Anneau de fer

L'anneau de fer symbolise les devoirs et obligations professionnelles qui incombent aux ingénieurs canadiens.

Anneau de fer

L'anneau de fer symbolise les devoirs et obligations professionnelles qui incombent aux ingénieurs canadiens. La tradition remonte à 1922, date à laquelle un groupe d'ingénieurs de Montréal se réunit pour réfléchir à la solidarité qui devrait exister au sein de la profession et au moyen de donner des conseils aux membres de la profession. Ils proposent que sept des ingénieurs les plus éminents du Canada soient les piliers d'une organisation qui s'appellera la Société des sept gardiens et dont le but sera de créer un esprit de corps entre tous les ingénieurs canadiens. Ils demandent à Rudyard Kipling de leur proposer un rite : « Le rite d'engagement de l'ingénieur a été institué dans le simple but de sensibiliser le nouvel ingénieur à sa profession et aux valeurs qui l'entourent tout en indiquant à l'ingénieur pratiquant ses responsabilités d'accueillir et de soutenir ses nouveaux collègues. »

L'anneau de fer est adopté comme symbole de ce rituel et sert à rappeler de manière tangible aux personnes qui le portent leurs obligations morales inhérentes à l'exécution de leurs tâches. Il se porte à l'auriculaire de la main droite ou gauche selon que l'ingénieur est droitier ou gaucher. Le port de l'anneau et l'acceptation des obligations n'a rien à voir avec le fait que le détenteur ait terminé un programme menant à un diplôme, avec les compétences de l'individu en tant qu'ingénieur ou avec son adhésion à une association professionnelle.

Des droits d'auteur protègent le rituel au Canada et aux États-Unis, et l'anneau est enregistré. La Société des sept gardiens est responsable d'administrer les cérémonies d'engagement qui ont lieu dans chacune des 25 sections canadiennes. Au cours du rituel, les aînés accueillent les nouveaux membres auxquels on explique au préalable l'histoire et les obligations du rituel afin de leur permettre de décider s'ils désirent y participer et adhérer à l'esprit qui l'anime.

L'anneau de fer est souvent l'objet d'un malentendu. Nombreuses sont les personnes qui croient qu'à l'origine les anneaux sont fabriqués avec les débris d'un pont effondré. En réalité, les premiers anneaux sont faits en fer, un matériau que les ingénieurs connaissent bien, par les patients d'un hôpital d'anciens combattants à Toronto. Toutefois, le fer n'est pas le matériau qui convient le mieux, car il noircit le doigt et réagit à la chimie du corps en se détériorant, de sorte que l'anneau n'est plus ajusté au doigt. Aujourd'hui, si certains membres ont un anneau de fer, la plupart des anneaux sont en acier inoxydable.