Avalanche de pierres de Frank

Voir aussi DÉSASTRES; AVALANCHE DE PIERRES.

Frank, avalanche de pierres de
Un exemple classique et désastreux d'érosion gravitationnelle (photo de Ken A. Meisner/Take Stock Inc).

Avalanche de pierres de Frank

Le 29 avril 1903, à 4 h 10, 74 millions de tonnes de roc se détachent du versant est du mont Turtle, situé dans la région du COL CROWSNEST en Alberta, bouchant l'entrée d'un puits de mine et envahissant le secteur est de Frank, une municipalité des Territoires du Nord-Ouest (Alberta). Les roches se répandent sur une distance de 1,6 km dans la vallée et recouvrent des routes, des voies ferrées, des habitations et des fermes. Après 13 heures d'efforts héroïques, 17 hommes emprisonnés dans l'atmosphère raréfiée de la mine réussissent à creuser un nouveau puits et à en sortir vivants. Les sauveteurs parviennent à rescaper des débris 23 hommes, femmes et enfants, mais au moins 70 autres personnes trouvent la mort. La ville est évacuée par mesure de précaution contre d'éventuels glissements. Lorsque tout danger semble écarté, les résidents reviennent s'y installer et rouvrent la mine. Une nouvelle mine de charbon est exploitée sur le versant nord de la montagne, et, en 1913, la vieille mine est abandonnée. En 1918, des incendies entraînent la fermeture de toutes les installations. Le mont Turtle est une formation rocheuse naturellement instable et l'effet combiné des tremblements de terre, de l'érosion et de l'extraction houillère a engendré l'avalanche de roches. Le mont Turtle fait aujourd'hui l'objet d'une surveillance quotidienne pour détecter tout mouvement géologique.

Voir aussi DÉSASTRES; AVALANCHE DE PIERRES.


Lecture supplémentaire

  • Frank W. Anderson, Turtle Mountain Disaster (1986).