Alexander S. Wilson

Alexander Sheldon Wilson (Montréal, QC, 1er décembre 1907 - Hidalgo, TX, É-U, 9 décembre 1994). Alex Wilson est un coureur à pied qui a porté les couleurs du Canada lors des JEUX OLYMPIQUES d'été de 1928 et de 1932 en ATHLÉTISME.

Alexander S. Wilson

Alexander Sheldon Wilson (Montréal, QC, 1er décembre 1907 - Hidalgo, TX, É-U, 9 décembre 1994). Alex Wilson est un coureur à pied qui a porté les couleurs du Canada lors des Jeux Olympiques d'été de 1928 et de 1932 en athlétisme.

En juillet 1928, Alex Wilson, un athlète qui arbore les couleurs du Montreal Amateur Athletic Association, s'illustre pour la première fois sur la scène canadienne. Lors de ces essais pour les Jeux olympiques d'Amsterdam, le coureur montréalais obtient une deuxième place aux 400 mètres et une troisième place aux 800 mètres. Ces résultats lui permettent de participer à ses premiers Jeux olympiques quelques semaines plus tard. En compagnie de Phil Edwards, James Ball et Stanley Glover, il remportera la médaille de bronze lors des 4 x 400 mètres.

Dès l'automne suivant, le coureur prend la route des États-Unis afin de poursuivre ses études à l'University of Notre-Dame, située à South Bend en Indiana. Rapidement, il deviendra une grande vedette sportive à cet endroit.

En février 1929, il prend part au Milrose Games, une rencontre intérieure d'athlétisme qui se déroule au Madison Square Garden à New York. Il participe aux 600 verges et se distingue au Medly Relay alors que son équipe formée de Phil Edwards, Percy Williams et James Ball remporte la médaille d'or.

Alex Wilson continue sa progression et s'illustre à nouveau en juillet 1930, à Toronto, en parcourant la distance de 500 verges en 57 secondes. Lors de cette épreuve, il franchit le quart de mille en moins de 50 secondes et devient ainsi un des trois Canadiens à réaliser cet exploit à cette époque. Lors des championnats canadiens qui se déroulent quelques semaines plus tard, il remporte l'or aux 440 verges et obtient sa sélection pour les Jeux De L'Empire. Lors de cette compétition internationale réunissant les pays du Commonwealth britannique, il remporte la médaille d'or aux 440 verges, la médaille d'argent aux 4 X 440 verges et le bronze aux 880 verges.

En février 1931, il est de retour au Madison Square Garden à New York où il termine troisième lors de l'épreuve de 600 verges. Douze mois plus tard, au seuil d'une année qui sera exceptionnelle, il remportera enfin la victoire sur cette distance lors de ces jeux intérieurs.

Au début de l'été 1932, il est considéré comme un des favoris pour remporter une médaille aux 400 mètres et aux 800 mètres lors des Jeux olympiques qui se dérouleront à Los Angeles. Mais auparavant, il devra être sélectionné sur l'équipe nationale. Lors des championnats canadiens qui ont lieu le 15 et 16 juillet 1932, c'est Wilson qui fait le serment olympique au nom des athlètes. Lors de ces championnats, il inscrit un nouveau record canadien et remporte l'or aux 400 mètres et il parvient à prendre la mesure de Phil Edwards sur 800 mètres. Il terminera sa carrière en beauté aux Jeux olympiques de Los Angeles en montant sur le podium à trois reprises. D'abord, aux 400 mètres, où il battra le record du monde, mais devra se contenter de la médaille de bronze. Puis, aux 800 mètres, il réussira à devancer Edwards à nouveau et il terminera en deuxième place. Finalement, aux 4 X 400 mètres à relais, il remportera une médaille de bronze avec ses équipiers canadiens.

Après les Jeux de Los Angeles Alex Wilson mettra un terme à sa carrière sans toutefois quitter le giron de l'athlétisme. Il dispensera son expérience et son savoir comme entraîneur d'athlétisme et de natation à Loyala University, à Chicago, pendant dix-huit ans. En 1950, il reviendra à son alma mater pour assumer les fonctions d'entraîneur en athlétisme jusqu'en 1973. Durant son séjour à Notre-Dame, ses athlètes et ses équipes connaîtront du succès sur la scène nationale américaine tant sur la piste que lors des compétitions de cross-country.

Sa remarquable carrière lui vaut la reconnaissance de ses pairs. Il sera intronisé au Temple de la renommée d'Athlétisme Canada en 1954. Pour sa contribution comme entraîneur aux États-Unis, il sera élu au Helms Athletic Fondation Hall of Fame en 1967. Cinq ans plus tard, il sera nommé entraîneur de l'année par le NCAA Cross-Country Coaches Association. Finalement, en 2008, les portes de la U.S. Track and Field and Cross-Country Coaches Association Hall of Fame s'ouvriront pour lui. Pour souligner sa mémoire, l'University of Notre-Dame organise chaque année une rencontre d'athlétisme portant son nom.