Chronologie

Colonisation

Cette chronologie historique souligne des événements liés à la colonisation au Canada

janvier 15, 1540

Colonisation 

Roberval devient vice-roi

Jean-François de la Rocque de sieur Roberval est nommé vice-roi du Canada, de Terre-Neuve et du Labrador.

août 05, 1583

Sir Humphrey Gilbert : « Sur mer ou sur terre, le ciel est toujours aussi près. »

Colonisation 

Gilbert réclame Terre-Neuve

Sir Humphrey Gilbert prend possession de Terre-Neuve au nom d'Élisabeth 1re. Au cours d'une tempête qui survient le 9 septembre, son navire s'échoue à l'île de Sable. C'est le premier désastre en mer au Canada.

janvier 12, 1598

Colonisation 

Monopole de Roberval

Roberval se voit attribuer le monopole de la traite des fourrures en Nouvelle-France. Ses hommes, qui sont gouvernés par le marquis de la Roque, sont installés à l'île de Sable, en Nouvelle-Écosse. Seulement 11 des 40 pionniers survivront et ils ne seront secourus que 5 ans plus tard.

mai 26, 1603

Dessin de Champlain à Tadoussac

Colonisation 

Champlain atteint Tadoussac

Samuel de Champlain atteint Tadoussac sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent et pose le pied pour la première fois en Nouvelle-France.

janvier 07, 1608

Colonisation 

Le monopole de De Monts est renouvelé

Henri IV de France redonne à De Monts le monopole de la traite des fourrures, ce qui sauve temporairement la colonie de Port-Royal.

juillet 05, 1610

Guy, John

Colonisation 

Fondation de Cupids Bay

John Guy accompagné de 39 immigrants quittent Bristol et arrivent à Terre-Neuve au mois d'août. Même si la colonisation de Cupid Bay ne se termine qu'en 1628, cette étape marquera l'histoire de cette province.

mai 22, 1611

Port-Royal (dessin de Champlain)

Peuples autochtones 

Les premiers Jésuites arrivent en Nouvelle-France

Arrivée des premiers Jésuites en Nouvelle-France, soit Pierre Biard et Ennemond Massé, à Port-Royal, le 22 mai 1611.

juillet 01, 1615

« Huronia » (Détail 3)

Colonisation 

Champlain visite la Huronie

Samuel de Champlain se rend dans la Huronie, localisée dans la partie est de la baie de Georgie.

juillet 09, 1615

Champlain, astrolabe de

Peuples autochtones 

Champlain remonte la rivière des Outaouais

Samuel de Champlain remonte la rivière des Outaouais en traversant le Lac des Népissingues (lac Nipissing), la rivière des Français et le grand lac Attigouautau (lac Huron). Il arrive chez les Hurons le 1er août.

août 01, 1615

Champlain, astrolabe de

Peuples autochtones 

Champlain arrive en Huronie

Samuel de Champlain termine son voyage sur la rivière des Outaouais et arrive chez les Hurons.

février 04, 1623

Régime seigneurial

Colonisation 

Instauration du système seigneurial

Le système seigneurial féodal est instauré en Nouvelle-France, quand Louis Hébert se voit accorder le fief de Sault-au-Matelot, près de Québec. Le système ne sera aboli qu'en 1854.

avril 29, 1627

Colonisation 

Compagnie des Cent-Associés

La Compagnie des Cent-Associés se voit accorder la Nouvelle-France, de la Floride à l'Arctique et acquiert ainsi tous les droits seigneuriaux de la colonie.

avril 27, 1628

Colonisation 

Des bœufs en Nouvelle-France

Dans son journal, Samuel de Champlain note que pour la première fois en Nouvelle-France, la terre est labourée par une charrue tirée par des bœufs, une tâche qui était jusqu'à présent exécutée par la force des êtres humains.

mars 01, 1633

Port-Royal (dessin de Champlain)

Colonisation 

La commission de lieutenant de Champlain est renouvelée

Isaac de Razilly à qui le cardinal Richelieu avait offert la lieutenance de la nouvelle colonie, refuse et propose le nom de Samuel de Champlain, qu'il juge plus compétent dans les affaires coloniales.

mai 23, 1633

Habitation à Québec

Colonisation 

Champlain retourne à Québec

Champlain retourne à Québec et entreprend la reconstruction de l'Habitation, qui avait été incendiée, et la construction de l'église Notre-Dame-de-la-Recouvrance.

janvier 15, 1635

Colonisation 

La Tour reçoit des terres

Charles de La Tour se voit accorder des terres à l'emplacement actuel de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

décembre 25, 1635

Habitation à Québec

Colonisation 

Décès de Champlain

Champlain meurt à Québec. Le mois d'octobre auparavant, il avait souffert d'une attaque et avait signé son testament le 17 novembre.

juin 24, 1636

Jésuites, relations des

Colonisation 

Première célébration de la Saint-Jean-Baptiste en Nouvelle-France

La première mention de la célébration de la fête de la Saint-Jean-Baptiste en Nouvelle-France apparaît dans les Relations des Jésuites de 1636. La tradition tient ses origines de l’Europe païenne, où des feux de joie servaient à marquer le solstice d’été. Avec la propagation du christianisme au Moyen Âge, la coutume s’est retrouvée liée à la fête de Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin. Les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste se sont perpétuées au Canada français, et ce jour est désormais officiellement connu sous le nom de Fête nationale du Québec.

mars 06, 1645

Colonisation 

mars 27, 1647

Louis XIV

Colonisation 

Louis XIV fonde le Conseil de Québec

Louis XIV fonde le Conseil de Québec, qui deviendra la première constitution politique de la Nouvelle-France.

mars 16, 1649

Martyre des Jésuites

Peuples autochtones 

Assassinat de jésuites

Les jésuites missionnaires Jean de Brébeuf et Charles Lalemant sont exécutés par les Iroquois.

février 24, 1663

Louis XIV

Colonisation 

La Nouvelle-France : une colonie de la Couronne

Louis XIV a révoqué la concession de la Compagnie des Cent-Associés et la Nouvelle-France devient une colonie de la Couronne. Le roi nomme un nouveau gouverneur et un intendant.

mars 23, 1665

Jean Talon

Colonisation 

Talon devient intendant

Jean Talon reçoit sa nomination comme intendant de Nouvelle-France. Il arrive à Québec le 12 septembre.

mai 02, 1670

Colonisation 

Fondation de la Compagnie de la Baie d'Hudson

Charles II accorde une charte au Prince Rupert et à sa « Company of Adventurers of England » qui fait de la traite dans la baie d'Hudson. La charte garantit à la Compagnie de la Baie d'Hudson le monopole du commerce dans la région et la déclare propriétaire de toutes les terres drainées par les rivières qui se jettent dans la baie. La Compagnie de la Baie d'Hudson s'assure d'une présence anglaise dans le nord-ouest et d'une route pour le commerce des fourrures centralisé à Montréal.

janvier 01, 1677

Peuples autochtones 

Chaîne d'alliance en argent

Symbolisé par une ceinture wampum, ce traité entre la Grande Bretagne et les Haudenosaunees (Iroquois) repose sur une communication ouverte et honnête entre les deux peuples. Par la suite, les autres traités évoqués par la ceinture wampum renforcent cette idée, ainsi que l'idée de paix et d'intérêt mutuel. Ces traités obligent les parties à se venir en aide, même en période de guerre, si l'une des parties le demande à l'autre.

janvier 05, 1680

La Salle, René-Robert Cavelier de

Colonisation 

La Salle construit le fort Crévecour

La Salle construit le fort Crévecour aux abords de la rivière Illinois.

août 05, 1682

Colonisation 

Québec est détruite par le feu

Le feu réduit en cendres le coeur de Québec.

janvier 22, 1690

Discussions du Conseil iroquois

Peuples autochtones 

Traité de paix iroquois

Les Iroquois signent un traité de paix avec les Anglais et les tribus des Grands Lacs.

août 01, 1701

Peuples autochtones 

La Grande Paix de Montréal

Trente-neuf peuples des Premières Nations ainsi que le gouvernement colonial français signent la Grande Paix de Montréal.

juin 17, 1753

Lunenburg Academy

Colonisation 

Les Allemands à Lunenburg

Près de 1500 colons allemands arrivent à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse. Sur le présent site de l'académie, ils construisèrent une palissade servant lieu de protection, divisèrent le territoire en lots et plantèrent des semences.

août 08, 1759

Colonisation 

Andrew Rollo prend l'Île Saint-Jean

Le brigadier général Andrew Rollo, cinquième Lord Rollo, prend aux Français l'Île Saint-Jean (aujourd'hui Île-du-Prince-Édouard), au beau milieu de la guerre de Sept Ans. Quelque 3 500 Acadiens sont rapidement rapatriés en France, tandis que Rollo construit le fort Amherst en l'honneur et sous l'ordre du général Jeffrey Amherst.

septembre 05, 1760

Peuples autochtones 

Traité huron

Un traité est signé entre les Hurons et les Britanniques. Les Hurons acceptent de rendre les armes. En retour, on leur promet le droit de passage, le libre choix de leur religion, leur propre gouvernement et leur propre justice. En 1990, la Cour Suprême reconnaît le traité.

juillet 24, 1766

Pontiac

Peuples autochtones 

Traité de Pontiac

Le chef outaouais Pontiac signe un traité avec les Britanniques mettant fin à l'insurrection qu'il avait lui-même initié trois ans auparavant.

juin 28, 1769

Cavendish Beach (Île-du-Prince-Édouard)

Colonisation 

Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Un gouvernement indépendant est formé à l'île Saint-Jean, qu'on appellera Île-du-Prince-Édouard à partir de 1799.

septembre 15, 1773

Colonisation 

Arrivée du Hector

Un groupe d'Écossais des hautes-terres suit un cornemusier sur le bateau Hector qui arrive à Pictou, en Nouvelle-Écosse. Leur arrivée symbolise le début de la colonisation écossaise au Canada, même si d'autres colonies se sont déjà établies à l'Île-du-Prince-Édouard.

juin 24, 1792

Simcoe, John Graves

Colonisation 

Simcoe arrive dans le Haut-Canada

John Graves Simcoe arrive dans le Haut-Canada. Il se rend à Kingston le 1er juillet et entre en poste le 8 juillet.

juin 01, 1800

Peuples autochtones 

Premières vaccinations antivarioliques

Les premières vaccinations antivarioliques au Canada (et peut-être en Amérique du Nord) sont administrées par le Dr John Clinch à Trinity, à Terre-Neuve. À la fin de 1801, John Clinch a vacciné 700 personnes dans la région. La maladie ne disparaît qu’en 1977, mais la vaccination réussit à contrôler les épidémies dévastatrices auxquelles font face les Canadiens depuis le XVIIe siècle.

janvier 03, 1802

Colonisation 

Des montagnards s'installent à Sydney

Trois cents montagnards écossais s'installent à Sydney, en Nouvelle-Écosse.

août 29, 1812

Colonie de la Rivière Rouge

Colonisation 

Macdonell atteint la rivière Rouge

Le gouverneur Miles Macdonell arrive à la rivière Rouge accompagné de pionniers écossais pour y fonder la colonie de Selkirk. Un autre groupe de pionniers y arrivera en octobre.

janvier 08, 1814

Colonisation 

Proclamation de Pemmican

Par la Proclamation Pemmican, le gouverneur de la rivière Rouge, Miles MacDonell, tente de monopoliser le transfert de ravitaillements dans le Nord-Ouest.

janvier 01, 1815

Le chemin de fer clandestin

Colonisation 

Le « chemin de fer » clandestin

La réputation du Canada en tant que refuge sécuritaire pour les Noirs s’accrut grandement durant et après la Guerre de 1812. Entre 1815 et 1865, des dizaines de milliers d’Afro-Américains se réfugièrent au Haut-Canada et au Bas-Canada en empruntant le légendaire « chemin de fer » clandestin.

juin 19, 1816

Cuthbert Grant

Peuples autochtones 

Bataille de la Grenouillère

Le gouverneur Semple et vingt pionniers de la rivière Rouge sont tués à Seven Oaks, lors d'une escarmouche avec les Métis, dirigés par Cuthbert Grant.

avril 08, 1820

Thomas Douglas, 5e comte de Selkirk

Colonisation 

Décès de Selkirk

Lord Selkirk s'éteint. Ses exécuteurs prennent en main la colonie de la rivière Rouge.

mars 19, 1825

Fort Vancouver

Colonisation 

Construction du fort Vancouver

La Compagnie de la Baie d'Hudson construit le fort Vancouver aux abords du fleuve Columbia, près de l'emplacement actuel de Portland, en Oregon.

juin 27, 1825

Galt, John

Colonisation 

Fondation de la Compagnie du Canada

La Compagnie du Canada, appartenant à John Galt, est constituée en personne morale.

septembre 26, 1826

Moulin sur la rivière des Outaouais

Colonisation 

Fondation de Bytown

Fondation de Bytown, qui deviendra Ottawa en 1855.

juillet 30, 1827

Fort Langley

Colonisation 

Construction du fort Langley

La construction du fort Langley, un poste de la Compagnie de la Baie d'Hudson, débute à l'embouchure du fleuve Fraser.

mai 04, 1836

Territoires du Nord-Ouest, 1882

Colonisation 

Transfert d'Assiniboia

La famille de lord Selkirk vend le territoire d'Assiniboia à la Compagnie de la baie d'Hudson.

juin 24, 1837

Camp des Pieds-Noirs

Peuples autochtones 

La variole frappe les Prairies

Une épidémie de variole tue, selon une estimation, les trois-quarts des Pieds-Noirs, Kainahs, Peigans, Sarsis et Assiniboines des Prairies.

janvier 01, 1857

Peuples autochtones 

L’Acte pour encourager la civilisation graduelle

L’Acte pour encourager la civilisation graduelle des tribus sauvages en cette Province requiert que les hommes autochtones et métis de 21 ans et plus sachent lire, écrire et parler le français ou l’anglais et qu’ils choisissent un nom de famille approuvé par le gouvernement. La loi accorde 50 acres de terrain à tout homme autochtone « suffisamment avancé » et en retour enlève à cet individu toute affiliation tribale ou droits de traités.

juillet 25, 1862

Fort Edmonton

Colonisation 

Overlanders

Les Overlanders, un groupe de quelque 150 pionniers en provenance du Canada-Ouest, arrivent à Fort Edmonton. Ils traversent les Rocheuses et se rendent en Colombie-Britannique.

juillet 01, 1869

Peuples autochtones 

William McDougall commande l’arpentage de la rivière Rouge

Anticipant le passage en juridiction canadienne de la colonie de la rivière Rouge et du nord-ouest appartenant à la HBC, le ministre des Travaux publics William McDougall commande l’arpentagedes terres de la colonie de la rivière Rouge. Les Métis, craignant les conséquences de ce transfert, manifestent leur désaccord le 11 octobre en bloquant l’arpentage.

novembre 02, 1869

Louis Riel et le gouvernement provisoire

Peuples autochtones 

Résistance de la rivière Rouge

Avec sa troupe de 120 hommes, Louis Riel occupe Fort Garry à la colonie de la rivière Rouge pour empêcher la Compagnie de la Baie d'Hudson de céder le Nord-Ouest au Canada. Cette résistance mènera à la création du Manitoba, tandis que Louis Riel sera envoyé en exil.

novembre 02, 1869

Peuples autochtones 

Entrée de William McDougall dans la colonie de la rivière Rouge et dans le nord-ouest refusée par les Métis

En signe de solidarité, les cavaliers métis refusent que William McDougall, lieutenant-gouverneur des Territoires du Nord-Ouest, accède à leurs terres, le forçant ainsi à battre en retraite vers les États-Unis.

décembre 23, 1869

Louis Riel et le gouvernement provisoire

Peuples autochtones 

Le gouvernement provisoire de Riel

Louis Riel publie la « Déclaration des habitants de Rupert's Land et du Nord-Ouest » et devient chef du gouvernement provisoire de la rivière Rouge.

août 03, 1871

Signature du Traiténo 1

Peuples autochtones 

Le Traité no 1

Le premier traité depuis la Confédération est signé à Lower Fort Garry, au Manitoba. Premier d’une longue série de « traités numérotés », le Traité no 1 est signé par la Couronne, ainsi que par les nations des Ojibwés et des Moskégons. Le traité décrit notamment l’approvisionnement en bétail, l’équipement agricole et la création d’écoles en échange desquels les Autochtones cèdent de larges parties de leurs territoires de chasse.

août 21, 1871

Peuples autochtones 

Le traité no 2

Le 17 août, le traité no 2 est signé par les Chippewas.

juin 01, 1873

Cyprès, collines

Peuples autochtones 

Massacre des collines du Cyprès

Une bande de chasseurs de loups, à la recherche d'un cheval volé, tuent 20 Assiniboines qui campaient dans les collines du Cyprès. Certains des agresseurs seront poursuivis, mais aucun ne sera condamné. L'événement accéléra l'arrivée de la police.

octobre 03, 1873

Peuples autochtones 

Le traité no 3

Le traité no 3 est signé par les Saulteaux (Chippewa) du nord ouest de l'Ontario et du Manitoba. Pour la cessation d'un terrain comprenant environ 55 000 pieds carrés, le gouvernement du Dominion ne réservait qu'un peu plus qu'un mille carré pour chaque famille comprenant 5 membres; de plus, il s'engageait à verser 12$ par tête et une compensation de 5$ par tête.

septembre 15, 1874

Peuples autochtones 

Le traité no 4

Le traité no 4 est signé par les Cris et les Chippewas à Fort Qu'Appelle, en Saskatchewan.

octobre 01, 1874

Fort Macleod

Colonisation 

Fondation de Fort MacLeod

Cent cinquante membres de la Police à cheval du Nord-Ouest fondent le premier poste de police de l'actuelle Alberta, sur une île de la rivière Oldman, et le nomment en l'honneur du sous-commissaire John F. MacLeod.

septembre 20, 1875

Peuples autochtones 

Le traité no 5

Le traité no 5 est signé par les Cris des marais et les Chippewas, au lac Winnipeg.

août 23, 1876

Campement cri

Peuples autochtones 

Le traité no 6

Le traité no 6 est signé par les Indiens des Plaines et les Cris des bois, à Fort Carlton, en Saskatchewan.

septembre 22, 1877

Red Crow

Peuples autochtones 

Le traité no 7

Les Pieds-Noirs et les autres tribus du centre-sud de l'Alberta signent le traité no 7 à Blackfoot Crossing. En vertu de ce traité, les autochtones cèdent ce territoire à la Couronne contre des réserves, des versements et des rentes.

janvier 01, 1884

Peuples autochtones 

Création de pensionnats

Des amendements à la Loi sur les Indiens de 1876 donnent lieu à la création de pensionnats indiens financés et gérés par le Gouvernement du Canada et les Églises romaines catholiques, anglicanes, méthodistes, presbytériennes et unies. Le Gouvernement du Canada interdit aussi toutes les cérémonies autochtones.

janvier 01, 1885

Colonisation 

Taxe d’entrée imposée aux Chinois

Les immigrants chinois étaient obligés de payer une taxe d’« entrée » ou de « capitation » de 50 $ avant d’être admis au Canada. C’était le seul groupe ethnique obligé de s’acquitter de cette taxe pour entrer au Canada. En 1903, la taxe est fixée à 500 $. Le nombre de Chinois qui paie cette taxe au cours de la première année de l’entrée en vigueur du nouveau montant de la taxe passe de 4719 à 8.

mars 26, 1885

Peuples autochtones 

Bataille de Duck Lake

À Duck Lake, en Saskatchewan, Leif Crozier et sa troupe de 98 membres de la police à cheval du Nord-Ouest sont écrasés par les Métis, commandés par Gabriel Dumont. Cet affrontement sera à l'origine de la Résistance du Nord-Ouest.

décembre 15, 1890

Sitting Bull

Peuples autochtones 

Mort de Sitting Bull

Tatanka Iyotake, le guerrier sioux et chef de la tribu Hunkpapa Lakota, aussi connu sous le nom de Sitting Bull, décède à Standing Rock, dans le Dakota du Sud. Sitting Bull a été l’un des meneurs de la résistance autochtone envers l’expansion américaine vers l’Ouest. Avec son peuple, il cherche un asile au Canada, mais doit repartir lorsque le gouvernement canadien refuse de leur édifier une réserve. Sitting Bull est tué lors d’une fusillade, alors que les autorités américaines tentent d’exécuter un mandat d’arrestation contre lui.

décembre 29, 1890

Peuples autochtones 

Massacre à Wounded Knee

À Wounded Knee, au Dakota du Sud, des troupes américaines massacrent quelque 200 hommes, femmes et enfants sioux au cours du dernier affrontement armé d'importance entre les autochtones et les soldats américains.

janvier 01, 1896

Colonisation 

Sifton encourage l'immigration

Clifford Sifton élimine les formalités administratives, élargit les critères de sélection des immigrants potentiels et offre des primes à ceux qui viennent coloniser l'Ouest canadien, les meilleures terres nouvelles. Il en résulte un afflux d'immigrants venus de l'Est et du Sud de l'Europe, qui changent à jamais la composition de la population canadienne.

juin 21, 1899

Pitikwahanapiwiyi (Poundmaker), chef des Cris des Plaines, 1885

Peuples autochtones 

Traité no 8

Par la signature du traité no 8, les Cris, les Castors, les Chipewyans et les Esclaves cèdent le Nord de l'Alberta au gouvernement fédéral.

avril 17, 1903

Barr, camp des colons de

Colonisation 

Arrivée des colons de Barr

Les colons de Barr arrivent à Saskatoon où ils passent deux semaines à se réorganiser avant de prendre le train vers la colonie de Barr, à la frontière de l'Alberta.

janvier 01, 1920

Peuples autochtones 

Pensionnats indiens devient obligatoire

Le surintendant général adjoint des Affaires indiennes Duncan Campbell Scott rend la fréquentation des pensionnats indiens obligatoire pour tout enfant autochtone entre sept et seize ans.

février 26, 1920

Peuples autochtones 

Modification de la Loi sur les Indiens prévoit l’émancipation forcée des autochtones

La modification de la Loi sur les Indiens inclut une loi impopulaire prévoyant l'émancipation forcée des autochtones que le gouvernement jugeait à propos de radier des listes des bandes. Le terme « émancipation » désigne le processus juridique le plus courant qui pouvait amener des autochtones à perdre leur Statut d'Indien sous le régime de la Loi sur les Indiens.

février 24, 1925

Peuples autochtones 

Le Traité du lac des Bois

Le Canada signe un traité touchant les frontières avec les États-Unis qui prévoit une commission de contrôle international du lac des Bois.

janvier 01, 1955

Peuples autochtones 

Le gouvernement fédéral étend le système des pensionnats

Le gouvernement fédéral étend le système des pensionnats indiens et des auberges aux Inuits dans le Grand Nord.

janvier 01, 1960

Peuples autochtones 

La rafle des années 60

Alors que les pensionnats indiens ferment, des milliers d’enfants autochtones sont retirés de leurs familles par des travailleurs sociaux des gouvernements fédéraux et provinciaux et sont placés dans des familles d’accueil. Ces maisons sont souvent non autochtones. Certains enfants sont même envoyés à l’extérieur du Canada.

février 14, 1973

Whitehorse, rapides de

Peuples autochtones 

Revendications territoriales au Yukon

Le gouvernement fédéral crée un comité pour négocier les revendications territoriales au Yukon.

mars 18, 1973

Hay River, église de

Peuples autochtones 

Première réserve indienne dans les Territoires du Nord-Ouest

La première réserve indienne dans les Territoires du Nord-Ouest est créée à Hay River.

septembre 07, 1973

Peuples autochtones 

La Cour suprême permet une revendication de territoire

La Cour suprême des Territoires du Nord-Ouest permet à la Fraternité des premières nations des Territoires du Nord-Ouest de déposer une requête en revendication pour le tiers des Territoires du Nord-Ouest.

janvier 01, 1976

Peuples autochtones 

Présentation des revendications territoriales du Nunavut au gouvernement

L’Inuit Tapirisat du Canada a soumis une proposition formelle de revendications territoriales au gouvernement du Canada.

juillet 19, 1979

Peuples autochtones 

Manifestation des femmes autochtones contre la Loi sur les Indiens

Vingt-huit Autochtones du groupe de femmes de la Première Nation de Tobique organisent une marche de protestation de 160 km de la réserve d’Oka, au Québec, à Ottawa. Les femmes souhaitent ainsi attirer l’attention nationale sur les mesures discriminatoires à l’égard des femmes qui sont contenues dans la Loi sur les Indiens.

juillet 30, 1981

Peuples autochtones 

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU met en évidence le caractère discriminatoire de la Loi sur les Indiens

Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH) présente sa décision dans l’affaire Lovelace. Sandra Lovelace, de la Première Nation malécite, qualifie de discriminatoire la perte de son statut d’Indienne du fait de son mariage avec un Autochtone non inscrit. Le CDH déclare alors la perte de statut de Mme Lovelace comme un cas d’ingérence culturelle.

juin 05, 1984

Peuples autochtones 

Convention définitive des Inuvialuits

Après dix années de négociations, la Convention définitive des Inuvialuits, constituant la deuxième entente finalisée au Canada portant sur des revendications territoriales globales et la première dans le Grand Nord, a été conclue dans les Territoires du Nord-Ouest. Les Inuvialuits ont échangé le droit exclusif d’utilisation de leurs terres ancestrales contre des garanties en matière de droits sur certaines terres, de protocoles concernant la faune et de financements.

juin 17, 1985

Peuples autochtones 

juillet 11, 1990

Oka, affrontement d'

Peuples autochtones 

Affrontement à Oka

Un affrontement commence à Oka, au Québec, lorsque la police essaie d'enfoncer une barricade érigée par les Mohawks afin d'empêcher l'expansion d'un terrain de golf sur des terres qu'ils disent leur appartenir. Les manifestants se rendent aux militaires le 26 septembre après un siège de deux mois.

août 17, 1990

Peuples autochtones 

Intervention des Forces canadiennes à Oka

Le premier ministre Robert Bourassa demande que les Forces canadiennes remplacent la Sûreté du Québec (SQ) pour tenter de mettre fin à la crise d'Oka. Les Mohawks de Kanesatake avaient érigé des barricades pour protester contre l'agrandissement d'un terrain de golf sur des terres revendiquées. Le caporal Marcel Lemay de la SQ y trouva la mort le 11 juillet, lorsque la SQ avait tenté de démanteler les barricades. La crise d'Oka se dénouera paisiblement 78 jours après avoir commencé.

octobre 30, 1990

Phil Fontaine

Peuples autochtones 

Phil Fontaine parle de l’abus dont il a été victime dans les pensionnats

Grand Chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba, Phil Fontaine, parle de l’abus dont il a été victime dans les pensionnats indiens. Il donne plusieurs entrevues aux médias, raconte les abus et réclame une enquête publique.

avril 22, 1992

Peuples autochtones 

Entente sur la revendication territoriale globale des Gwich'in

Le Conseil tribal des Gwich’in, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et le gouvernement du Canada ont signé l’Entente sur la revendication territoriale globale des Gwich'in. Portant sur des terres dans le delta du Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest et au Yukon, cet accord prévoit l’extension de droits de chasse spéciaux autorisant la chasse d’animaux à fourrure dans l’ensemble de la région de règlement.

novembre 03, 1992

Peuples autochtones 

Acceptation par les Inuits des termes de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut

Les Inuits admissibles aux avantages prévus par l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut ont majoritairement voté pour l’acceptation des termes de cet accord. Conjointement avec la Loi sur le Nunavut, l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut a conduit à la création du territoire du Nunavut.

janvier 30, 1993

Peuples autochtones 

L’entente sur Gwaii Haanas est signée

Le Conseil de la nation haïda et le gouvernement du Canada signent l’entente sur Gwaii Haanas, qui désigne cette île la plus au sud de l’archipel de Haida Gwaii comme réserve de parc national et site du patrimoine haïda. Vers la fin des années 1970 jusqu’à 1985, la coupe à blanc menace l’île, sa population et son patrimoine culturel. Les protestations haïdas mettent un terme à l’exploitation forestière et mènent à cette entente.

février 15, 1996

Peuples autochtones 

Accord portant sur les revendications territoriales des Nisga'a

Des représentants officiels des gouvernements fédéral et provincial signent un accord sur les revendications territoriales avec les Nisga'a du Nord-Ouest de la Colombie-Britannique. L’Accord définitif prévoit des paiements en espèces aux Nisga’a d’environ 190 millions de dollars sur un certain nombre d’années, et reconnaît à cette nation la propriété et l’autogouvernance de près de 2000 km2 de terres nisga’a dans la vallée du fleuve Nass.

mai 20, 1999

Cour suprême du Canada

Peuples autochtones 

Droit de vote aux autochtones hors-réserve

La Cour suprême du Canada décide à l'unanimité d'ouvrir les élections des bandes autochtones aux membres hors réserve des bandes. Elle statue que leur exclusion viole les dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés.

juin 30, 1999

Saumon

Peuples autochtones 

Traité de partage du saumon du Pacifique

Le Canada et les États-Unis signent un traité régissant la conservation et le partage du saumon du Pacifique, qui migre entre les eaux des deux pays.

décembre 13, 1999

Peuples autochtones 

Le traité Nisga'a approuvé

La Chambre des communes vote (217-48) en faveur d'un projet de loi accordant aux Nisga'a du nord-ouest de la C.-B. le droit à l'autonomie gouvernementale. La bande reçoit 2000 m2 de terre et 253 millions de dollars. En retour, ils acceptent de payer des impôts et abandonnent toute future plainte.

avril 13, 2000

Peuples autochtones 

Traité Nisga'a

La gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson, accorde la sanction royale au traité Nisga'a.

mars 10, 2001

Peuples autochtones 

Les Nuu-chah-nulth acceptent un traité

Le conseil tribal Nuu-chah-nulth, le plus grand groupe autochtone de la Colombie-Britannique, conclut un traité avec les gouvernements fédéral et provincial. Ce traité lui accorde une autonomie accrue sur ses territoires des îles de Vancouver et Meares et un important et unique règlement monétaire.

octobre 18, 2003

Peuples autochtones 

Revendications territoriales de la Première Nation de Kluane

La Première Nation de Kluane, qui vit sur le territoire de Burwash Landing, un ancien poste de traite, a signé l’Entente définitive de la Première Nation de Kluane relative à ses revendications territoriales et à son autonomie gouvernementale avec les gouvernements du Canada et du Yukon. La protection du patrimoine culturel des Premières Nations du Yukon constituait l’un des nombreux objectifs de cette entente définitive.

janvier 01, 2007

Peuples autochtones 

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens

La Convention de règlement relative aux pensionnats indiens verse des compensations aux survivants des pensionnats indiens. Tous les survivants reçoivent le Paiement d’expérience commune, basé sur le nombre d’années pendant lesquelles ils ont fréquenté les pensionnats indiens. Les plaintes d’abus sexuel et physique sont traitées cas par cas.

juillet 03, 2007

Colonisation 

Fontaine commémorative offerte à la ville de Québec

La famille Simons offre à la ville de Québec la fontaine de Tourny, en célébration du 400e anniversaire de la ville. Cette fontaine, l'une des six exemplaires, date de la deuxième moitié du 19ième siècle, et ornait l'extrémité des Allées de Tourny, à Bordeaux en France. Elle fut démontée pièce par pièce, envoyée à l'Île d'Orléans pour être ensuite remontée à Québec.

décembre 31, 2007

Colonisation 

Coup d'envoi des cérémonies du 400e anniversaire de Québec

Avec un spectacle réunissant 400 artistes sur une scène en plein air à Québec, le coup d'envoi est donné aux festivités du 400e, célébrant la fondation de la ville de Québec.

juin 01, 2008

Peuples autochtones 

Commission de vérité et réconciliation du Canada

Le gouvernement canadien autorise la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) à documenter la vérité et à informer tous les Canadiens au sujet de ce qui s’est passé dans les pensionnats indiens.

juin 11, 2008

Peuples autochtones 

Excuses présentées aux anciens élèves des pensionnats

Le premier ministre Stephen Harper, au nom du gouvernement canadien, prononce, à la Chambre des communes, des excuses officielles aux anciens élèves des pensionnats, à leurs familles et aux communautés pour le rôle joué par le Canada dans l''exploitation des pensionnats. Le gouvernement reconnaît ainsi l'impact néfaste et durable des pensionnats sur les cultures, le patrimoine et les langues autochtones. Certains ont critiqué l'excuse, soulignant qu'elle exlut spécifiquement les étudiants de Terre-Neuve et Labrador, du Nouveau-Brunswick et de l'île-du-Prince-Édouard.

avril 03, 2009

Peuples autochtones 

Traité des Tsawwassen

Entrée en vigueur officielle du traité signé avec la Première Nation Tsawwassen de Colombie-Britannique qui offre aux Autochtones de la vallée du Bas-Fraser l'appui financier nécessaire pour revitaliser économiquement leur région. C'est le premier traité faisant intervenir une région urbaine à être signé par la Colombie-Britannique.

juin 16, 2010

Peuples autochtones 

Premier événement national de la Commission de vérité et de réconciliation

La Commission de vérité et de réconciliation lance son premier événement à Winnipeg, au Manitoba. On y explore l'histoire des pensionnats, le vécu des anciens élèves et de leurs familles, et l'impact de ces établissements sur les communautés autochtones. Six autres événements sont ensuite organisés dans d'autres villes canadiennes, puis une cérémonie de clôture nationale à Ottawa.

novembre 29, 2011

Peuples autochtones 

Accord sur les revendications territoriales concernant la Région marine d’Eeyou

L’Accord sur les revendications territoriales concernant la Région marine d’Eeyou, reconnaissant le titre et les droits ancestraux sur la Région marine d’Eeyou des Cris d’Eeyou Istchee, a reçu la sanction royale. Aboutissement d’un processus de revendications territoriales lancé en 1974, cet accord est inhabituel en ce sens que sa portée est interprovinciale, la région de règlement des revendications territoriales couvrant le littoral du nord du Québec ainsi que des îles situées au large des côtes réclamées par le Nunavut.

août 15, 2013

Peuples autochtones 

Le mât héraldique commémoratif de Gwaii Haanas, sculpté par une équipe d’artisans haïdas sous la supervision de Jaalen Edenshaw, est érigé dans la réserve de parc national de Gwaii Haanas et le site du patrimoine haïda sur Haida Gwaii. Ce mât est le premier érigé sur Gwai Haanas en plus de 130 ans. Il marque le site de la confrontation de 1985 à propos du projet de coupes à blanc sur le territoire qui mène, 8 ans plus tard, soit en 1993, à l’entente sur Moresby Sud. Cette entente amène la création de Gwaii Haanas, un partenariat entre la nation haïda et Parcs Canada pour la sauvegarde du patrimoine et de l’environnement.

mars 04, 2014

Peuples autochtones 

Accord sur l’autonomie gouvernementale de la Nation des Dakotas de Sioux Valley

L’Accord sur l’autonomie gouvernementale de la Nation des Dakotas de Sioux Valley, premier accord d’autonomie gouvernementale pour une Première Nation des Prairies, a reçu la sanction royale. Les Dakotas de Sioux Valley vivent sur le territoire de Brandon au Manitoba. Les protocoles d’autonomie gouvernementale, qui ne constituent pas des traités, octroient à une Première Nation une plus grande maîtrise sur les décisions en matière de développement économique, de gestion des terres, d’éducation, de logement et de gestion des services publics.

mars 27, 2014

Peuples autochtones 

Dernier événement national de la Commission de vérité et réconciliation

Le septième et dernier événement national de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) s’est déroulé sur trois jours à Edmonton, en Alberta. La CVR avait pour but de permettre aux personnes, aux familles et aux collectivités de partager les expériences vécues dans les pensionnats.

mai 16, 2014

Peuples autochtones 

Aperçu opérationnel national sur les cas de femmes autochtones disparues et assassinées

La GRC rend public son Aperçu opérationnel national sur les cas de femmes autochtones disparues et assassinées. Les recherches ont permis de recenser 1 181 dossiers de femmes autochtones disparues et assassinées dans les bases de données policières canadiennes : 164 disparitions (depuis 1952) et 1 017 meurtres (de 1980 à 2012).

juin 25, 2014

Peuples autochtones 

La Ville de Vancouver reconnaît que la ville repose sur des terres autochtones non cédées

Pendant son Année de la réconciliation, le conseil municipal de Vancouver a reconnu à l’unanimité que la ville avait été construite sur des terres autochtones non cédées. La motion stipulait entre autres que « la ville moderne de Vancouver a été fondée sur les terres traditionnelles des Premières Nations Musqueam, Squamish et Tsleil-Waututh [...] Ces terres n’ont jamais été cédées à la suite d’une guerre, d’un abandon ou de la signature d’un traité. »

novembre 03, 2015

Peuples autochtones 

Ouverture du Centre national pour la vérité et réconciliation

Le Centre national pour la vérité et réconciliation, qui archive tous les dossiers, documents et témoignages recueillis par la Commission de vérité et réconciliation du Canada au sujet des pensionnats indiens, ouvre ses portes à l’Université du Manitoba, à Winnipeg. Le Centre et la Commission sont tous deux fondés selon la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007.

août 03, 2016

La route des larmes

Peuples autochtones 

Ottawa lance une enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées

Le gouvernement fédéral lance l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, nommant cinq commissaires et décrivant le mandat qui leur est confié. Il s’engage à débourser 53 860 000 $ sur deux ans pour l’enquête, dans le but de produire des recommandations de mesures concrètes visant à réduire le taux anormalement élevé de violence envers les femmes et les filles autochtones au Canada. L’enquête doit mettre l’accent sur la prévention en plus de se pencher sur la lutte contre les problèmes de discrimination systémiques et sociétaux.

décembre 21, 2016

Val-d'Or

Peuples autochtones 

Québec annonce une enquête sur le traitement des Autochtones

Après des mois de pression populaire menée par des chefs autochtones, le premier ministre du Québec Philippe Couillard annonce que la province va ouvrir une enquête publique sur la discrimination systématique envers les Autochtones. Les demandes pour cette enquête se multiplient à la suite d’un reportage de Radio-Canada paru en octobre 2015 portant sur le mauvais traitement et les sévices infligés à des femmes autochtones par des policiers de Val-d’Or.