Camilla duchesse de Cornouailles

Camilla, duchesse de Cornouailles (née le 17 juillet 1947 à Londres, au Royaume-Uni), est la deuxième épouse de Charles, prince de Galles, héritier du trône du Canada, du Royaume-Uni et de 14 autres royaumes du Commonwealth. Camilla effectue quatre visites officielles du Canada en compagnie du prince Charles, y compris à l’occasion des célébrations entourant le 150e anniversaire de la Confédération en 2017.

Duchesse de Cornouailles, 2014
La duchesse de Cornouailles s\u2019entretient avec des r\u00e9sidents locaux au jour 2 de la visite royale \u00e0 Halifax, en Nouvelle-\u00c9cosse (Canada), le 19 mai 2014

Jeunesse, famille et éducation

Camilla Rosemary Shand voit le jour en 1947. Elle est l’aînée des trois enfants du major Bruce Shand (1917-2006) et de l’honorable Rosalind Cubitt (1921-1994), philanthrope et fille du 3e baron Ashcombe. L’arrière-grand-mère maternelle de Camilla, Alice Keppel, était une maîtresse du roi Édouard VII. Son arrière-arrière-arrière-grand-père, sir Allan Napier MacNab, a été premier ministre de la Province du Canada de 1854 à 1856.

Camilla fréquente la Queen’s Gate School de South Kensington, à Londres, qu’elle abandonne à l’âge de 16 ans. Plus tard, elle reprend sa scolarité en Suisse et étudie le français pendant six mois à l’Institut Britannique de Paris. Bien des années plus tard, en 2013, elle prononcera un discours à l’occasion d’une activité de bienfaisance à Paris, malgré un français qu’elle qualifie de « rouillé ».

Premier mariage et enfants

Camilla épouse le brigadier Andrew Parker Bowles (né le 27 décembre 1939) lors d’une cérémonie catholique romaine en 1973. Le couple divorce en 1995. Les parents d’Andrew Parker Bowles sont des amis de la reine Elizabeth, reine mère.

Camilla et Andrew ont deux enfants, Tom (né le 18 décembre 1974) et Laura (née le 1er janvier 1978). Ils ont également cinq petits-enfants. Un des enfants de Laura, Eliza Lopes, est demoiselle d’honneur au mariage du prince William et de Catherine Middleton en 2011.

Relation avec le prince de Galles

Camilla fait la connaissance du prince Charles par l’entremise d’une amie commune, Lucia Santa Cruz, en 1970. Camilla et Charles se rencontrent fréquemment lors de matchs de polo. C’est à l’une de ces occasions que Camilla aurait mentionné que son arrière-grand-mère, Alice Keppel, avait eu une liaison avec l’arrière-arrière-grand-père de Charles, le roi Édouard VII. La relation dure jusqu’en 1973, lorsque Charles est déployé pour une affectation de huit mois auprès de la Royal Navy. Camilla, de son côté, épouse Andrew Parker Bowles. Charles épouse lady Diana Spencer en 1981.

Charles et Camilla renouent leurs liens en 1986. Charles déclare en 1994, dans un documentaire télévisé, que son mariage est « irrémédiablement détruit » à ce moment-là. Selon la princesse Diana, c’est Camilla qui est responsable de l’échec de son mariage. Elle affirme, lors d’une entrevue accordée à l’émission Panorama de la BBC en 1995, qu’« il y avait trois personnes dans ce mariage, nous étions un peu à l’étroit ». Charles et Diana divorcent en 1996, et Diana meurt dans un accident de voiture en 1997.

Charles et Camilla font leur première apparition publique ensemble en 1999, à l’occasion du 50e anniversaire de la sœur de Camilla, Annabel. Le couple fait l’annonce de ses fiançailles le 10 février 2005. Ce jour-là, les fils du prince Charles, le prince William et le prince Harry déclarent : « Nous sommes tous deux très heureux pour notre père et pour Camilla, et nous leur souhaitons tout le bonheur possible dans les années à venir. »

Duchesse de Cornouailles

Le 9 avril 2005, Charles et Camilla unissent leur destinée lors d’une cérémonie civile à Windsor Guildhall, suivie d’une prière liturgique à la chapelle St. George du château de Windsor. Le couple aurait opté pour une cérémonie civile par respect pour le futur rôle du prince Charles comme Gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre. (En 2002, l’Église d’Angleterre déclare que les personnes divorcées peuvent se marier à l’église, mais seulement dans des circonstances exceptionnelles et à la discrétion du clergé.) Le service de prières et de dévotions est télévisé aux quatre coins du globe. Y assistent la gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson et son mari, John Ralston Saul. En tant qu’épouse du prince de Galles, Camilla obtient en théorie le titre de princesse de Galles. Cependant, ce titre reste étroitement associé à la princesse Diana, de sorte que Camilla préfère utiliser le titre de duchesse de Cornouailles, étant donné que Charles est également duc de Cornouailles.

Engagements publics et philanthropie

Camilla préside ou parraine plus de 90 organismes de bienfaisance. Ses intérêts philanthropiques comprennent la santé, l’alphabétisation, l’émancipation des femmes (y compris le soutien aux survivantes d’agression sexuelle et de violence domestique), l’accès à la nourriture, le bien-être des animaux, les arts, les édifices patrimoniaux et l’encouragement d’un mode de vie actif chez les personnes âgées. Camilla détient neuf nominations militaires à titre honorifique, y compris celle de colonel en chef des Queen’s Own Rifles of Canada. Camilla accompagne régulièrement le prince Charles lors de tournées des pays du Commonwealth et d’engagements publics au Royaume-Uni et dans le monde entier. En 2016, elle prend en charge certains engagements jusque-là assumés par la reine, élargissant son propre éventail d’activités philanthropiques.

Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles, 2009
Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles apr\u00e8s la plantation d\u2019un arbre au ch\u00e2teau Dundurn, \u00e0 Hamilton, en Ontario (Canada), le 5 novembre 2009

Tournées canadiennes

Camilla visite le Canada pour la première fois en novembre 2009. Elle visite alors les provinces de Terre-Neuve-et-Labrador, du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique en compagnie du prince Charles. Cette visite prévoit un arrêt au château Dundurn à Hamilton, construit par sir Allan Napier MacNab, ancêtre de Camilla. Camilla pose de nombreuses questions sur le château Dundurn et l’histoire de sa famille, ce qui donne lieu à des manchettes de journaux comme « Camilla explore ses racines canadiennes au château Dundurn d’Hamilton ». Une foule de 500 personnes s’amasse pour voir le couple royal, scandant « Nous voulons voir la duchesse! » Cet engouement fait contraste avec le reste de la tournée, qui attire des manifestants séparatistes à Montréal et ne suscite que peu d’intérêt public dans les autres villes prévues à l’itinéraire. En 2010, Camilla devient le mécène royal du château Dundurn.

En 2012, Charles et Camilla représentent la reine Elizabeth II au Canada à l’occasion des célébrations entourant le Jubilé de diamant de la reine pendant la fin de semaine de la fête de Victoria, marquant du même coup l’anniversaire de naissance officiel de la reine au Canada. À l’itinéraire : Gagetown-Oromocto et Saint-Jean, Nouveau-Brunswick; Toronto, Ontario; et Regina, Saskatchewan. Pendant cette tournée, Camilla fait son premier discours au Canada, s’adressant aux réservistes des Queen’s Own Rifles à Toronto, déclarant: « En tant que votre fier colonel en chef, je suis profondément honorée de me retrouver ici aujourd’hui, au manège militaire de Moss Park, suivant les traces de la défunte reine Mary et de la princesse Alexandra [la cousine de la reine Elizabeth II]. »

En 2014, Charles et Camilla visitent Halifax et Pictou, en Nouvelle-Écosse, puis Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, et Winnipeg, au Manitoba. Camilla entreprend plusieurs missions en solo au cours de cette visite, visitant notamment Alice House, un organisme de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, qui vient en aide aux femmes et aux enfants qui fuient la violence domestique, et la maison de soins de longue durée Prince Edward Home à Charlottetown.

En 2017, Charles et Camilla visitent Iqaluit, au Nunavut, le comté de Prince Edward en Ontario, et la région de la capitale nationale en l’honneur du 150e anniversaire de la Confédération. Le couple assiste également à différentes célébrations sur la Colline du Parlement.


Lecture supplémentaire

  • Gyles Brandreth, Charles & Camilla: Portrait of a Love Affair (2005)

  • Penny Junor, The Duchess: Camilla Parker Bowles and the Love Affair That Rocked the Crown (2018)