Laplante, Bruno

Bruno Laplante. Baryton (Beauharnois, près Montréal, 1er août 1938). Premier prix chant (Conservatoire de musique du Québec à Montréal, CMM) 1964. Bruno Laplante étudie au Conservatoire de musique du Québec de 1958 à 1964 avec Dina Narici, Raoul Jobin, Roy Royal et Dick Marzollo. Boursier du gouvernement du Québec (1964-1965), Prix d'Europe 1966 et boursier du Conseil des arts du Canada (1966-1968) et du Goethe-Institut de Munich (1967), il étudie en Allemagne puis à Paris avec Pierre Bernac et à Montréal avec Lina Narducci. Il présente son premier récital à Paris en 1966, et en 1968, il fait ses débuts à l'opéra dans Le Mariage secret de Cimarosa en Allemagne. Ses tournées en Europe le consacrent comme un récitaliste de classe internationale. De retour au Canada, il reçoit le Prix spécial d'interprétation pour ses créations de mélodies canadiennes au Concours national des Jeunesses musicales du Canada (JMC) à Guelph, Ont. (1967).

Rôles d'opéra

Pour les JMC, outre ses récitals, il fait des tournées avec le comédien Jacques Zouvi (1969-1970), Anna Chornodolska (1970-1971) et dans La Flûte enchantée (1973-1974) et Le Barbier de Séville (1975-1977). Il chante Roger (Ciboulette, 1970) avec le Théâtre lyrique du Québec, Moralès (Carmen, 1971) avec l'Orchestre symphonique de Montréal et, à la SRC, Albert (Werther, 1969), le Comte Gil (Le Secret de Suzanne, 1971), Mercutio (Roméo et Juliette, 1972), Ananias (La Fournaise ardente, 1973) et Ramiro (L'Heure espagnole, 1975). Avec l'Opéra du Québec, il participe aux productions Il Trittico (le notaire, 1971), Manon (M. de Brétigny, 1973) et Don Giovanni (Masetto, 1974). Il tient le rôle titre dans Le Magicien de Vallerand au théâtre de la Poudrière en 1974 et fonde la même année l'Ensemble cantabile de Montréal. En 1977, il chante pour la télévision allemande dans la création d'un opéra inachevé et inédit de Debussy, La Chute de la maison Usher (rôle de Roderick), et entreprend une tournée en Europe avec la Société de musique contemporaine du Québec, interprétant Rivages de Serge Garant.

Concertiste

La voix souple et nuancée de Laplante ainsi que ses exceptionnelles qualités d'interprète de la mélodie romantique lui méritent en 1977 le Grand prix du disque de l'Académie du disque français pour le coffret Le Livre d'or de la mélodie française (vol. I). Il effectue en 1978 une tournée de trois semaines en France, en Belgique et en Norvège avec la pianiste Janine Lachance. En 1985, Laplante effectue deux autres tournées, une au Japon et l'autre en Chine en duo avec le soprano Brigitte Toulon. L'année suivante, il fonde les Nouvelles Variétés lyriques. En 1987, il tient le rôle de Zurga dans Les Pêcheurs de perles de Bizet au théâtre d'Avignon, puis donne des récitals au Brésil ainsi qu'à Athènes. Il effectue en 1988 une nouvelle tournée au Japon avec le pianiste Marc Durand, puis à Singapour, Djakarta, Hong Kong et au Caire avec Brigitte Toulon. En 1989, il forme un duo avec le soprano France Duval avec qui il enregistre Dialogues d'amoureux (1990, AN-9401) et Poèmes vocaux (1995, AN 2 9406) et continue de se produire.

Réalisations exceptionnelles

En plus de sa carrière de concertiste, Laplante est, depuis 1994, directeur artistique de sa compagnie de production, Le Nouveau Théâtre Musical (NTM). En mai 2004, la compagnie effectue la première publication connue et la première mondiale de la cantate Fernand de Charles Gounod. Bruno Laplante est récipiendaire de la médaille de l'Assemblée nationale (2003).

Discographie

Berlioz : Les Nuits d'été op. 7 et autres; Durand p, Gaudreau cor; 1983; Calliope CAL-1883.

Bizet, Lalo : mélodies; Durand p; 1983; Calliope CAL-1882.

Chausson Le Roi Arthus : Ch de Radio France, O national de France, Friend c orch, Laplante (Merlin); 1981; 4-MFR 179-S.

Daunais Fantaisie dans tous les tons, Sept épitaphes plaisantes et autres: L.-P. Pelletier p; 1971; RCI 294.

Dialogues d'amoureux : Duval sop, Webster p; 1990; Analekta AN-9401 (CD).

Duparc : intégrale des mélodies; Lavigne mezzo, Durand p; 1982; Calliope CAL-1890.

Fauré, Papineau-Couture, Coulthard, Kolinski et autres : Laferrière sop, Durand p; 1980; RCI 515, (Coulthard) 6-ACM 10.

Fauré, Vallerand, Alain Gagnon, V. Bouchard (arr) : Grinhauz vn, Bogasewicz vn, Verebes al, Valleau vc, Lederer cb, Sosa p, L.-P. Pelletier p, Newmark p; 1973; RCI 393, (Vallerand) 3-ACM 19.

Garant Rivages : Ens SMCQ, Garant dir; 1977; RCI 475.

Liszt, Lavallée, Pépin, Prévost : Lachance p; 1977; RCI 426, (Prévost) 6-ACM 28, (Lavallée) 4-RCI 513.

Le Livre d'or de la mélodie française I: Massenet, Hahn, Gounod; Lachance p, Mignault vc, Millaire réc; 1974-76; 3-Calliope CAL-183050 et 3-Analekta AN-9402-9404 (CD); disponibles individuellement sur Calliope CAL-1830 (Massenet), 1840 (Hahn), 1850 (Gounod).

Le Livre d'or de la mélodie française II : Chausson, Franck, Lekeu, Chabrier; Lachance p; 1977-78; 3-Calliope CAL-186080; disponibles individuellement sur Calliope CAL 1860 (Chausson), 1870 (Franck et Lekeu), 1880 (Chabrier).

Massenet Chérubin : Ch et O de la Radio néerlandaise, Lewis c orch, Laplante (le Philosophe); 1984; Klassiek KRO 6818-276.

Offenbach : Six fables de La Fontaine et autres; Durand p; 1980; Calliope CAL-1881.

Poulenc Dialogues des carmélites : Ch et O de la Radio néerlandaise, Fournet c orch, Laplante (Marquis de la Force); 1985; Klassiek KRO 6818-507.

Satie : intégrale des mélodies; Durand p; 1985; Calliope CAL-1884 et Amplitude OPCD-1002.

Voir aussi Ensemble cantabile de Montréal.

Bibliographie

Daniel MOISAN, « Bruno Laplante, enthousiasme et non-conformisme », Aria, III (aut. 1980).

Véronique ROBERT, « Bruno Laplante et ses gitans de l'opéra », L'Actualité, X (mars 1985).