Benoît Huot

Benoît Huot, nageur (né le 24 janvier 1984 à Longueuil, au Québec). Benoît Huot a remporté 19 médailles en natation aux Jeux paralympiques et 29 médailles aux Championnats du monde de natation organisés par le Comité international paralympique (CIP).

Benoît Huot
Benoît Huot
Avec la permission du Comité paralympique canadien
Benoît Huot

Benoît Huot, nageur (né le 24 janvier 1984 à Longueuil, au Québec). Au nombre des nageurs canadiens les plus accomplis, Benoît Huot a remporté 20 médailles aux Jeux paralympiques, 12 médailles aux Jeux parapanaméricains et plus de 30 médailles aux Championnats du monde de natation organisés par le Comité international paralympique (CIP).

Handicap

Benoît Huot est né avec un pied bot. Il a subi une opération chirurgicale corrective alors qu’il n’avait que sept jours. Il passe l’année suivante dans un plâtre pour faciliter le réalignement de son pied. Benoît Huot a trois ans lorsqu’il fait ses premiers pas. Il porte des chaussures orthopédiques spéciales et des prothèses jusqu’à l’âge de six ans. Malgré l’intervention chirurgicale, le pied droit de Benoît Huot reste plus petit que le gauche, sa cheville manque de souplesse et son mollet droit est atrophié.

Ces contraintes physiques font qu’il lui est difficile de patiner et de courir, bien qu’il essaie de jouer au hockey et au baseball. Il est particulièrement affecté par son incapacité à jouer au hockey. Ayant grandi au Québec, il idolâtre en effet les Canadiens de Montréal et leur gardien de but vedette, Patrick Roy.

Natation

Benoît Huot a huit ans lorsque son meilleur ami, Stéphane Deslauriers (qui a alors 11 ans), gagne une médaille d’argent en natation aux Jeux du Québec. La présence de son ami en première page du journal local fait grosse impression sur le jeune Benoît. Stéphane Deslauriers, qui sait que Huot est passionné de sport, l’encourage à essayer la natation.

Benoît Huot fait ses premières longueurs de piscine au Club de Natation Hippocampe, à Saint-Hubert (Québec), une ville voisine. Ses entraîneurs adaptent l’activité au handicap de Benoît et le jeune garçon tombe vite amoureux de la natation. Lors d’une interview accordée en 2012 au Disability Today Network, il se remémore cette période :

Dans la piscine, je me sentais libre comme un poisson. Je me sentais juste mieux dans l’eau. Après deux ou trois mois de natation, j’ai commencé à faire de net progrès et j’ai alors compris que j’avais trouvé ma passion.

À l’âge de 10 ans, Benoît Huot commence à nager en compétition contre des athlètes n'ayant pas de handicap. Lors des premières compétitions auxquelles il participe, tous les nageurs reçoivent une médaille pour leur participation.

Lorsqu’il se prépare aux Jeux du Québec de 1995 à Sherbrooke, Benoît Huot envisage de finir très haut. Il est cependant déçu de n’obtenir que la septième place et sanglote de n’avoir pas reçu une des médailles « spéciales » réservées aux trois premiers nageurs.

Deux ans plus tard, à Montréal, Benoît Huot participe à ses deuxièmes Jeux du Québec et à l’âge de 13 ans, il y remporte une médaille d’argent dans le 50 m nage libre homme.

Équipe paralympique canadienne

En août 1997, Benoît Huot regarde les Jeux d’été du Canada à la télévision et tombe sur une interview du nageurparalympique Philippe Gagnon, qui comme lui, est né avec un pied bot. Le profil de Gagnon est une révélation pour Benoît qui n’avait jusqu’alors pas pris conscience qu’il pouvait se qualifier pour les Jeux paralympiques (classification S10 : athlètes avec un handicap mineur).

Au printemps 1998, il participe aux essais paralympiques canadiens de natation à Sherbrooke, au Québec et y remporte une médaille d’or sur le 50 m nage libre homme. Il intègre alors l’équipe paralympique canadienne.

Âgé seulement de 14 ans, Benoît Huot s’octroie six médailles (deux médailles d’or et quatre médailles d’argent) aux Championnats du monde de natation de 1998 organisés par le Comité international paralympique (CIP) à Christchurch, en Nouvelle-Zélande. Il y rafle la médaille d’or individuelle du 1 500 m nage libre homme en eau libre et fait partie de l’équipe canadienne qui remporte le relais 4 x 100 m quatre nages homme.

Jeux paralympiques de 2000 et 2004

À l’âge de 16 ans, Benoît Huot représente le Canada aux Jeux paralympiques de Sydney, en Australie, où il gagne une fois encore six médailles (trois d’or et trois d’argent). Il remporte l’or pour le 50 m nage libre, le 200 m quatre nages et le relais 4 x 100 m quatre nages homme. Il établit par la même occasion un nouveau record du monde avec son temps de 25,37 secondes sur le 50 m nage libre homme.

Deux ans plus tard, aux Championnats du monde de natation du CIP à Mar del Plata, en Argentine, Benoît Huot remporte sept médailles.

Il obtient six médailles, donc cinq médailles d’or, aux Jeux paralympiques d’Athènes en 2004. Ce faisant, Benoît Huot établit également trois records du monde : 59,54 secondes sur le 100 m papillon homme, 53,73 secondes sur le 100 m nage libre homme et 24,71 secondes sur le 50 m nage libre homme.

Son chrono sur le 50 m nage libre homme est particulièrement impressionnant puisqu’il pulvérise son meilleur temps personnel (25,32 secondes), établi lors de la deuxième manche des qualifications pour les Jeux.

Nageur ayant un handicap de l’année 2005

Un an après sa domination aux Jeux paralympiques d’Athènes, Benoît Huot se rend en Angleterre où il brillera encore plus. Il y gagne en effet six médailles d’or lors des Championnats anglais de natation pour personnes ayant un handicap puis deux médailles supplémentaires (une d’or et une d’argent), à 15 minutes d’intervalle, lors de la Coupe du monde paralympique à Manchester. À la fin de l’année 2005, le Swimming World Magazine nomme Benoît Huot « nageur ayant un handicap de l’année ».

Carrière depuis 2006

Depuis 2006, Benoît Huot a remporté huit autres médailles aux Jeux paralympiques (Beijing en 2008, Londres en 2012 et Rio en 2016), portant son total à 20.

L’épreuve la plus fructueuse tout au long de sa carrière de Benoît a été le 200 m quatre nages individuel homme. Il a en effet gagné cette épreuve lors des Championnats du monde du CIP de 2006 à Durban, en Afrique du Sud, lors des Jeux parapanaméricains de 2007 à Rio de Janeiro, au Brésil, lors des Championnats du monde du CIP de 2010 à Eindhoven, aux Pays-Bas, lors des Jeux paralympiques de 2012 à Londres, en Angleterre et lors des Championnats du monde du CIP de 2013 à Montréal, au Québec. Aux Jeux paralympiques de Londres de 2012, le chrono de Benoît Huot (2:10,01) établit un record du monde du 200 m quatre nages individuel homme (classe SM10).

Les Jeux du Commonwealth de 2010 à Delhi, en Inde, apportent un autre moment important pour le nageur. Il y gagne en effet le 100 m nage libre pour athlètes ayant un handicap et devient ainsi un des trois para-athlètes canadiens à remporter une médaille d’or à ces Jeux (aux côtés du lanceur de poids Kyle Pettey de Brampton, en Ontario, et de la coureuse en fauteuil roulant Diane Roy, de Lac-des-Aigles, au Québec). Les médailles d’or de ces trois athlètes ont été inscrites au palmarès des 26 médailles d’or acquises par le Canada au classement officiel des pays les plus médaillés lors des Jeux du Commonwealth (depuis 2002, les para-athlètes sont considérés comme des membres à part entière de l’équipe nationale qui participe aux Jeux du Commonwealth).

Médailles remportées aux Jeux paralympiques

Sydney 2000

200 m quatre nages individuel (SM10)

Or

Sydney 2000

Relais 4 x 100 m quatre nages (SM10)

Or

Sydney 2000

50 m nage libre (S10)

Or

Sydney 2000

100 m dos (S10)

Argent

Sydney 2000

100 m nage libre (S10)

Argent

Sydney 2000

400 m nage libre (S10)

Argent

Athènes 2004

50 m nage libre (S10)

Or

Athènes 2004

100 m nage libre (S10)

Or

Athènes 2004

400 m nage libre (S10)

Or

Athènes 2004

100 m papillon (S10)

Or

Athènes 2004

200 m quatre nages individuel (SM10)

Or

Athènes 2004

100 m dos (S10)

Argent

Beijing 2008

50 m nage libre (S10)

Bronze

Beijing 2008

100 m nage libre (S10)

Bronze

Beijing 2008

400 m nage libre (S10)

Bronze

Beijing 2008

200 m quatre nages individuel (SM10)

Bronze

Londres 2012

200 m quatre nages individuel (SM10)

Or

Londres 2012

400 m nage libre (S10)

Argent

Londres 2012

100 m dos (S10)

Bronze

Rio 2016

400 m nage libre (S10)

Bronze

Médailles remportées aux Jeux parapanaméricains

Rio 2007

100 m dos (S10)

Or

Rio 2007

100 m brasse (S10)

Or

Rio 2007

200 m quatre nages individuel (SM10)

Or

Rio 2007

50 m nage libre (S10)

Argent

Rio 2007

100 m nage libre (S10)

Argent

Rio 2007

400 m nage libre (S10)

Argent

Rio 2007

100 m papillon (S10)

Argent

Toronto 2015

400 m nage libre (S10)

Or

Toronto 2015

100 m dos (S10)

Argent

Toronto 2015

200 m quatre nages individuel (SM10)

Argent

Toronto 2015

Relais 4 x 100 m nage libre (S10)

Argent

Toronto 2015

Relais 4 x 100 m quatre nages (SM10)

Argent

Distinctions honorifiques

En 2011, Benoît Huot est intronisé au Canadian Disability Hall of Fame (temple de la renommée des personnes ayant un handicap), alors même qu’il est encore un nageur en pleine activité. Il est intronisé avec l’autre athlète paralympique Brian McKeever, de Calgary, un skieur de fond qui a rapporté 13 médailles au Canada au cours de sa carrière aux Jeux paralympiques d’hiver.

Benoît Huot est aussi choisi pour être le porte-drapeau du Canada lors des cérémonies de clôture des Jeux paralympiques de 2012 à Londres, au cours desquels il remporte trois médailles. Lorsque Huot apprend qu’il est choisi pour porter le drapeau canadien, il a ces mots pour le Comité paralympique canadien : « Je dirais que c’est de loin le plus grand honneur qui puisse m’être fait en tant qu’athlète ».

Activités en tant que conseiller et au sein d’organismes de bienfaisance

Parallèlement à sa carrière de nageur de compétition, Benoît Huot s’est investi au sein du Conseil national des athlètes de Natation Canada, du Comité paralympique canadien et de Jeux du Commonwealth Canada.

Il a également créé la Fondation Benoît Huot qui offre un soutien financier aux élèves athlètes ayant un handicap et il est un ambassadeur de Right To Play.


Liens externes