Amish

Les Amish, branche de l'Église mennonite est fondée en Alsace en 1693 par Jakob Ammann. Elle se distingue des autres communautés mennonites par ses habitudes vestimentaires extrêmement conservatrices et son rejet des progrès technologiques ainsi que du « monde » en général.

Amish

Les Amish, branche de l'Église mennonite est fondée en Alsace en 1693 par Jakob Ammann. Elle se distingue des autres communautés mennonites par ses habitudes vestimentaires extrêmement conservatrices et son rejet des progrès technologiques ainsi que du « monde » en général. Les membres de la communauté amish canadienne, arrivés des États-Unis à partir de 1815 et directement d'Europe en 1822, vivent dans le sud-ouest de l'Ontario. La communauté comptait, en 1991, environ 1000 membres baptisés et ayant conservé leur dialecte allemand. Aux offices religieux bihebdomadaires, toute la musique est chantée par les fidèles à l'unisson et sans accompagnement. Certaines congrégations emploient le « gros » hymnaire anabaptiste (« das dicke Buch ») intitulé Ausbund (Mennonite Publishing House, Scottdale, Penn., publié pour la première fois en Allemagne en 1564, ce qui en fait le plus vieil hymnaire protestant encore en usage); d'autres utilisent l'hymnaire « mince » (« das dünne Büchlein ») Unpartheyische Liedersammlung (« Recueil de chants non confessionnels », Mennonite Publishing House 1972) qui contient des chants de l' Ausbund et de l' Unpartheyisches Gesang-Buch (« Recueil de cantiques non confessionnels », Johann Bär, Lancaster, Penn. 1804, 6e éd. 1854). Les mélodies ne sont notées ni dans un ni dans l'autre recueil. Les Amish emploient aussi un condensé de l' Unpartheyisches Gesang-Buch intitulé Gemeinschaftliche Liedersammlung (« Recueil de cantiques de la confrérie ») où se trouvent des versions musicales notées, et généralement de rythme plus vif, des airs de l' Ausbund ; ce condensé fut publié pour la première fois en 1836 à Berlin (Kitchener),(Ont) En plusieurs siècles de transmission orale, les mélodies des cantiques de l' Ausbund (mélodies grégoriennes, hymnes de la Réforme, airs folkloriques, sacrés et profanes, du XVIe siècle) sont devenues très ornées.

Aux « chants du dimanche soir », lesquels, traditionnellement, offrent aux jeunes gens l'occasion de faire la cour aux jeunes filles, les Amish se servent du recueil « léger » et du Church and Sunday School Hymnal (Mennonite Publishing House 1902). Dans certaines écoles amish, les enfants chantent des mélodies du Church and Sunday School Hymnal et de Das [sic] Neue Kinder-Lieder (Pathway Publishers, éd. rév. 1972). La plupart des Amish ne dansent pas ni ne chantent d'airs profanes.


Lecture supplémentaire

  • Jackson, George P. "The American Amish sing medieval folk tunes today," Southern Folklore Q, vol 10, Jun 1945

    Umble, John. "Recent research in Amish hymn tunes," Mennonite QR, Jan 1950

    Burkhardt, Charles. "Church music of the Old Order Amish," Mennonite QR, vol 27, Jan 1953

    Mennonite Encyclopedia, 4 vols, ed Cornelius Krahn and Harold S. Bender (Scottdale, Pa 1955)

    Nettl, Bruno. "The hymns of the Amish: an example of marginal survival," J of American Folklore, vol 70, Oct-Dec 1957

    Gingerich, Orland. The Amish of Canada (Waterloo 1972)