Alfred Bryan

Alfred Bryan. Auteur-compositeur-interprète, parolier (Brantford, Ontario, 5 septembre 1871 - Gladstone, New Jersey, 1er avril 1958). Élevé à Brantford et, à partir de 1886, à London (Ont.), Alfred Bryan étudie au Collegiate Institute avant de déménager à Chicago où il est reporteur de journal.

Alfred Bryan. Auteur-compositeur-interprète, parolier (Brantford, Ontario, 5 septembre 1871 - Gladstone, New Jersey, 1er avril 1958). Élevé à Brantford et, à partir de 1886, à London (Ont.), Alfred Bryan étudie au Collegiate Institute avant de déménager à Chicago où il est reporteur de journal. Autour de 1905, il s'installe à New York, où il est arrangeur et auteur-compositeur pour des entreprises d'édition de musique. Son premier no 1 au palmarès en tant que parolier est une chanson tout à fait d'actualité dans les années 1910, « Come, Josephine in My Flying Machine » (musique de Fred Fisher). « Peg O' My Heart » (1913, musique de Fisher) atteint aussi la première place au palmarès. Cette chanson est interprétée par, entre autres, Guy Lombardo, Rosario Bourdon, Henry Burr(no 2 en 1913), Josephine Baker, les Harmonicats, Glen Miller, Jack Teagarden, Lawrence Welk et Andy Williams.

Parolier productif, talentueux et polyvalent, Alfred Bryan collabore avec des chanteurs de Tin Pan Alley (par ex., Alfred Gumble, George W. Meyer et Al Piantadosi) et sort des succès chaque année de 1906 à 1918 et de 1926 à 1928. Sa chanson « Give Me Your Affection, Honey » est écrite avec Carmen Lombardo. La chanson pacifiste « I Didn't Raise My Boy to be a Soldier », enregistrée en 1915, soulève la controverse et est interdite en Angleterre et en France. A. Bryan retrouve sa popularité avec le succès patriotique de 1918, « When Alexander Takes His Ragtime Band to France ». Beaucoup des chansons de Bryan, en particulier « Peg O' My Heart », deviennent des standards.

Il écrit les trames sonores de plusieurs spectacles de Broadway, tels que The Century Revue, de 1919 à 1921. Il s'installe ensuite à Hollywood et, de 1928 à 1949, écrit des chansons pour des films. On peut entendre sa chanson « Oui, Oui, Marie » dans What Price Glory (1952) et Al Jolson interprète la chanson humoristique « Who Paid the Rent for Mrs. Rip Van Winkle? » dans Mammy (1930).

A.Bryan est un membre fondateur de la ASCAP (American Society of Composers, Authors and Publishers). Même si seulement 230 chansons de Bryan sont enregistrées chez l'ASCAP, il semble qu'il ait écrit les paroles de plus de 700 chansons. Il publie aussi un livre de poésie, Pagan Love Lyrics (Californie, 1925). En 1970, il est intronisé au US Songwriters Hall of Fame et au panthéon de paroliers canadiens à son inauguration, en 2003. Sa chanson « Come, Josephine in My Flying Machine » a été intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens en 2010.