Béliveau, Véronique

Véronique Béliveau (née Nicole Monique). Chanteuse, comédienne (Montréal, 24 janvier 1955). Elle commença à enregistrer à 17 ans sous le nom de Véronique et effectua sa première tournée québécoise à 18 ans en compagnie de René Simard. En 1973, elle entreprit de longues années d'études avec le prof.

Béliveau, Véronique

Véronique Béliveau (née Nicole Monique). Chanteuse, comédienne (Montréal, 24 janvier 1955). Elle commença à enregistrer à 17 ans sous le nom de Véronique et effectua sa première tournée québécoise à 18 ans en compagnie de René Simard. En 1973, elle entreprit de longues années d'études avec le prof. de chant Laurette Bailly; elle obtint plusieurs engagements à la télévision comme chanteuse et animatrice et joua dans plusieurs films (notamment Parlez-moi d'amour) au milieu de la décennie. Son premier micr., Prends-moi comme je suis (Tembo TMT-1014) parut en 1977, et son second, Véronique Béliveau (RCA KKL1-0387), en 1980. Ce dernier incluait « Aimer », son premier succès important. Au début des années 1980, elle délaissa le répertoire des ballades au profit d'un style pop-rock, transition qui donna lieu en 1983 à ce qui demeurait son plus grand succès en 1991, « Je suis fidèle », ainsi qu'à « C'est un rêveur », qui figurent toutes deux sur le micr. Transit (A & M SP-9097); ce disque, qui reçut le trophée Félix du meilleur album pop de l'année en 1985, contenait également « That Boy » et « Please (Dis-moi c'que tu as) », populaires en 1984. Son enregistrement de « Le Rock » fut un succès en 1985. Un quatrième micr., Cover Girl (A & M SP-9112), comportait un autre succès d'envergure, « (Cache ton coeur) Cover Girl », ainsi que « Je suis comme je suis » et « Toute la nuit ». La popularité de ses disques lui valut plusieurs tournées québécoises et quelques engagements en France en 1984 et 1986. Son premier disque de chansons toutes en anglais, Borderline (1986, A & M SP-9135) contenait un titre qui eut un succès modeste au Canada, « Make a Move on Me ». Un deuxième enregistrement en anglais, Véronique (A & M SP-9154), suivit en 1989. Entretemps, « Jérusalem », un duo avec Marc Gabriel, fut populaire au Québec en 1988. L'une des rares artistes pop du Québec connue au Canada anglais dans les années 1980, Véronique Béliveau participa à « Tears Are Not Enough » présenté au gala d'ouverture d'Expo 86, et à des émissions de télévision diffusées dans tout le pays (entre autres à un concert à l'Ontario Place en 1989) réalisées par CFTO à Toronto. En 1985, elle fit la première de plusieurs tournées des bases militaires canadiennes outre-mer (Allemagne, Chypre, etc.).