Bernard Naylor

Bernard (James) Naylor. Compositeur, chef d'orchestre, organiste (Cambridge, Angl., 22 novembre 1907 - Bassenthwaite, Cumbria, Angl., 19 ou 20 mai 1986). B.Mus. (Oxford) 1930, LL.D. h.c. (Manitoba) 1980, LL.D. h.c. (Winnipeg) 1980.

Bernard Naylor

Bernard (James) Naylor. Compositeur, chef d'orchestre, organiste (Cambridge, Angl., 22 novembre 1907 - Bassenthwaite, Cumbria, Angl., 19 ou 20 mai 1986). B.Mus. (Oxford) 1930, LL.D. h.c. (Manitoba) 1980, LL.D. h.c. (Winnipeg) 1980. Petit-fils de John Naylor (1838-1897) et fils d'Edward (Woodall) Naylor (1867-1934), tous deux organistes et compositeurs anglais réputés, il étudia au RCM avec Gustav Holst, John Ireland et Vaughan Williams et fut boursier en orgue (1927-31) à Exeter College, Université d'Oxford. Durant son premier séjour au Canada (1932-35), il dirigea le Winnipeg Male Voice Choir, le Choeur philharmonique de Winnipeg et l'Orchestre symphonique de Winnipeg, et fut o. m. c. à l'église anglicane Holy Trinity. Il travailla en Angleterre comme organiste et dir. mus. du Queen's College à Oxford (1936-39), mais revint en 1940 au Canada où il fonda et dirigea (1942-47) la Petite symphonie de Montréal. Après un autre bref mandat avec le Choeur philharmonique de Winnipeg (1948-49), il retourna en Angleterre où il enseigna à l'Université d'Oxford (1950-52) et à l'Université de Reading (1952-59). En 1959, il se fixa en permanence au Canada et se consacra surtout à la composition, d'abord à Winnipeg et, à partir de 1968, à Victoria, C.-B..

Jeune homme, Naylor composa d'imposantes oeuvres chorales avec grand orchestre, mais en renia plus tard un bon nombre. À la suite d'un arrêt momentané après 1935, il revint à la composition en 1947 et évolua progressivement vers un style d'écriture chorale intensément personnel, à la fois dépouillé et expressif, distinctif en même temps qu'idiomatique, comme en témoignent Three Latin Motets et Nine English Motets. Il reçut des commandes de la SRC (King Solomon's Prayer, écrite en l'honneur du couronnement d'Elizabeth II), des Choristers de Winnipeg (Missa da camera), du Chamber Music Group de l'Université du Manitoba (The Nymph Complaining...) et de Peggie Sampson (On Mrs. Arabella Hunt Singing). Bien qu'il composat principalement d'après des textes liturgiques, il serait inexact de l'identifier comme compositeur d'église. C'est la poésie elle-même - souvent, mais non pas exclusivement, d'inspiration religieuse - qui l'attirait.

Naylor est mort pendant son sommeil alors qu'il se trouvait en Angleterre chez des amis. Son épouse et lui-même ont légué une importante collection de tableaux et d'objets décoratifs à la Winnipeg Art Gallery. L'Université de Victoria a fait l'acquisition de sa collection (dont quelque 1000 partitions) et de ses documents personnels. Il conserve son statut de compositeur agréé du Centre de musique canadienne.

COMPOSITIONS (Sélection)

Voix et orchestre

The Annunciation According to Saint Luke (Bible) : 1949; sop, tén, SATB, orch chamb; Novello 1949.

King Solomon's Prayer (Livre de la sagesse IX) : 1953; sop, SATB, orch chamb; UE 1955.

Three Shakespearean Sonnets : 1957; bar, orch; ms.

Stabat Mater (liturgie XIIIe siècle) : 1961; SSAA, orch; Novello 1964.

The Living Fountain (R. Watkyns) : 1947-63; v élevée, orch cdes; Novello 1966.

Three Sacred Pieces (liturgie) : 1968-71; SATB, grand orch; ms.

Personal Landscapes (P.K. Page) : 1971; sop, orch chamb; ms.

Musique de chambre

Sonnets From the Portuguese (E.B. Browning) : 1948; mezzo, quat cdes; ms.

Trio à cordes : 1960; ms.

The Nymph Complaining for the Death of Her Faun (Marvell) : 1965; mezzo, ens chamb; ms.

Not So Far as the Forest (E. Saint Vincent Millay) : 1966; sop, quat cdes; Novello (location).

On Mrs. Arabella Hunt Singing (Congreve) : 1970; sop, v da gamba, clavn; ms.

Dejection (Coleridge) : 1973; bar, trio bs, cor, quat cdes, p; ms.

Choeur

Three (Latin) Motets (textes div) : 1949; SATB, sol; Western 1949-50.

Nine (English) Motets (Bible, apocryphe) : 1952; SATB, sol; Novello 1960; (nos 1, 2, 5, 6, 8, 1965) Argo ZRG-5426 (John Alldis Choir), (no 4, 1976) Abbey LPB-770 (Chichester Cathedral Choir), (sélections, 1979) RPC Z-07221 (Concordia Choir).

Six Poems from Miserere (Gascoyne) : 1960; 2 sop, SSAATTBB; Rob 1972.

Exultat mundus gaudio (textes div. XVIe siècle, adap A. Freeland) : 1969; sop, alto, tén, basse, SATB; Rob 1972.

Missa sine Credo a 4 (liturgie) : 1969; SATB; Rob 1973.

The Three Stars / Epode (Gascoyne) : 1973; sop, tén, basse, SSAATTBB; ms.

Voix

Presences (M. Webb) : 1947; v élevée, p; ms.

Speaking from the Snow (Lewis) ; 1947; v élevée, p; Rob 1973; Centredisques CMC-2185 (Vickers).

Songs of Regret (M. Webb) : 1947; v grave, p; ms.

Four Dreams and a Vision (R. Pitter) : 1974; v grave, p; ms.

Three Feminine Things (R. Pitter) : 1974; v élevée, p; ms.

Autres oeuvres publiées ou mss : plusieurs pour orch ou ens chamb; nombreuses pièces chorales; certaines oeuvres pour le film et la scène, dont la musique pour la pièce The Cloak (1967); nomenclature dans Compositeurs canadiens contemporains et The Catalogue of Printed Music in the British Library to 1980 (Londres 1985).


Lecture supplémentaire

  • Winters, Kenneth. 'The composer speaks,' Winnipeg Free Press, 20 Jan 1962

    Morgan, Kit. 'A word portrait of Victoria composer Bernard Naylor,' CanComp, 57, Feb 1971

    'Acquisitions,' CAML Newsletter, vol 16, Dec 1987

    Aide, William. 'Bernard Naylor,' Contemporary Canadian Composers