Banff Centre for Continuing Education



Banff Centre, atelier de céramique
Artiste à l'oeuvre dans l'atelier de céramique du Banff Centre for the Arts (photo de Monte Greenshields).
Banff Centre Music Program
Raphael Hillyer en compagnie de musiciens du programme d'études supérieures en musique du Banff Centre for the Arts (photo de Monte Greenshields).
Walter Phillips Gallery
La Walter Phillips Gallery au Banff Centre (photo de Bernard Bloom).

Banff Centre for Continuing Education

Le Banff Centre est une institution éducative et culturelle et un centre de conférences international situé dans un magnifique décor montagneux surplombant la ville de Banff, en Alberta, dans le parc national Banff. Il offre aux artistes en arts visuels et aux artistes de la scène un milieu interactif, multidisciplinaire et multiculturel voué à la prééminence culturelle et à l'innovation créatrice.

Fondé en 1933 grâce à l'appui de la Direction de l'éducation permanente de l'Université de l'Alberta, le centre, situé dans un décor particulièrement inspirant, offre un programme d'été dont l'objectif est de permettre aux débutants et aux amateurs plus avancés dans les domaines du théâtre, de la musique et des arts de s'enrichir sur le plan culturel. Le centre porte le nom de Banff School of Fine Arts de 1933 à 1978, année où il devient officiellement le Banff Centre for Continuing Education, nom qui correspond mieux à son vaste champ d'activités. Sous l'influence de ses deux premiers directeurs, Donald Cameron et David Leighton, l'école devient, au cours des années 1980, l'un des centres d'éducation permanente internationaux les plus importants. Sa fameuse session d'été est acclamée mondialement. Sous Paul Fleck et le président-directeur général Graeme McDonald, le centre attire bientôt les professionnels accomplis et les étudiants plus avancés de partout dans le monde. Sous la direction de la présidente-directrice générale Mary Hofstetter, le Banff Centre entreprend un ambitieux programme de rajeunissement et célèbre son 75e anniversaire en 2008.

En tant que catalyseur de créativité et grâce à son programme évolutif, le Banff Centre combine l'ambiance inspirante d'une nature sauvage et des installations modernes de premier choix pour la pratique des arts visuels et des arts de la scène, ainsi que des studios d'enregistrement et de production multimédia intégrés. Au fil des ans, des professeurs de réputation mondiale ainsi qu'un important système de bourses ont assuré la participation d'artistes dotés d'un potentiel exceptionnel et d'un esprit constructif. De nombreux lauréats des concours organisés par le Banff Centre et de nombreux boursiers du centre se sont bâti une réputation internationale et se sont fait connaître dans le monde entier.

Bien que le centre décerne des diplômes à la fin des différents programmes, le concept fondamental d'enseignement du Banff Centre diffère de celui de la plupart des écoles d'art, des conservatoires ou des programmes universitaires en beaux-arts en mettant l'accent sur la recherche individuelle. Le centre, un phare de la pensée créative dans le monde entier, a toujours tenu pour acquis que chaque stagiaire maîtrise les techniques de base de son art et cherche un catalyseur institutionnel pour passer à une nouvelle étape de son perfectionnement.

En plus d'être un foyer d'excellence en création artistique, le Banff Centre exploite aussi, tout au long de l'année, un centre de conférences autonome. De plus, quelques artistes en résidence soigneusement choisis peuvent profiter du Leighton Artists' Colony, érigé sur les lieux, pour se livrer tout entier à l'exploration de nouvelles formes d'expression artistique et de présentation approfondies et personnelles, sans les contraintes imposées par les horaires de cours, les tâches administratives et l'enseignement. La Walter Phillips Gallery, outre son programme permanent de concerts et de pièces de théâtre ouvert au grand public, présente chaque année une gamme intéressante d'expositions et d'installations de calibre international.


Lecture supplémentaire

  • D. Cameron, Campus in the Clouds (1956); D. and P. Leighton, Artists, Builders and Dreamers (1982).