Reginald Fessenden

Reginald Aubrey Fessenden, ingénieur électricien (né le 6 octobre 1866 à East Bolton, au Canada-Est; décédé le 22 juillet à Hamilton, aux Bermudes). Reginald Aubrey Fesseden était un pionnier dans le domaine de la communication radio. Il a effectué la première transmission vocale sur les ondes radio. Il a également établi les bases de la modulation d’amplitude (AM) et a réalisé la première communication radiotélégraphique bidirectionnelle à travers l’océan Atlantique. Sa transmission de 1906 d’un concert de Noël est considérée comme étant la première émission radiophonique de l’histoire.

Reginald Aubrey Fessenden, ingénieur électricien (né le 6 octobre 1866 à East Bolton, au Canada-Est; décédé le 22 juillet à Hamilton, aux Bermudes). Reginald Aubrey Fesseden était un pionnier dans le domaine de la communication radio. Il a effectué la première transmission vocale sur les ondes radio. Il a également établi les bases de la modulation d’amplitude (AM) et a réalisé la première communication radiotélégraphique bidirectionnelle à travers l’océan Atlantique. Sa transmission de 1906 d’un concert de Noël est considérée comme étant la première émission radiophonique de l’histoire.


Reginald Fessenden

Reginald Aubrey Fessenden, ingénieur électricien (né le 6 octobre 1866 à East Bolton, au Canada-Est; décédé le 22 juillet à Hamilton, aux Bermudes). Reginald Aubrey Fesseden était un pionnier dans le domaine de la communication radio. Il a effectué la première transmission vocale sur les ondes radio. Il a également établi les bases de la modulation d’amplitude (AM) et a réalisé la première communication radiotélégraphique bidirectionnelle à travers l’océan Atlantique. Sa transmission de 1906 d’un concert de Noël est considérée comme étant la première émission radiophonique de l’histoire.

Jeunesse et éducation

Bien qu’il soit né dans les Cantons-de-l’Est au Québec, Reginald Fessenden grandit principalement en Ontario. Son père, le révérend Elisha Joseph Fessenden, est un pasteur anglican. Sa mère, Clementina Trenholme Fessenden, est une écrivaine. Elle est la principale force motrice de l’introduction de l’fête de Victoria au Canada, en 1898.

Reginald Fessenden est un élève doué. Il fréquente plusieurs écoles durant sa jeunesse. Il quitte l’école militaire vers l’âge de 14 ans pour travailler dans une banque parce qu’il est encore trop jeune pour aller au collège. Il enseigne plus tard les mathématiques au Bishop’s College School tout en suivant des cours de littérature de niveau secondaire. Reginald Fessenden étudie également les sciences naturelles et obtient une bourse du Bishop’s College. Cependant, il quitte l’école à 18 ans sans avoir obtenu son diplôme pour pouvoir accepter un emploi en tant que directeur au Whitney Institute aux Bermudes. Et c’est aux Bermudes qu’il rencontre Helen May Trott. Ils se fiancent un peu plus tard.

Carrière

Reginald Fessenden se rend à New York en 1886 pour pouvoir travailler avec l’inventeur américain Thomas Edison. Il affirme à ce dernier qu’il apprend très vite. Initialement, Thomas Edison le renvoie du revers de la main, mais la compagnie Edison Machine Works l’engage éventuellement en tant qu’assistant testeur. Reginald Fessenden fait ses preuves en maîtrisant son travail et en aidant son superviseur. Avant la fin de l’année, il est promu à deux reprises. Le fait d’obtenir un emploi avec la compagnie Edison à l’ère de la technologie moderne est tout un exploit pour un jeune de 20 ans qui n’a aucune qualification. 

Reginald épouse Helen May Trott en 1890. Cette même année, la compagnie Edison a des problèmes financiers, et doit licencier Reginald Fessenden. Ce revers est de courte durée, car il se trouve rapidement un emploi comme professeur en génie électrique à la Purdue University. En 1893, il aide le pionnier de l’industrie électrique, George Westinhouse, à installer l’éclairage de l’exposition universelle de Chicago. Plus tard cette année-là, George Westinghouse recrute Reginald Fessenden à la Western University of Pennsylvania, à Pittsburgh. Reginald Fessenden est le premier directeur du département de génie électrique de l’école. C’est pendant qu’il est à Pittsburgh que Reginald Fessenden entend parler des efforts de Guglielmo Marconi pour envoyer des messages sur les ondes radio. Ceci l’encourage à améliorer une partie de la technologie que Guglielmo Marconi est alors en train de tester.

Modulation d’amplitude (AM) et premières expériences

En 1900, Reginald Fessenden commence à travailler au United States Weather Bureau. Le bureau météorologique veut déterminer si les ondes radio peuvent transmettre des données météorologiques des stations côtières éloignées aux bureaux du Weather Bureau situés dans les villes, et ce sans avoir à poser de fils téléphoniques ou télégraphiques. Et si cela fonctionne, il serait également possible d’utiliser les ondes radio pour envoyer et recevoir des données météorologiques des navires en mers. Le problème que Reginald Fessenden doit surmonter est que les premiers émetteurs radio ne peuvent transmettre de l’information que par télégraphie, en utilisant des impulsions électriques courtes et longues pour communiquer en code Morse. Ceci n’est pas pratique dans le cas d’informations météorologiques compliquées, ce qui inspire donc Reginald Fessenden à effectuer des expériences. 
Il combine un émetteur radio de base avec un interrupteur spécialement conçu relié à une bobine d’induction. Ceci permet à Reginald Fessenden de modifier la force d’oscillation (l’amplitude) pour inclure des signaux sonores. Il vient ainsi de découvrir le principe de la modulation d’amplitude (AM).

Le 23 décembre 1900, à Cobb Island au Maryland, Reginald Fessenden transmet avec succès sa voix sur une distance de 1,6 km (un mille) pour la première fois, en utilisant une modulation d’amplitude. Son message est : « Bonjour. Un, deux, trois, quatre. Est-ce qu’il neige là où vous êtes, monsieur Thiessen ? » La qualité du son est mauvaise, mais il s’agit néanmoins d’une incroyable percée scientifique. Reginald Fessenden fait également une autre découverte importante, à savoir le détecteur électrolytique. Il fait breveter ce détecteur sous l’appellation « barretter detector » en 1903. Le détecteur électrolytique améliore la réception des sons sur les ondes radio. Les détecteurs radio de Reginald Fessenden sont la norme dans les toutes premières années de la radio.

Éventuellement, Reginald Fessenden quitte le Weather Bureau en raison d’une dispute acharnée concernant les brevets. Il forme alors la National Electric Signalling Company (NESCO). Bien qu’il n’ait que peu de succès avec son entreprise, il arrive à faire concurrence aux avancées de Guglielmo Marconi dans la technologie de la radio sans fil. Les deux inventeurs cherchent des alternatives sans fil aux câbles transatlantiques existants.

De 1903 à 1906, Reginald Fessenden aide la Ontario Power Compagny (plus tard renommée Hydro-Electric Power Commission of Ontario en 1906, et prédécesseure d’Hydro Ontario) à développer une centrale hydroélectrique à Niagara Falls.

Premières diffusions radio

La technologie de la radio fait de rapides progrès au cours des premières années du 20e siècle. Des améliorations sont apportées pour augmenter la distance des transmissions, la force du signal et la qualité de la réception. L’amélioration de la fiabilité des équipements de communication est également une préoccupation importante.

Au cours de l’été de 1906, Regonald Fessenden effectue des expériences avec un alternateur-émetteur pour transmettre la voix entre deux endroits au Massachusetts – Brant Rock et Plymouth –, qui sont à 18 km de distance. Il établit également une station à Machrihanish en Écosse pour faire des expériences transatlantiques.

En novembre 1906, Helen Fessenden envoie un message télégraphique codé par le « sans fil » (c’est ainsi que s’appelait la radio à l’époque). Le message est reçu à la station Machrihanish, décodé, et ensuite retransmis par télégraphe aux amis d’Helen à Londres. Deux jours plus tard, une réponse est reçue. Il s’agit du premier message personnel transatlantique envoyé et reçu en utilisant les ondes radio. Ce même mois, les ingénieurs de la station Machrihanish entendent certaines expériences faites au Massachusetts sur les ondes.

Fessenden et ses inventions

À ce stade, les expériences de Reginald Fessenden gagnent une attention considérable et les journaux techniques et scientifiques en parlent souvent. Il fait souvent des démonstrations de son équipement pour des clients potentiels, comme la United States Navy, la American Telegraph and Telephone Company, ainsi que pour d’éminents universitaires. Cependant, un reportage publié en novembre 1906 l’inquiète, car ce dernier met en doute son équipement et ses affirmations. Le 5 décembre 1906, la tour de la station Machrihanish s’effondre lors d’une violente tempête. Ces deux événements convainquent Reginald Fessenden qu’il est temps de faire une démonstration de son équipement à la presse et à un groupe restreint d’invités. La première démonstration publique de diffusion de musique et de discours a lieu le 21 décembre 1906. Cet événement est rapporté dans un journal technique de premier plan au début de l’année suivante.

Quelques jours plus tard, Reginald Fessenden demande à des navires de la U.S. Navy et de la United Fruit Company d’écouter un programme spécial de musique, de discours et de chansons lors du réveillon de Noël et à la veille du jour de l’an. Il diffuse les programmes des fêtes de la tour émettrice de Brant Rock à des détecteurs électrolytiques installés sur ces navires.

Reginald Fessenden affirme que la diffusion du réveillon de Noël a été entendue aussi loin au sud que Norfolk en Virgine, et celle de la veille du jour de l’an a été entendue aussi loin au sud que la mer des Caraïbes. Ces diffusions sont considérées comme étant les premières émissions de l’histoire de la radio.

Vie ultérieure

Bien que Reginald Fessenden ait fait de nombreuses découvertes et accumulé plus de 500 brevets au cours de sa vie, il n’a jamais été un homme d’affaires avisé. La formation de la Fessenden Wireless Company of Canada à Montréal en 1906 mène à une série de problèmes entre Reginald Fessenden et ses bailleurs de fonds. Ces problèmes mènent ensuite à son licenciement du conseil d’administration de la National Electric Signalling Company en 1911. L’affaire juridique n’est résolue qu’en 1928.

De 1912 à 1921, Reginald Fessenden travaille comme ingénieur-conseil à la Submarine Signal Company de Boston. Certaines de ses recherches durant ces années mènent au développement du sonar.

En 1928, Reginald Fessenden utilise la forte somme en espèces du règlement de son affaire juridique pour acheter un petit domaine aux Bermudes. Il y vit jusqu’à sa mort le 22 juillet 1932, à l’âge de 65 ans.

Hommages

La Society of Exploration Geophysicists décerne un prix annuel au nom de Reginald Fessenden depuis 1977. La School of Electrical and Computer Engineering de la Purdue University offre une bourse nommée Fessenden-Trott Scholarship depuis 1980. La maison de Reginald Fessenden à Newton, au Massachusetts, est un monument historique national et est inscrite sur le registre national des lieux historiques. À Austin, au Québec, près du village d’East Bolton où Reginald Fessenden est né, on peut voir une plaque commémorative.