Ashley MacIsaac

Ashley Dwayne Maclsaac, musicien, compositeur (né à Creignish, en Nouvelle-Écosse, le 24 février 1975).

MacIsaac, Ashley

Ashley MacIsaac

Ashley Dwayne Maclsaac, musicien, compositeur (né à Creignish, en Nouvelle-Écosse, le 24 février 1975). Tant sa personnalité excentrique et extravagante et son comportement controversé que ses talents incontestés de violoniste et son album à succès Hi How Are You Today? (1995), aux qualités androgynes, lui valent le titre d'enfant terrible de la scène musicale canadienne et plusieurs prix Juno.

Débuts

Jeune violoniste prodige, Ashley MacIsaac grandit dans le monde de la musique traditionnelle d'influence celtique et apprend auprès des meilleurs violonistes de l'Île du Cap-Breton, sa région natale (il est le cousin de la violoniste Natalie MacMaster). Adolescent, il lance deux albums indépendants de violon traditionnel celtique sur cassette : Close to The Floor (1992), qui se vend remarquablement bien, à 8 000 exemplaires, et A Cape Breton Christmas (1993). Il attire alors l'attention de musiciens de renommée internationale, comme Phillip Glass, Paul Simon et David Byrne, ce qui l'aide à susciter l'intérêt grandissant de l'industrie canadienne du disque.

Succès

Il signe un contrat avec A&M Records et sort Hi How Are You Today? en novembre 1995, sous sa propre étiquette Ancient Music. L'album choque les puristes avec son mélange de violon traditionnel (qu'il joue avec brio), de rythmes empruntés à la danse moderne et de musique punk rock. Le morceau « Sleepy Maggie », une collaboration avec la chanteuse gaélique du Cap-Breton Mary Jane Lamond, connaît un succès commercial étonnant : il se hisse parmi les vingt premières positions du palmarès canadien et atteint la 29e place au palmarès Billboard. L'entrain et l'énergie (à faire virevolter les kilts) qu'il met dans ses représentations publiques attirent des fans de tous âges, aux goûts musicaux divers. Ses captivants vidéoclips, qui passent régulièrement à MusiquePlus, portent à plus de 200 000 le nombre d'exemplaires de Hi How Are You Today? vendus au Canada. Close to the Floor sort alors sur disque compact et, profitant de cette vague de succès, se vend à plus de 26 000 exemplaires.

Ashley MacIsaac est nommé meilleur nouvel artiste solo et Hi How are You Today? remporte le titre du meilleur album solo de musique roots et traditionnelle dans le cadre des prix Juno en 1996. Avec son album suivant, Fine Thank You Very Much (1996), le musicien revient à un style plus près de ses racines, celui des gigues, des reels et des strathspeys traditionnels. Cet album lui vaut, en 1997, le Juno du meilleur artiste instrumental.

Notoriété publique

En plus de son talent musical incontestable, le franc-parler d'Ashley MacIsaac, son mode de vie instable et ses épisodes d'exhibitionnisme lui valent une grande notoriété publique. Tout en continuant de se produire en spectacle et d'interpréter quelques petits rôles au cinéma à la fin des années 1990 — notamment dans les films The Hanging Garden (1997), New Waterford Girl (1999) et Marion Bridge (2002) —, il fait de plus en plus les manchettes à cause de son comportement inusité, comme lors d'un spectacle à l'émission « Late Night with Conan O'Brien » en 1997, où il découvre ses parties génitales en soulevant son kilt (voir le lien ci-dessous). Il déclare aussi faillite personnelle en 2000.

Il semble que ses écarts de conduite s'expliquent par ses problèmes avec la drogue, à savoir sa dépendance à la cocaïne, dont il parle ouvertement lors du lancement de son album Helter's Celtic, à l'automne 1999. Sur ce disque, il demeure fidèle à sa façon de manipuler les genres et s'essaie à la voix. Pourtant, des ventes médiocres, aggravées par son célèbre franc-parler et un concert controversé plein de blasphèmes au réveillon du jour de l'An à Halifax, lui font perdre son contrat avec Loggerhead Records peu après la sortie de l'album.

Ensuite, il lance lui-même Fiddle Music 101 (2000), un album instrumental traditionnel enregistré avec le violoniste de Halifax, David MacIsaac, et collabore avec Howie McDonald à un autre album indépendant, Cape Breton Fiddle Music Not Calm (2001). En février 2002, sa maison du Cap-Breton est incendiée et tous ses effets personnels, dont maints instruments, disparaissent dans les flammes. En 2003, il combat ses démons dans une autobiographie, Fiddling with Disaster. Ashley MacIsaac signe un contrat avec Decca Records (étiquette réputée avant tout pour son répertoire de jazz), ce qui mène à la parution d'un album éponyme (2003) de différents genres sur lequel il chante à nouveau. Les mauvaises ventes d'Ashley MacIsaac mettent fin à l'entente avec Decca et, par conséquent, le violoniste se tourne vers l'étiquette canadienne indépendante Linus Entertainment au printemps 2004.

Linus sort à nouveau, en versions spéciales, tous les albums d'Ashley MacIsaac (sauf Helter's Veltic et la parution chez Decca) et lance l'album Live at the Savoy (2004). L'artiste délaisse le violon pour Pride, un album de style rock, mais sa nouvelle approche ne plaît pas au public. En 2005, CBC présente le documentaire télévisé Me, Myself and the Devil: the Life and Times of Ashley MacIsaac. En entrevue dans le documentaire, il prétend raconter de nombreuses histoires aux médias, afin de voir lequel de ses mensonges fera les manchettes.

Tentatives en politique et mariage

Après avoir déclaré publiquement qu'il envisageait de représenter Darmouth, en Nouvelle-Écosse, en tant que député fédéral, Ashley MacIsaac annonce qu'il fera partie de la course à la direction du Parti libéral du Canada en mars 2006. Il quitte la course dès juin, citant sa faible connaissance de la langue française comme raison principale. En 2005, il annonce qu'il veut organiser le plus grand mariage gai en Alberta, afin de protester contre l'opposition de cette province contre la légalisation du mariage du même sexe. En 2007, il épouse le violoniste Andrew Stokes lors d'une cérémonie célébrée sur scène par un concert aux Prix de la musique de la Côte Est.

Il part en tournée en 2006 et en 2007 avec Tapeire, un spectacle inspiré de la vie du danseur de claquettes James Devine, le plus rapide au monde selon les records Guinness. La musique du spectacle sort d'ailleurs sur disque sous l'étiquette Linus. À l'été 2007, Ashley MacIsaac donne un concert à Glace Bay, en Nouvelle-Écosse, avec son cousin éloigné le chanteur et guitariste Jack White et son groupe rock The White Stripes, dans le cadre de leur tournée intitulée Under Great White Northern Lights. Sa participation est incluse dans le documentaire du même nom.

Revenus aux enchères

En juillet 2008, Ashley MacIsaac aurait mis aux enchères 50 % de ses revenus futurs (droits d'auteur, concerts, ventes d'album) en échange d'une offre de 1,5 million de dollars sur le site eBay (s'il devait décéder, les droits et profits retourneraient à sa succession). L'entente comprenait également l'option de commander un concert d'Ashley MacIsaac par an, dans la ville du choix de l'enchérisseur pendant dix ans.

En 2010, MacIsaac joue lors des cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques de Vancouver 2010 et collabore avec le groupe rock celtique de Vancouver Spirit of the West pour sortir la chanson « Dreams » afin d'amasser des fonds pour le skieur olympique ghanéen Kwame Nkrumah Acheampong. La même année, il est en tournée avec Philip Glass pour Orion, album auquel il avait participé en 2007.

En 2011, il sort l'album Crossover avec l'étiquette AIS Records. Le disque comprend la participation de Lamond et d'autres invités, souhaitant revisiter les styles variés de Hi How Are You Today?, mais ne connait pas le succès escompté. La même année, à l'occasion de la fête du Canada, il joue aux côtés de Susan Aglukark et de Charlie Major au concert-bénéfice Concert of Hope à Slave Lake, en Alberta, à la suite des incendies dévastateurs qui ont ravagé la région quelques mois plus tôt, en mai 2011. Beautiful Lake Ainslie, un album de musique traditionnelle enregistré avec la pianiste Barbara MacDonald Magone, est lancé en 2012 et se vend exclusivement aux concerts d'Ashley MacIsaac, qu'il continue aujourd'hui de donner partout au Canada et dans le monde.

Prix

Meilleur nouvel artiste solo, prix Juno (1996)

Meilleur album solo de musique roots et traditionnelle, prix Juno (1996)

Meilleur artiste instrumental, prix Juno (1997)

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.


Music of
Ashley MacIsaac

Lecture supplémentaire

  • Fiddler MacIsaac Offers Half of Future Revenues to Winning eBay Bidder,” CBC News, July 2, 2008.

    “Fiddler Ashley MacIsaac’s eBay posting has attracted a $1.5 million bid on his future earnings,” Cape Breton Post, June 30, 2008.

    “Ashley MacIsaac Gives Unforgettable Y2K Performance,” CBC News, January 3, 2000.

Liens externes