Bernardus G., « Ben » Bogisch. Chef de musique, compositeur, pianiste, professeur (La Haye, Pays-Bas, 2 novembre 1932 - Napanee, Ont., 9 septembre 2012). A.R.C.M. 1965, L.T.C.L. 1965, Associate (LCM) 1965. Il émigra au Canada en 1953 et fut engagé comme musicien dans les Forces armées canadiennes, où il joua de la trompette, du cor et de la clarinette. Il voyagea beaucoup en Europe et en Corée à titre de clarinettiste de la musique de l'Artillerie royale canadienne, et effectua, à titre civil, des tournées européennes (1956-59) comme pianiste avec un ensemble tzigane. De retour au Canada et dans l'armée, il fit partie de la Princess Patricia's Canadian Light Infantry Band à Edmonton (1959-62). Il prit des cours de direction d'harmonie (1962-65) en Angleterre à la RMSM (Kneller Hall), où il remporta sept des onze prix disputés; il obtint également des diplômes au TCL et au RCM. Revenu au Canada, il fut quelque temps dir. mus. de la Royal Canadian Dragoons Band à Gagetown, N.-B. (1965). Plus tard cette année-là, il fut nommé officier responsable de la formation musicale à l'École de musique des Forces canadiennes de Victoria, C.-B. En cette qualité, il rédigea à l'intention exclusive des Forces armées canadiennes des ouvrages sur l'harmonie, l'instrumentation de la musique militaire et le développement de l'oreille. En 1970, il devint dir. mus. de la Naden Band, à Victoria, qu'il dirigea dans des centaines de concerts au Canada et à l'étranger. En 1975, il fut affecté à la Canadian Forces Stadacona Band à Halifax, N.-É. Quand il prit sa retraite des Forces armées canadiennes en 1983 avec le grade de major, il avait composé quelque 25 pièces pour harmonie, notamment l'ouverture Chebucto (1968) et Huronian Episode (1971), toutes deux publiées chez Boosey & Hawkes. Bogish, qui dessina et fabriqua plusieurs dulcimers, construisit également un clavicorde (1978) et un clavecin (1979), qu'il utilisa notamment lors de conférences et de concerts de musique folklorique et de musique ancienne pour clavier données au Nouveau-Brunswick. Il fut invité, en 1988, à jouer du dulcimer et du clavicorde à l'émission « New Faces » du réseau Atlantic Satellite. Il prépara une séquence musicale pour le Nova Scotia Tattoo de juillet 1991.