Barnes, Milton

Milton Barnes. Chef d'orchestre, compositeur, batteur jazz (Toronto, 16 décembre 1931 - 27 février 2001).

Barnes, Milton

Milton Barnes. Chef d'orchestre, compositeur, batteur jazz (Toronto, 16 décembre 1931 - 27 février 2001). Il étudie la composition avec John Weinzweig et Ernst Krenek, la direction avec Victor Feldbrill, Boyd Neel et Walter Susskind, et le piano avec Samuel Dolin, au Royal Conservatory of Music of Toronto (auj. Conservatoire royal de musique) de 1952 à 1955. Il suit des cours d'été de direction à l'Accademia Chigiana de Sienne en Italie et à Tanglewood au Massachusetts, et obtient un diplôme de l'Académie de musique de Vienne en 1961. En 1964, il fonde le Toronto Repertory Ensemble qu'il dirige jusqu'en 1973; l'ensemble commande et interprète des œuvres canadiennes contemporaines lors de concerts d'abonnement, dont un grand nombre sont radiodiffusés par la SRC. L'ensemble donne le premier concert diffusé en stéréo à la radio de la SRC et le premier concert maison de la télévision de la SRC. Il dirige (1964-1972) le chœur et l'orchestre symphonique de Saint Catharines (Orchestre symphonique du Niagara), l'Orchestre philharmonique et le chœur de Niagara Falls, N.Y. (1965-1973), et se produit comme chef d'orchestre invité avec de nombreux orchestres canadiens. Longtemps associé au théâtre, Barnes compose et est chef d'orchestre pour le Crest Theatre (Toronto, 1961-1963), le Toronto Dance Theatre (1968-1973, pour lequel il compose de nombreuses musiques dont celles de Amber Garden, Masque of the Red Death et The Three-Sided Room), et pour des productions au Saint Lawrence Centre à Toronto. Il compose et dirige la musique du film Blood and Guts, et il orchestre et dirige celle de The Carebears Movie (I, II et III) ainsi que celle d'émissions dramatiques pour la SRC. En 1973, il décide de se consacrer à temps plein à la composition et dirige uniquement des concerts présentant ses propres compositions, dont trois sont diffusées par la radio de la SRC à « Morningside ».

Le style de composition de Barnes est qualifié par certains de « fusion éclectique ». Malgré la prédominance d'influences jazz et pop dans son œuvre, il se considère comme un musicien poursuivant le courant de la composition classique, et souligne que tous les grands compositeurs tirent leur inspiration des contre-courants culturels de leur époque. Barnes puise son inspiration dans l'environnement culturel du Canada contemporain et est influencé par la musique de son héritage juif. Versatile dans son utilisation de techniques contemporaines, il rejette néanmoins l'avant-garde académique, préférant un idiome romantique à base tonale; selon ses propres termes : « J'ai appris la technique des douze tons et puis je l'ai abandonnée parce que j'y trouvais personnellement trop de contraintes, je n'arrivais pas à m'y exprimer librement » (Le Compositeur canadien, 161, mai 1981). Il reçoit des commandes, entre autres, de Robert Aitken, de Liona Boyd, de Paul Brodie, de la SRC, du Centre de musique canadienne en collaboration avec la Fédération des orchestres symphoniques de l'Ontario, d'Erica Goodman, de l'Imperial Oil McPeek Pops Library, de Joseph Macerollo et John Perrone, du New Chamber Orchestra of Canada, de l'Orchestre symphonique du Niagara, du Toronto Dance Theatre et du Trio Lyra. En 1993, l'enregistrement d'Erica Goodman de Divertimiento for Harp and Strings, de Barnes, reçoit une nomination pour un prix Juno dans la catégorie de la meilleure composition classique. Barnes continue à composer dans les années 1990 jusqu'à ce qu'il meure soudainement d'une crise cardiaque. Il accepte des commandes et crée une variété de nouvelles œuvres, dont beaucoup s'inspirent de thèmes juifs. Il dirige la première de sa cantate composée en 1975, Shir Hashirim, à Toronto, en juillet 1999. Sa dernière œuvre, Songs of Arrival, est commandée par le Ginger Group et créée au Historic Old Toronto Sumer Music Festival 2000. Il est compositeur agréé du Centre MC.

Les fils de Barnes, Micah et Daniel, poursuivent eux aussi des carrières musicales. Micah (chanteur, compositeur, pianiste, acteur; Vienne, 30 mai 1960) étudie le chant avec José Hernandez et Bill Vincent. Il dirige au piano ses propres groupes dans des cabarets et des boîtes de nuit à Toronto au cours des années 1980 et se produit également dans des productions au théâtre, au cinéma, à la télévision et à la radio. En 1990 il devient membre du groupe The Nylons. Daniel (batteur; Toronto, 24 mai 1965) étudie avec Jim Blackley et prend part à l'atelier de jazz du Centre d'arts de Banff en 1987 et 1988. Il joue avec plusieurs groupes pop et jazz de Toronto, dont ceux de son frère, et en 1990, il forme un quintette de jazz contemporain codirigé avec le pianiste Dave Restivo.

COMPOSITIONS (Sélection)

Théâtre et cinéma
Byron the Wonderful Bandit, comédie musicale (Jack Oldfield, Helen Conway-Marmo) : 1965; ms.

Blood and Guts, film : 1977; ms.

Plusieurs musiques de ballet dont Masque of the Red Death (1970), Rhapsody on a Late Afternoon (1971), Amber Garden, Three-Sided Room (1972), The Spiral Stairs (1973) et The Dybbuk : A Masque for Dancing (1977).

Orchestre
Symphonie no 1 : 1964; ms.

Children's Suite : 1966; ms.

Pinocchio : 1966; ms.

Sonate : 1970; fl, orch cdes; ms.

The Classical Concerto : 1973; p, orch; ms.

Concert Overture : 1973; ms.

Psalms of David : 1973; sop, bar, SATB, orch; ms.

Shebetim : 1974; orch cdes; ms.

Concerto : 1975; sax, cdes; ms.

Concerto : 1975; vn, cdes; ms.

Concerto de chambre : 1976; quin vent, orch cdes; ms.

Symphonie no 2 : 1976; orch cdes; ms.

Hannukah Suite n 1 : 1977; orch (orch chamb); ms.

Concerto : 1977; al, orch; ms.

Maid of the Mist : 1977; ms.

Concerto no 1 : 1978; fl, orch cdes; ms.

Serenade : 1979; quat cdes, orch cdes, ms.

Follies Overture : 1983; ms.

Double Concerto : 1986; 2 guit, orch cdes; ms.

Legends for Orchestra : 1986; ms.

Musique de chambre
Plusieurs œuvres mss, dont Lamentations of Jeremiah (1959) pour al ou vc, enregistrée par Rivka Golani (Centredisques CMC-0883); Concerto grosso (1973); Serenade (1973) pour guit et acc; Fantasy for Guitar (1975, Wat 1978), enregistrée par Liona Boyd (Col M-35137); Nocturne (1976) pour acc solo; Variations pour hp solo (1976), enregistrées par Erica Goodman (Norstan G-1305); Landino Suite (1977) pour quin cuivres; Poème juif (1977) pour vn, al, vc et p; Annexus (1981) pour ens de perc, enregistrée par Nexus (CBC Musica Viva MV-1037); Octet (1985); et Papageno Variations (1988) pour cb et p.

Chœur
Thespis, cantate (Michael Sanquillet, trad française Curt Reis) : 1956 (rév 1973); tén, narr, SATB, 2 p; ms.

Madrigals (textes sépharades médiévaux) : 1975; SSAA, 2 tpt, 2 trb; ms.

Shir Hashirim, cantate (Cantique de Salomon) : 1975; mezzo, tén, ch de femmes à l'unisson, ens chamb; ms.

Shema : A Sacred Service : 1977; tén (cantor), ch, p; ms.

Poems from the Saint Lawrence and the Saguenay (Sangster) : 1984; SATB, cuivres, perc; ms.

Eishet Chayil : A Woman of Valour : 1986; tén, ch de femmes (SS), p (p, vn, vc); ms.

Aussi plusieurs œuvres pour v et quelques-unes pour p.

Discographie

(Tor Repertory Ens, direction Barnes)

Kenins Septuor : 1970; CBC SM-135.

Weinzweig Concerto pour harpe et orchestre de chambre : Loman hp; 1967; CBC SM-55 et 5-ACM 1.

Weinzweig Divertimento no 4 : Morton cl; 1969; CBC SM-134.

Erica Goodman and Friends, Barnes Divertimento for Harp & Strings : Goodman, harpe, Ensemble Amadeus; 1992; MVCD 1054.

Harbord Street, Barnes Harbord Street : Trio Lyra; 1999; ODR 9315.

Aussi dir sur le micr. Long Lost Relatives du groupe Syrinx (1971, T North TNX-5).

Bibliographie

Peter GODDARD, « Milton Barnes, compositeur et chef d'orchestre : variations d'un style très personnel », CompCan, 67 (févr. 1972).

Michael SHULMAN, « En musique de cinéma, l'art et le commerce ne font pas bon ménage », CompCan, 138 (févr. 1979).

-, « Un compositeur qui séduit le public plus que la critique », CompCan, 161 (mai 1981).

Liam LACEY, « Micah Barnes eludes all the musical cliches » , Globe and Mail (Toronto, 12 mai 1984).

David LASKER, 'Prolific Barnes keeps aiming music outside the ivory tower,' Globe and Mail (Toronto, 29 juill. 1999).


Lecture supplémentaire

  • Goddard, Peter. 'A conductor goes through changes,' CanComp, 67, Feb 1972

    Schulman, Michael. 'Two films, two music scores, two less-than-happy composers,' CanComp, 138, Feb 1979

    - 'Is Milton Barnes Canada's most neglected composer?' CanComp, 161, May 1981

    Lacey, Liam. 'Micah Barnes eludes all the musical cliches', Toronto Globe and Mail, 12 May 1984

    Lasker, David. 'Prolific Barnes keeps aiming outside the ivory tower,' Toronto Globe and Mail, July 29, 1999