Action française, L'



Groulx, Lionel
Lionel Groulx n'a eu cesse de poser la question inquiétante de la survie du fran\u00e7ais et du catholicisme dans un environnement urbain, industriel et anglo-saxon (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-16657).

Action française, L'

 L'Action française est un mensuel publié à Montréal entre 1917 et 1928. Cette publication est l'organe d'un groupe d'intellectuels d'allégeance cléricale et nationaliste, qui y poursuivent la campagne pour la défense de la langue française entreprise depuis 1913 avec la Ligue des droits du français. En 1920, l'abbé Lionel GROULX devient le leader du groupe qui prend le nom de Ligue d'action française en 1921. Flirtant, en 1922, avec l'indépendance politique, la revue préconise finalement, en 1927, un meilleur respect des droits de la minorité canadienne-française dans le cadre de la Confédération canadienne. Les nationalistes de L'Action française déplorent la faiblesse économique de leurs compatriotes et s'inquiètent de la croissance des investissements américains au Québec. Les plus traditionalistes croient que l'indépendance économique des Canadiens français passe par une politique économique axée d'abord sur l'agriculture. Cependant, la majorité souhaite un développement modéré de l'industrialisation et de l'urbanisation. À l'intention d'un public plus large, les membres de la Ligue publient annuellement l'Almanach de la langue française. Ils animent également une maison d'édition et une librairie.

Lecture supplémentaire

  • Susan Mann Trofimenkoff, Action française (1975).