Beardsley, Doug

Doug Beardsley, poète et éducateur (Montréal, Québec - 27 avril 1941). Doug Beardsley est un poète canadien contemporain dont les recueils témoignent de l'intérêt qu'il porte à la forme poétique, aux thèmes religieux et à l'émergence du mouvement nationaliste au Canada.
Doug Beardsley, poète et éducateur (Montréal, Québec - 27 avril 1941). Doug Beardsley est un poète canadien contemporain dont les recueils témoignent de l'intérêt qu'il porte à la forme poétique, aux thèmes religieux et à l'émergence du mouvement nationaliste au Canada.


Beardsley, Doug

Doug Beardsley, poète et éducateur (Montréal, Québec - 27 avril 1941). Doug Beardsley est un poète canadien contemporain dont les recueils témoignent de l'intérêt qu'il porte à la forme poétique, aux thèmes religieux et à l'émergence du mouvement nationaliste au Canada. D'une vaste érudition, Doug Beardsley est aussi enseignant, il a élaboré des cours sur la littérature du hockey et il est spécialiste de l'Holocauste.

Il commence à écrire de la poésie dans les années 1960 alors qu'il suit les cours d'Irving LAYTON à l'Université Sir George Williams (aujourd'hui UNIVERSITÉ CONCORDIA) de 1963 à 1965 et de Louis DUDEK à l'UNIVERSITÉ MCGILL. À Montréal, il rencontre Rosemary Sullivan, poète et critique littéraire canadienne, qui deviendra son épouse. Ensemble, ils étudient et enseignent aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en France de 1967 à 1974. À son retour au Canada, Doug Beardsley entreprend des études de création littéraire avec Robin SKELTON à l'UNIVERSITÉ DE VICTORIA (1976). C'est à cette époque qu'il publie ses premiers recueils de poésie : Going Down into History (1976) et The Only Country in the World Called Canada (1976). Il s'installe ensuite à Toronto pour y poursuivre une maîtrise en littérature anglaise à l'Université York (1978). Il travaille une fois de plus avec Irving Layton et étudie avec Eli Mandel. Pendant ses années à Toronto, il publie d'autres recueils : Six Saanich Poems (1977) et Play on the Wate : The Paul Klee Poems (1978). À la fin des années 1970, il retourne s'installer à Victoria et sera enseignant à l'Université de Victoria de 1981 à 2006.

Ses premières œuvres illustrent son intérêt de plus en plus marqué pour les paysages sacrés et le nationalisme canadien. Les recueils qu'il publie dans les années 1980, Pacific Sands (1980), Kissing the Body of My Lord: The Marie Poems (1982) et A Dancing Star (1988) qui est finaliste du British Columbia Book Prize, exposent ses visions religieuses et nationales et explorent la relation entre l'histoire du Canada et l'âme canadienne. Dans ses recueils ultérieurs qui englobent notamment Free To Talk (1992) et Inside Passage (1993), Doug Beardsley approfondit les thèmes de la nature et de la politique en exploitant le genre littéraire de la confession. Il insiste de plus en plus sur les thèmes théologiques et religieux qui traduisent son regain d'intérêt envers le christianisme, intérêt qui le conduira à se convertir à l'anglicanisme. Son plus récent recueil, Wrestling with Angels (1995), entremêle anciens et nouveaux poèmes.

Doug Beardsely a par ailleurs collaboré avec le célèbre poète canadien Al PURDY. De leurs discussions qui se déroulaient à la brasserie, les deux poètes en ont tiré des publications conjointes traitant de la poésie de John Donne, poète britannique du dix-septième siècle, et de D.H.Lawrence, écrivain du début du vingtième siècle, The Man Who Outlived Himself: An Appreciation of John Donne: A Dozen of His Best Poems (2000, lauréat du British Columbia Millenium Book Award) et No One Else Is Lawrence: A Dozen of D.H.Lawrence's Best Poems (1998). Doug Beardsely a collaboré à Premonitions and Gifts avec Theresa Kishkan en 1979 et à Poems avec Charles LILLARD en 1989.

Ami et correspondant de longue date d'Irving Layton, Doug Beardsley se rend peu à peu compte de l'importance qu'occupe l'Holocauste dans la création littéraire du vingtième siècle. De 1996 à 2006, il donne des cours sur l'Holocauste à l'Université de Victoria, il est d'ailleurs l'un des spécialistes de l'Holocauste au Canada. L'État d'Israël a reconnu le rôle qu'il a joué dans la sensibilisation à l'Holocauste.

Au début des années 1980, Doug Beardsley se tourne vers le sport national officieux du Canada, le HOCKEY, comme moyen de définition de l'identité canadienne. Country on Ice (1987) et l'anthologie The Rocket, The Flower, The Hammer, and Me (1988) sont depuis devenus des classiques de la littérature du hockey. Il a par ailleurs été l'éditeur de la version 2000 du recueil de textes en prose sur le hockey, Our Game: An All-Star Collection of Hockey Fiction. Il a élaboré et enseigné des cours de littérature du hockey, motivant d'autres universités du pays à en faire de même.

Les recueils de poésie de Doug Beardsley ont fait partie des finalistes du Dorothy Livesay Poetry Prize (1989) et du George Woodcock Poetry Prize (1995). Il vit à Victoria, en Colombie-Britannique.


Lecture supplémentaire

  • Beardsley, Doug. Country on Ice (1987); Beardsley, Doug, ed. Our Game: An All-Star Collection of Hockey Fiction (2000); Beardsley, Doug. Wrestling with Angels: New and Selected Poems, 1960-1995 (1995).

//