Anglo-Canadian Leather Company Band

Anglo-Canadian Leather Company Band, ou Anglo-Canadian Concert Band. Harmonie dont le coeur fut un corps de musique regroupant des immigrants italiens travaillant à une tannerie de Huntsville, Ontario.

Anglo-Canadian Leather Company Band

Anglo-Canadian Leather Company Band, ou Anglo-Canadian Concert Band. Harmonie dont le coeur fut un corps de musique regroupant des immigrants italiens travaillant à une tannerie de Huntsville, Ontario. Elle fut fondée en 1900 par Charles Orlando Shaw, un homme bien nanti qui était aussi un cornettiste amateur. Il encouragea le développement de l'harmonie et mit à sa disposition une salle de répétition convenable, des partitions, des instruments et des uniformes. Il fit également construire un kiosque à musique. L'harmonie, constituée de quelque 40 employés de la tannerie, fut dirigée par Vincent Grosso jusqu'à ce que C. Shaw, en visite à Chicago pour prendre des leçons de cornet de Herbert L. Clarke, parvienne à persuader ce dernier de prendre la direction de l'ensemble en 1918. À son tour, Herbert Clarke recruta de nombreux musiciens d'autres harmonies canadiennes et américaines bien connues. Il agit également comme cornet solo même si, en répétition, C. Shaw assuma souvent ce rôle. Après leur déménagement à Huntsville, les nouvelles recrues obtenaient des emplois réguliers à l'Anglo-Canadian Leather Co. comme commis, machinistes, électriciens, etc., recevaient un salaire additionnel et étaient logés. L'harmonie comptait 69 instrumentistes.

Herbert Barrow fut directeur adjoint vers 1922 et H. Clarke démissionna en 1923. Frank Welsman lui succéda durant quelque temps (étés 1923, 1924) avant que le musicien américain Ernest Pechin, un cornet soloe ayant joué sous la direction de Sousa, soit engagé.

L'harmonie fut en vedette à la CNE durant une dizaine d'années et fut l'une des premières organisations du genre au Canada à participer à une émission de radio (CFRB, Toronto, 1926). Dans un article de Musical Canada (mars 1929), Alfred Zealley la décrivait comme « l'une des meilleures harmonies ouvrières au monde ». Elle n'effectua que peu de tournées, principalement dans le sud de l'Ontario, et ne fit pas d'enregistrements. L'harmonie cessa ses activités vers 1927. En 1986, Forester Press publia une brochure intitulée The Little Town Band that Grew and Grew ainsi qu'une cassette de la Huntsville Town Band avec le saxophoniste Paul Brodie, enregistrée en 1985 lors d'un concert en hommage à l'Anglo-Canadian Leather Co. Band.


Lecture supplémentaire

  • West, Bruce. "Music on the barge likely to be special," Toronto Globe and Mail, 16 Aug 1979

    Boyer, Robert J. "Muskoka's greatest musical organization was the Anglo-Canadian Band," Muskoka Sun, 16 Aug 1979

    Madeja, J. T. "The Anglo-Canadian concert band: a unique episode in the history of the band movement in North America," Journal of Band Research, vol 26:1, 1990