Allan Line

Bénéficiant de conceptions et de techniques innovatrices, les navires de la société Allan prospèrent sur l'Atlantique et sur les autres routes commerciales. Le premier paquebot en acier à parcourir l'Atlantique, en 1880, est le Buenos Ayrean de la compagnie Allan.

Allan, sir Hugh
Apr\u00e8s avoir été un prince de l'industrie du transport, Hugh Allan se tourne vers le chemin de fer, les communications et la finance (avec la permission des Biblioth\u00e8que et Archives Canada/C-26668).

La compagnie Allan est une société de transport maritime écossaise-canadienne fondée par le capitaine Alexander Allan (1780-1854) qui, en 1819, se rend de Greenock, en Écosse, jusqu'à Québec sur son brigantin, Jean, qu'il vient d'acquérir. En 1826, le deuxième fils du capitaine, Hugh Allan, se rend à Montréal où il crée une entreprise de transport maritime prospère. En 1839, son frère cadet, Andrew, vient le rejoindre. Deux autres de leurs frères établissent des bureaux à Greenock et à Liverpool. En 1854, le consortium Allan constitue en corporation la Montreal Ocean Steamship Company qui se voit adjuger, en 1856, le contrat pour le transport postal gouvernemental de Montréal à Liverpool.

Bénéficiant de conceptions et de techniques innovatrices, les navires de la société Allan prospèrent sur l'Atlantique et sur les autres routes commerciales. Le premier paquebot en acier à parcourir l'Atlantique, en 1880, est le Buenos Ayrean de la compagnie Allan. Après le tournant du siècle, la compagnie a de la difficulté à financer de nouveaux navires et elle est vendue à la Canadian Pacific Steamships Ltd. en 1909 (voir Canadien Pacifique).

Voir aussi Industrie du transport.


Lecture supplémentaire

  • Thomas E. Appleton, Ravenscrag (1974).

Liens externes