaume-Uni, avait invité les 20 meilleurs nageurs de marathon du monde à faire la traversée de la Manche, de la France à l’Angleterre. Winnie Roach-Leuszler accepte de relever le défi. La tâche a pourtant de quoi intimider. Ce jour-là, l’eau est presque glaciale, à 9 oC, et la hauteur des vagues atteint près de 4 m. Le 16 août 1951, Winnie Roach-Leuszler termine la traversée en 13 heures et 25 minutes.

Après cet exploit, elle poursuit sa carrière de nageuse en participant à des compétitions de natation de marathon et à titre d’entraîneuse, à la fois au Canada et en France. En 1962, elle remporte le championnat de France en natation de marathon.

Honneurs

En 1996, Winnie Roach-Leuszler est intronisée au Temple de la renommée des sports des Forces armées canadiennes pour ses performances en natation et en softball alors qu’elle travaillait au Service féminin de l’Armée canadienne, au cours de la Deuxième Guerre mondiale. En 1999, elle est admise au Temple de la renommée des sports aquatiques de l’Ontario et reçoit l’Ordre de l’Ontario. En juin 2000, elle est intronisée au Temple de la renommée des sports de Mississauga, sa ville natale. Sa traversée de la Manche inspire de nombreuses personnes, notamment Marilyn Bell, qui suit ses traces en 1955. Winnie Roach-Leuszler meurt à 78 ans de complications liées au diabète.