Assaly, Edmund

Edmund (Philip) Assaly. Pianiste, compositeur, arrangeur, professeur (Rosetown, Sask., de parents syriens, 4 janvier 1920 - Milwaukee, Wisc., 1er janvier 1983). A.T.C.M. 1934, L.R.S.M. 1938.

Assaly, Edmund

Edmund (Philip) Assaly. Pianiste, compositeur, arrangeur, professeur (Rosetown, Sask., de parents syriens, 4 janvier 1920 - Milwaukee, Wisc., 1er janvier 1983). A.T.C.M. 1934, L.R.S.M. 1938. Il commença l'étude du piano à huit ans puis, rendu à Saskatoon avec sa famille, il poursuivit des études de piano et de composition avec Lyell Gustin (1937-45). Il fut organiste à l'église Saint James et joua à la radio de la SRC. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il participa aux tournées de divertissement dans les camps militaires et se mit à la composition. Avec Thelma Johannes O'Neill, il forma un duo de pianistes qui se produisit à maintes reprises à la radio (1943-50) et qui popularisa notamment sa Suite pour deux pianos. à Winnipeg (1945-47), il donna plusieurs récitals à la radio et réalisa des arrangements pour petits ensembles. Il se fixa ensuite à Montréal et prit des leçons de Michel Hirvy (1947-50). Outre son activité de pianiste et arrangeur, il composa notamment Mount Royal Fantasy pour piano et orchestre (1948) et Carrefour, oeuvre gagnante du Montreal Ballet Festival (1950). Il enregistra deux de ses pièces pour piano, Romance et Habanera, de même que sa Sonate en la pour violon et piano et Invocation and Dance d'Alexander Brott avec le violoniste George Lapenson (1954, RCI 115; l'oeuvre de Brott a été repiquée sur 7-ACM 20). Il fut dir. mus. et orchestrateur de la comédie musicale My Fur Lady (1957-58). Entre 1960 et 1962, il écrivit la musique de plusieurs ballets pour la scène et la télévision; sur des thèmes de Calixa Lavallée, il composa Pointes sur glace créé par les Grands ballets canadiens à la PDA (1967). Installé à Milwaukee en 1970, il enseigna l'orchestration, l'arrangement et l'harmonie à l'Université du Wisconsin, et il fut compositeur et arrangeur pour les concerts d'été de l'OS de Milwaukee. En plus de comédies musicales et de revues, ses oeuvres comprennent un ballet, Daytracks (1970), ainsi que des pièces pour piano et deux commandes de l'OS de Milwaukee, Salute to Black America (1973) et Trade Winds (1978).